sak ifé nout jordu ék nout demin

Nassimah Dindar, candidate de la majorité pour la présidence


Politique
Mercredi 30 Mars 2011

Voici l'intégral du protocole d'accord entre les composantes de la majorité du Conseil général pour la mandature 2011-2014.


Nassimah Dindar, candidate de la majorité pour la présidence
Considérant le vote des Réunionnais aux élections cantonales des 20 et 27 mars 2011 ;

Se félicitant que ce vote exprime la confiance des électrices et des électeurs réunionnais envers les candidats se rattachant aux organisations politiques ayant participé à la majorité départementale durant la mandature 2008-2011 et ayant su préserver les conditions de soutien, de désistements et de partenariats lors de ces élections ;

Constatant que cette majorité se trouve consolidée, renforcée et légitimée par le scrutin ;

Prenant en compte le message des électeurs qui exprime à la fois une sanction de la politique poursuivie actuellement par le gouvernement et ses soutiens locaux, l’inquiétude face à la crise, et l’espoir d’un changement ;

Mesurant pleinement leurs responsabilités pour répondre aux attentes des électeurs ;

Les groupes d’élus, groupe « MOuvement des DEmocrates sociaux de la REunion (MODERES)», groupe « Alliance-PCR » et groupe « Parti Socialiste », représentant la majorité des élus du Conseil Général, s’accordent sur les point suivants pour assumer la direction du Conseil Général de la Réunion durant la nouvelle mandature :

La défense intransigeante de la Réunion et des Réunionnais face à la politique du gouvernement et l’élaboration de solutions réunionnaises, notamment dans la perspective des échéances électorales de 2012;

La mise en œuvre d’orientations communes pour le projet de mandature 2011-2014, fruit de l’expérience du bilan réalisé et des contributions des différents groupes de la majorité, et qui sont susceptibles d’être enrichies, articulées notamment autour des axes suivants :
Une réponse à l’urgence sociale, conséquence des politiques de l’Etat insuffisantes en matière d’emplois et de logement, de solidarité nationale, de lutte contre la pauvreté, d’accompagnement de l’ensemble des personnes fragilisées  
Un plan départemental pour la famille réunionnaise
Un plan en faveur d’une meilleure insertion professionnelle des Réunionnais
Un plan départemental pour la jeunesse réunionnaise améliorant leurs conditions de vie (logement, transport,…), leur épanouissement personnel (activités culturelles et sportives, projet de mobilité …), leur insertion professionnelle (formation, …) et leur accompagnement social (politique de prévention …)
Une mobilisation des investissements du Conseil Général autour des 5 piliers de croissance, créateurs d’emplois : logement social, services à la personne, agriculture et agro-nutrition, environnement, travaux publics ; avec un engagement particulier dans le développement de l’économie sociale et solidaire
L’aménagement du territoire réunionnais et son développement équilibré ;

La mise en place d’une gouvernance partagée et équilibrée au sein de toutes les instances du Conseil Général, reflétant le poids des différents groupes de la majorité (tels que strictement composés à la signature du protocole), se traduisant au niveau des territoires, instaurant une direction politique collégiale autour de la présidence pour la gestion de la collectivité ;

L’élection de Mme Nassimah DINDAR à la Présidence du Conseil Général ;

Conformément à la composition des groupes politiques, la répartition des responsabilités au sein de l’Exécutif comme suit :

La Commission permanente :
Présidente : Nassimah DINDAR
1er vice président : Alliance-PCR
2e vice président : PS
3e vice président : MODERES
4e vice président : Alliance-PCR
5e vice président : PS
6e vice président : MODERES
7e vice président : Alliance-PCR
8e vice président : PS
9e vice président : MODERES
10e vice président : Alliance-PCR
11e vice président : PS
12e vice président : MODERES
13e vice président : Alliance-PCR
14e vice président : PS

Les autres membres de la commission permanente seront répartis sur le même principe, en fonction du nombre déterminé par l’assemblée plénière.

La répartition des responsabilités en terme de délégations, de présidences de commissions et de représentations dans les organismes extérieurs respectera le principe de cette gouvernance partagée et équilibrée entre les trois composantes.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par collctif"oubli pa nou" de Métropole. le 31/03/2011 08:04
"La politique , c'est de la stratégie et de la communication pour celles et ceux qui en vivent bien et vraiment bien." Citation parue dans INFOREUNION.
Oui, elles et ils vivent bien: combien:La loi organique du 1er octobre 2009 donne les "salaires". Un conseiller général pour la REUNION, c'est : 2 270 euros par mois- Un vice-président , c'est : 3 177 euros par mois. Une Présidente, c'est 5 485 euors par mois. A quoi il faut ajouter plus 10 % si elle ou il est de la commission permanente. Un bon salaire...alors tractations..combinazionnes..magouilles..".important mon camarade : c'est mon gagne pain."Combien touche une caissière? Tu ne te rappelles plus ! Moi non plus" Dialogue dans les couloir entre deux Conseillers Généraux
Dans ce "beau texte" : le protocole d'accord ,nous avons noté les points suivants:
-"mesurant pleinenemnt pour répondre aux attentes des électeurs.".;pas l'attente de la population, uniquement les électeurs...c'est nouveau! . Dont acte.
-le" vote exprime la confiance.".d'accord mais combien de Réunionnaises et de Réunionnais ont voté..et les autres qui sont aussi nombreuses et nombreux. Analyse sectaire.
-"constatant que cette majorité se trouve cansolidée..;par le srutin". Mais combien ont consolidé ..oui combien. Peut-on nous donner les chiffres des électrices et électeurs qui ont voté pour elles et eux! Oui combien ? Faut donner les chiffres: ça parle mieux;
- Souvent, est écrit "électeurs"...des Réunionnais"..Mais sont passées les électrices et les Réunionnaises. Faut pas être sexiste comme çà ! La loi sur la parité donne de bons conseils pour ne pas oublier celles qui nos filles, nos femmes et nos belles Mamans et nos Maitresses. Comment oublier nos Grands Mères.
Le bouquet final: pas une pensée pour nous les Réunionnaises et Réunionnais qui sommes en Métropole. 236 000 Femmes , enfants et hommes.
Nous vous avons souvent écrits: nous sommes les gueuses , les gueux. Nous sommes les oubliées. Nous sommes les oubliés. Ces Réunionnaises, ces Réunionnais ...que les femmes politiciennes , que les hommes politiciens ne "veulent"plus voir ni en parler! Pourquoi ? Parce que nous sommes ces enfants "bannis" par des Parents indignes. Ces parents-femmes politiciennes , hommes politiciens qui ne connaissent que le" pouvoir pour le pouvoir". Ces parents femmes-hommes politiciennnes, politiciens qui"vivent bien de la politique et qui " le temps d'une élection font naître une étincelle d'espoir parce que nous n'avons plus rien, plus rien. Nous sommes dans ce trou noir...ce fé noir...alors à chaque élection on croit à cette intincelle..qui ne brille que le temps d'une campagne et puis elle meurt...elle meurt et nous...les oubliées, les oubliés...Nous souffrons...Nous vivons notre vie de galère à 1 0 000 km.. Mais nous sommes fières , sommes fiers d'être Réunionnaises, d'être Réunionnais.
Nous saurons nous souvenir de cet espoir..né de cette étincelle.
Si Madame Nassimah DINDAR est notre "correspondante" : elle se souviendra dans les mois qui viennent que nous sommes bien vivants. Nous saurons lui dire" avec nos hommages Madame La Présidente"," des mots accompagnés de...ce sera la surprise et elle se souviendra par les couleurs peintes sur ces beaux habits d'apparat.

"Une femme avertie en vaut deux.".".Faudra en commander plus". Alexandre !

Nous restons fidèles à nous -même. Soyez assurée, assuré de notre dévouement Réunionnais.

Marie Paule, Marie Noëlle, Mimose, Juliane, Calixte, Alexandre, Jean Paul, Aimé

animatrices et animateurs du collectif"oubli pa nou".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Janvier 2020 - 11:52 Saint-Pierre à vélo avec ANDA