sak ifé nout jordu ék nout demin

Nassimah Dindar : "Une nette victoire du camp du progrès"


Politique
Lundi 28 Mars 2011

Voici la réaction de Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, à l'issue du deuxième tour des cantonales 2011 : "Ce dimanche de second tour des élections cantonales, les électeurs se sont déplacés plus nombreux pour exprimer leurs suffrages. Nous remercions l’ensemble des électrices et des électeurs qui ont ainsi réaffirmé leur confiance aux conseillers généraux élus ce soir (ndlr : hier soir).


Nassimah Dindar : "Une nette victoire du camp du progrès"
En ma qualité de présidente du Conseil général, j’adresse mes félicitations aux 15 conseillers généraux élus au second tour de ces élections cantonales. Mes félicitations s’adressent également à l’ensemble des candidats et leur suppléant(e) qui se sont engagés dans ce scrutin.

Les résultats ce soir confirment la tendance que nous avons eue au 1er tour : l’ancrage du Conseil Général autour des forces du progrès est renforcé et l’UMP a été mis en échec. C’est la victoire du front uni que nous sommes parvenus à défendre ensemble et que je salue ce soir.

Lors de ce second tour les électeurs ont ainsi amplifié ce choix et nous pouvons donc les saluer d’avoir majoritairement décidé de reconduire et d’élire les candidats issus des forces du progrès, qui représentent les composantes de notre majorité au Conseil Général :
- Eric Fruteau à St-André ;
- Roland Robert à la Possession ;
- Philippe Leconstant à St-Benoit ;
- Jean-Jacques Vlody au Tampon ;
ont été réélus.

Je salue également l’élection des nouveaux conseillers généraux :
- Pierre Vergès au Port ;
- Gérard Françoise à St Denis ;
- Michelle Caniguy à St André ;
- Gérald Incana, Pascaline Nemazine et Jean Claude Melin à St-Paul ;
- André Thien Ah Koon au Tampon ;

Cette majorité s’est donc élargie, elle représente désormais les 2/3 de l’assemblée et fait reculer l’opposition (UMP), qui perd trois sièges.
Les électeurs, qui ont porté leurs suffrages sur les forces du progrès, ont ainsi reconnu le travail réalisé durant ces trois dernières années au Conseil général par notre équipe.

Ces résultats donnent aujourd’hui une vraie légitimité populaire à notre majorité plurielle et la remet en ordre de marche comme une nouvelle force aux côtés des Réunionnais.

Les électeurs ont fait preuve d’intelligence et ont voté « utile » pour barrer la route à l’UMP et sa réplique locale "La Réunion en confiance" qui durant ces longs mois ont mené une véritable campagne de désinformation pour dénigrer notre majorité tout en proclamant des promesses non réalistes, et en soutenant la politique de régression sociale du gouvernement. Les Réunionnais ne s’y sont pas trompés et nous les remercions.

Nous accueillons cette victoire avec esprit de responsabilité : les résultats montrent à la fois l’inquiétude grandissante de la population pour l’avenir et pour leurs conditions de vie devenues de plus en plus difficiles, mais ils démontrent aussi le réel espoir qu’ils ont placé en nous. Ce message nous l’entendons.

Depuis le début de cette campagne, nous nous sommes inscrits dans la continuité du travail en commun mené ensemble au Conseil Général. Le premier  tour a confirmé la volonté populaire de conforter cette majorité en approuvant notre action.

Entre les deux tours, la campagne des candidats des forces de progrès s’est déroulée dans une démarche unitaire et solidaire : l’ensemble des composantes de notre majorité a œuvré pour faire élire les candidats défendant le progrès social et avec comme seul objectif commun, d’élargir cette majorité pour qu’elle continue à être le rempart, "le bouclier social", contre les mesures pénalisantes mises en œuvre par l’UMP au gouvernement et ses alliés locaux".

Communiqué



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par mi amie pas zot le 28/03/2011 05:07
madame dindar il a encore le troisieme tour la partie n est pas gagner pour vous avec votre politique de casse social
depuis des années avec ses élues qui se sont permis de liquider plusieurs associations et tirer a boulé rouge sur
le gouvernement avec votre compliciter
je ne vois pas comment madame bello vous soutiendra a vos coté mr tak elle meme comme vous tire sur la droite
avec aussi la grand cumulard vlody pendant toute cette campagne en manipulant le peuple en confondant
election local et national

après zot zambrocal riz cantonais jeudi ou va mange paella

2.Posté par collectif"oubli pa nou"de Métropole, le 28/03/2011 09:45
Madame La Présidente,

Les animatrices et animateurs de ce collectif"oubli pa nou" vous ont adressé une lettre ouverte pendant la campagne cantonale. Nous avons décrit vos attitudes, vos promesses jamais tenues, vos refus de nous "redonner" ce que votre ami Monsieur POUDROUX et vous même vous aviez "détruits": Maison de la REUNION, notre journal"Présence Réuninnaise", notre association "Voyage-Mutuelle"- qui permettait à nos compatriotes avec de faibles revenus et nos ainées, ainés de pouvoir revoir leur Ile, les disparitions de la FNARM-Fédération Nationale des Associations Réunionniases en Métropole et l'association chargée de suivre et d'impulser la vie de nos associations: soutiens humains et logitiques...Vous avez "tout balayé" sur votre passage.

Quand nous lisons vos félicitations à Gérard FRANCOISE, cet élu socialiste qui a triché: vous confirmer votre visage.
Nous savons pour l'avoir vécu combien vous "pratiquez" la censure et la répression. Nous publierons tout ceci dans quelques jours...Les Réunionnaises et Réunionnais qui vivent au Pays seront étonnées, étonnés.Derrière votre sourire...

Vous continuez à mettre en oeuvre une "mobilité" dont les méthodes de travail sont: "archaïques", "désuetes"et "inhumaines". Vous chassez nos jeunes de leur terre natale pour faire place à ces nouveaux arrivants. Chiffres de l'INSEE. 43 000 nouveaux "arrivants" sont arrivés dans l'Ile ces 5 dernières années. 33 000 ne sont pas des Réunionnaises ert Réunionnais. 25 000 sont nés en Métropole. Ces derniers ont un taux d'emploi trés supérieur à celles et à ceux qui vivent dans l'Ile. Nos compatriotes qui ont pris la décision de revenir au pays- 10 000 sur ces 5 dernières années- preuves comment quoi nous avons de grandes difficultés pour vivre en Métropole- quand elles, ils, ont un emploi: un emploi avec une qualification inférieure à leur niveau de compétence acquise en Métropole. Voir dernère étude de l'INSEE.Combien de nos jeunes- chiffres jamais publiés- ont quitté leur Ile sans travail, sans logement... une vie de galère .
Nous pourrions encore énumérer, dicter des chiffres. Nous les avons publiés dans cette lettre ouverte que nous vous avions adressée...Mais silence de votre part. Pas un mot sur ces 236 000 femmes, enfants et hommes de cette communauté Réunionnaise en Métropole. C'est" le signe d'une irresponsabilité , d'un mépris" nous a répondu le grand socilogue. J.C. Cette même question a été posée la semaine dernière lors d'une conférence sur les difficultés rencontrées par ces populations de l' immigration, migration, émigration :intégration, assimilation ...conférence de Madame Malika SOREL du Haut Conseil à l'intégration.Nous avons témoigné.Elle nous a fait par de son étonnement et nous a dit" impensable...incompréhensible...". Elle a bien enregistré notre temoignage et nous a promis de nous revoir...Bien volontiers. C'est pour nous Présidentes et Présidents une préoccupation majeure: notre intégration dans ce Monde où nous arrivons là où nous sommes étrangères, étrangers. Pour vous Madame, ces préoccupations ne sont pas les vôtres: les salons au tapis rouge, les bons repas, les beaux discours fleuris de vos sourires, les promesses vites oubliées ...Vos préoccupations.
Nous ferons tout ce qui est en notre" pouvoir" pour demander aux élues, aux élus de ne pas voter pour vous. Non! Non! Pas vous. Vous nous avez depuis deux madatures "montrer "qui vous êtes. Non!Non!Pas vous.Un coup à droite, un coup à gauche: suivant le vent du "pouvoir". Seul le pouvoir vous intéresse. Une opinion autorisée: Le Président U.M.P. de la Commission Economique et Sociale , lors de son discours sur" les alliances, les pactes et "retournements de vestes". Nous avions cru qu'il parlait de VOUS.
Votre venu dans nos assemblées n'est pas souhaitable. Nous saurions vous le dire de haute voix et démontrer que votre place n'est plus parmi nous.
Nous savons que vous ne tenez pas compte de nos écrits. Vous l'avez démontré.

Nous vous invitons à ne pas faire acte de candidature. Ce serait un acte d'intelligence politique et un signe vis -à-vis de cette communauté Réunionnaise oubliée par vous pendant toute la campagne et ...
Nous, nous vous assurons de notre dévouement Réunionnais.

Marie Noëlle, Juliane, Mimose, Jean Paul, Calixte, Aimé
Animatrices et animateurs du "oubli pa nou".

3.Posté par dylan le 28/03/2011 21:10
Mi espère ou passera plus... Vous êtes quoi au fait ? Communiste, socialiste, droite sociale etc... Une peau caméléon quoi...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >