sak ifé nout jordu ék nout demin

Nassimah Dindar, Didier Robert et la clause de compétence générale


Édito
Mardi 12 Juillet 2011

Que l'on soit pour ou contre la future Assemblée territoriale ou Assemblée unique, un constat s'impose, il faut une réforme institutionnelle pour que le Département et la Région Réunion, arrêtent de se "tirer la bourre" (involontairement ou volontairement) sur des dossiers identiques, et travaillent de concert pour La Réunion.


Nassimah Dindar, Didier Robert et la clause de compétence générale
Lundi à 14h00 à la préfecture, Didier Robert, président de la Région Réunion, les Autorités organisatrices de transport (AOT), et l'Etat ont signé "une convention partenariale pour la mise en place d'un réseau de transports en commun". Il s'agit de la réalisation du Trans Eco Express.

Lundi à 14h30 au Département, Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, et la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) présidé par Dominique Vienne, ont signé une convention qui "vise à contribuer au dynamisme économique des TPE - PME, sous la forme du Small business act".

Dans les textes, les deux présidents des collectivités agissent dans le cadre de la clause de compétence générale, c'est-à-dire que chaque collectivité intervient dans les domaines qu'elle souhaite (culture, sport, économie, aménagement du territoire…)

Et ce même si dans l'esprit, le développement humain y compris le déplacement, le transport et le logement, incombe au Conseil général, et le développement économique y compris les projets structurants, revient à la Région Réunion. Lundi, on avait l'impression que les rôles étaient inversés.

La Région Réunion prépare son réseau de transport et son syndicat mixte, alors que le Département veut s'impliquer un peu plus dans le développement économique et proposer des marchés aux TPE et PME. Quitte à se répéter, tout cela est légal.

Mais, ne peut-il y avoir une réelle répartition des prérogatives entre les deux collectivités ? Faut-il attendre l'instauration de l'Assemblée territoriale ou de l'Assemblée unique, et la fin de la clause de compétence générale (remplacée par des "compétences exclusives") pour la mise en place d'une étroite et efficace collaboration entre les collectivités locales….

Le syndicat mixte de transport voulu par Didier Robert, peut-il devenir le dénominateur commun qu'aurait dû être l'Etablissement public de formation,  souhaité par Paul Vergès ? Et ce ne sont pas les prochaines échéances électorales qui vont améliorer cette situation.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit