sak ifé nout jordu ék nout demin

Municipales 2014 : "Cap vers une véritable démocratie à Sainte-Suzanne…"


Édito
Dimanche 5 Mai 2013

"Entre un maire PCR, souverain despote, ayant érigé en "système" une première magistrature pas vraiment démocratique, qui brigue un neuvième mandat sur une commune de l'Ouest, un chef du PS local qui fait un bilan "très copieux" de la présidence Hollande (il doit avoir la mite à l'oeil...), un parti du "progrès", dont on ne sait plus s'il est à l'intérieur ou à l'extérieur du parti socialiste, et qui attend en embuscade pour damer le pion à ses anciens camarades à l'occasion des Municipales".


Municipales 2014 : "Cap vers une véritable démocratie à Sainte-Suzanne…"
"Et un Gironcel qui recherche déjà des alliances pour le second tour (peut-être avec le duo Pausé-Alamélou ?), il est une équipe qui se met tranquillement en place à Sainte-Suzanne, pour proposer des idées novatrices, un programme fiable sans fausses promesses, ni compromissions, ni alliances contre nature, à la population de la cité. Elle ébauche tranquillement son projet.

De tendance "droite libérale" et ne pratiquant pas la langue de bois, cette équipe qui se constitue aujourd'hui même avec des hommes et des femmes de tous horizons sociaux et professionnels n'a aucun lien, ni aucune accointance avec les droites locales.

Ce sont simplement des citoyens électeurs qui veulent démontrer que l'on peut, si on le veut vraiment,  ne plus subir à Sainte-Suzanne cette gestion calamiteuse pour les finances publiques de la cité, cette gouvernance municipale désastreuse, privilégiant l'assistanat et donc l'enchaînement, au détriment de l'assistance légitime strictement nécessaire et permettant de se relever économiquement et socialement pour conserver ainsi, une certaine place et une certaine fierté au sein du corps social.

Une assistance salvatrice profitable aux habitants de la ville, qui favoriserait le travail individuel ou pour la collectivité et non le chômage longue durée... Une assistance constructive et contractuelle, qui laisserait au citoyen, la  liberté de ses choix économiques mais aussi politiques.

Des citoyens nouveaux vont bientôt se lancer en politique. Ils font le serment de servir la population, sans se servir eux-mêmes. Ils jurent de quitter la mission que le peuple leur aura assigné, en cas de conflits d'intérêts. Ils demandent à être sanctionnés en cas de flagrant délit de népotisme, véritable gangrène à la Réunion, au sein des mairies et des administrations locales.

Ces nouveaux candidats, sont comme vous et moi, inconnus pour la plupart du monde de la politique locale. Ils sont cependant animés d'un désir ardent de changer profondément la politique communale sur notre île, en supprimant notamment, les passe-droits dont jouissent certains notables, les gardes rapprochées des maires notamment, les enveloppes qui circulent sous le manteau.

Ils sont également pressés de voir aboutir ce qu'une majorité de citoyens demande. A savoir la fin immédiate du cumul des mandats (une promesse biaisée du candidat Hollande, relayée et bafouée à La Réunion, spécifiquement par le député  du "progrès" Vlody, encore cependant membre du PS ...).

Ces hommes et ces femmes, qui peuvent aussi être vous, si vous le souhaitez, veulent également en finir avec ces présidences tournantes au sein des communautés d'agglomérations, permettant à nos chers élus cumulards de gauche, comme de droite, de cumuler, en plus des fonctions et titres, salaires et avantages gargantuesques et ce,  de manière honteuse.

Il suffit de regarder autour de nous pour constater, qu'une majorité de nos concitoyens en fin de droits, ne parvient plus à joindre les 2 bouts, voire à se nourrir simplement. Lutter aujourd'hui contre ces responsables politiques autistes, qui ne cherchent qu'à perdurer et à faire profiter leur entourage de leur pouvoir, est un devoir pour protéger nos enfants, en leur donnant l'exemple de l'exercice d'une véritable démocratie altruiste même si libérale. Il s'agit ici du contraire du populisme.

C'est à ce titre et dans la veine de ce nécessaire renforcement démocratique qu'une nouvelle équipe se dévoilera aux électeurs de Saintes Suzanne dans les prochaines semaines. Pour vous présenter son projet, elle a décidé de tenter de redonner confiance aux citoyens électeurs. En effet, le constat ne résiste pas à l'analyse. Le verdict est sans appel.

Notre démocratie locale et nationale, est principalement victime  aujourd'hui, à tous les échelons administratifs, d'une crise de confiance et de défiance des électeurs vis à vis des politiques. Pour se faire, ceux qui se présenteront à vos suffrages prochainement, préconiserons et militeront pour une prise en compte total du vote blanc.

Ce vote/sanction dont nos édiles locaux et nationaux ne veulent surtout pas entendre parler, de peur d'avoir à se regarder dans un miroir ou se remettre en cause, voire être disqualifiés. Cette prise en compte du vote contestataire, sorte de vote/défiance, permettrait aux citoyens électeurs, de ne pas avoir à choisir entre la peste et le choléra. C'est une mesure démocratique de bonne gouvernance, qui s'impose aujourd'hui naturellement. Il faut impérativement militer pour que nos institutions prennent en compte ce mécontentement des citoyens, pour justement les remettre au cœur du débat politique à tout moment.

Cette seule demande de votre nouvelle équipe sainte-suzannoise, traduit s'il le faut, l'idée de la nécessité d'une remise au centre des débats, des citoyens, à tous les échelons administratifs. Elle ne figure dans aucun des programmes des candidats qui se présenteront prochainement à vos suffrages.

Et pour cause !.. ls préfèrent de loin, diluer la sanction des urnes dans le magma d'une Europe justement sans urne".

Olivier Salvan



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit