sak ifé nout jordu ék nout demin

Monique Orphé : "Accentuer nos efforts pour que la précarité ne soit pas une fatalité"


Dans la presse
Jeudi 13 Décembre 2012


Monique Orphé : "Accentuer nos efforts pour que la précarité ne soit pas une fatalité"
"J’ai pu assister pendant deux jours au compte-rendu des travaux réalisés dans le cadre de la Conférence Nationale contre la Pauvreté et pour l’Inclusion Sociale. Le gouvernement a affirmé sa volonté d’agir contre l’aggravation de la précarité et le déclassement dont sont victimes de nombreux français aujourd’hui.

Cette volonté et les engagements pris méritent d’être salués, notamment pour notre Département qui subit de plein fouet la crise économique et connaît une situation sociale très difficile.

Malgré les difficultés financières, les mesures annoncées représentent près de 2 milliards d’euros. Elles s’inscrivent dans le cadre d’un plan quinquennal qui inclut la revalorisation du RSA (+ 10% en 5 ans), la mise en place d’une garantie jeune pour les moins de 25 ans, la création de 4 000 places d’hébergement supplémentaires, ou encore la revalorisation de la CMU complémentaire permettant de couvrir 500 000 personnes de plus.

A La Réunion, où un tiers des foyers est bénéficiaire du RSA, et où 60% des jeunes de 20-24 ans sont au chômage, ces mesures sont les bienvenues. Nous devons accentuer nos efforts pour que la précarité ne soit pas une fatalité".

Assemblée nationale



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par J.Claude Barret du MAR le 15/12/2012 21:18
"Malgré les difficultés financières, les mesures annoncées représentent près de 2 milliards d’euros. Elles s’inscrivent dans le cadre d’un plan quinquennal qui inclut la revalorisation du RSA (+ 10% en 5 ans)," Té monique, ousé inn kasèz lé kuy, si konm lo promiyé minis fransé i di, èk preske dé larme dan liziyé " « Il est impossible de vivre avec le montant actuel du RSA ! Et c’est pour cela que le gouvernement s’engage dans une politique résolue de soutien au revenu des plus pauvres ». C'est se foutre de la gueule des pauvres Monique, en augmentant, non pas de 10%, mais d'environ 2% pendant 5 ans, soit environ 10€ de plus par mois, lé vré pou zot sosialiss i brass dé millions, la mizère lé mwin dur èk 485€/mois au lieu de 475€/mois. E ou monique konm in péroké ou répète sète koneri pou anfume domoune. Monique kosa i roprézante sé 2 milliards d'euros pour les pauvres avec les 20 milliards données aux entreprises, et cela sans contrepartie sinon pour délocaliser et créer du chômage. Pour mémoire Monique le gouvernement de Sarkozy à augmenter de 25% le minimum vieillesse en 5 ans. Pour les jeunes frappés par le chômage, votre gouvernement va créer 100 000 contrats d’insertion rémunérés au niveau du RSA, sous condition de ne pas refuser l’emploi (précaire) qui leur sera proposé. Comme tous les autres élus, vous êtes la porte parole d'une provocation grossière. Espérons que la population réagira avec leur bulletin de vote

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?