sak ifé nout jordu ék nout demin

"Moins de sucre dans les produits destinés à l'Outre-mer"


Dans la presse
Mercredi 27 Février 2013

Jean-Claude Fruteau, président de la Délégation aux Outre-Mer, député de La Réunion - maire de Saint-Benoît, tient à saluer l’inscription à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale de la proposition de loi n° 393 tendant à prohiber la différence de taux de sucre entre la composition des produits manufacturés et vendus dans les régions d’Outre-Mer et celle des mêmes produits vendus dans l’hexagone, proposition de loi dont il est cosignataire.


"Moins de sucre dans les produits destinés à l'Outre-mer"
L’examen du texte en séance publique est prévu pour le 27 mars prochain. Engagement du président de la République (engagement n° 11 des "30 engagement pour les Outre-Mer"), cette proposition de loi ne pourra qu’être salutaire pour la santé publique dans les Outre-Mer qui, malheureusement, est marquée par un nombre élevé de cas d’obésité par rapport à la moyenne de la France hexagonale.

Ce texte entend donc mettre fin aux pratiques de certaines entreprises de l’industrie agroalimentaire qui, sans aucune justification objective, fabriquent spécialement pour les Outre-Mer des produits contenant plus de sucre que ceux destinés à la France hexagonale.

Cette proposition est présentée pour la seconde fois à l’Assemblée nationale. En effet, le 11 octobre 2011, la droite avait rejeté ce texte alors présenté par Victorin Lurel, préférant privilégier la négociation avec les industriels que d’inscrire des mesures visant à encadrer les taux de sucre par la loi.

Aujourd’hui, en raison de l’absence de volonté de la part des industriels puisque rien n’a changé, la Conférence des Présidents de l’Assemblée nationale a décidé d’inscrire ce texte à l’ordre du jour.

Jean-Claude Fruteau, comme le groupe Socialiste, Républicain et Citoyen, est plus que déterminé pour faire adopter ce texte.

Assemblée nationale



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par jason bourne le 27/02/2013 19:57
sans aucune justification objective

bien sur que si faire prospérer la filière canne , la filière la plus subventionné en Europe à la plantation , subventionnée à l'arrachage avec la prime bagasse qui permet aux réunionnais d'être les champions européens du cholestérol et d'avoir du rhum à 5 euros le litre !!

2.Posté par Jako le 28/02/2013 06:46
Ils sont encore là Ribouldingue et Filochard, moins de sucre peut-être, mais pour le reste…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?