inforeunion : l'info politique de l'ile de La Réunion - Océan Indien
Ce qui fait la vie de la cité…
Invité(e)

"Miranville, Bello, elles font peur"

Lundi 15 Juillet 2013

"Tout d’abord aux esprits chagrins, je leur dis que le faiseur d’opinion est toujours là".



"Miranville, Bello, elles font peur"
"Ma pensée n’est pas embrigadée, ni emprisonnée. Je pense, donc je suis. Je suis toujours là parce que la politique n’est pas seulement réservée à une classe, à une caste, ou à des familles. Que penser de ces donneurs de leçons qui sont devenus maire  avec l’aide d’appareil politique et qui aujourd’hui méprisent la notion même de fraternité militante ? L’ancien maire Pierre Verges aura certainement une réponse à nous soumettre.

Mais revenons aux sujets qui fâchent : Depuis Jeanne d’Arc jusqu’à Ségolène Royal en passant par la regrettée Margaret Thatcher, l’histoire est pleine de femmes qui foutent la trouille ! Sous la révolution la femme avait le droit de monter à l'échafaud, en 2014 elle aura celui de monter à la tribune.

Aujourd’hui, à La Possession, le comportement de la majorité municipale à l’égard de nos concitoyens, son refus de tout dialogue constructifs, sur des sujets aussi importants que l’urbanisme et la densification de notre ville, la démocratie participative ou les choix budgétaires aggravent chaque jour nos différences avec le maire et son équipe.

Le mécontentent de la population monte de plus en plus à huit mois des municipales. A tel point que, le duo Miranville-Bello inquiète sérieusement le pouvoir en place. Quelques-uns parlent même de panique à la mairie, pourtant l’image de ce duo n’a  rien à voir avec celle des Pussy Riot.

Bien évidement si aucun compromis n’a été trouvé pour le premier tour des municipales entre  ces deux protagonistes, dans le cas d’un accord pour le second tour, celui qui arrivera en seconde position par rapport à l’autre dictera ses conditions afin de faciliter la victoire de la nouvelle équipe ainsi crée.

Le bon sens dans ce cas de figure exige la réciprocité. N’oublions pas que le vœu de la population c’est de mettre en place des hommes et de femmes nouveaux pour un avenir meilleur à la Possession. Nous ne voulons pas d’une monarchie républicaine locale.

Beaucoup disent que la base de cette amitié entre ces deux femmes est bien difficile à déterminer  mais nombre de spécialistes en politique estiment qu’en définitive elles feront le nécessaire le moment venu. Elles savent qu’une alternative ne se fera pas sur l’opposition clanique et manichéenne, mais sur la créativité, la capacité à réunir les énergies positives. Elles sont trop intelligentes pour donner à la population l’image d’une foire d’empoigne.

Espérons qu’elles garderont à l’esprit que même si à titre individuel chaque candidat  est libre de ses décisions, il doit accepter d’en assumer les conséquences face au collectif.

Ceci étant dit c’est bien cette union au deuxième tour qui donne des sueurs froides au maire qui dirige La Possession de façon monocratique depuis 42 ans. 2014 arrive, à moins qu’il décide de passer la main avant. Mais "faut pas rêver, il a trop peur".

Ignace Ramirez, La Possession




Les commentaires

1.Posté par pour pes le 17/07/2013 21:56
jespère ke pes seul soit sufissante pour batre roro par ce ke faire aliance avek kelkin ki na pas les mème valeur ke soit , sa ne marche ! si lun veut planter et lautre détruir les arbres pour construire des immeuble sa va ètre la galère !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Derniers commentaires

Les Dernières News













Les plus populaires