sak ifé nout jordu ék nout demin

Marie-Claude Barbin, internaute : "L'absence de limites est extrêmement angoissant…"


Dans la presse
Dimanche 10 Juillet 2011

Marie-Claude Barbin a posté le commentaire ci-dessous sous l'article : "Nassimah Dindar : le problème de fond des violences intra-familiales, est lié à l'image et à l'estime de soi". Nous le publions dans son intégralité.


Marie-Claude Barbin, internaute : "L'absence de limites est extrêmement angoissant…"
"Les mots ont un pouvoir de liaison. L'estime de soi se construit au sein de la famille, par le jeu des gratifications-frustrations nécessaires, autour des images parentales.  

Pour se structurer, un enfant a besoin de limites, d'un "Non" catégorique non négociable, à chaque fois qu'il cherche à transgresser les règles établies.

L'absence de limites, de règles parlées, expliquées, est extrêmement angoissant et peut laisser croire à l'enfant que tout lui est permis (le vol, le racket, l'agression...) dans une illusion de toute-puissance.

Quand la parole fait défaut, quand elle ne peut plus contenir la violence qui est en soi, le passage à l'acte reste le moyen ultime pour se faire entendre.

Mais...Tous les enfants maltraités, violentés, violés, ne deviennent pas forcément des bourreaux, des prédateurs sexuels, heureusement !

Chacun bricole à sa façon, en fonction de son histoire personnelle, de son environnement, de ses rencontres... pour rebondir, pour panser ses blessures.

Parfois l'enfant croise sur son chemin, une personne bienveillante qui croit en lui et qui lui fasse aimer la vie...

Le fait est là. Comment aider les familles en difficulté, démunies face à des enfants sans re-pères..?"

http://www.femme-2bout.over-blog.com

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter