sak ifé nout jordu ék nout demin

Lycée hôtelier : non à l’autoritarisme


Courrier des Lecteurs
Samedi 24 Mars 2012


L’UDAS Réunion union des alternatives syndicales qui comprend le saiper apporte toute sa solidarité à la stagiaire injustement exclue de son établissement.

Ce chef d’établissement connu comme briseur de grève en 2003, avait déjà utilisé ces mêmes méthodes avec des enseignants dans le passé c’est malheureusement la préfiguration du rôle dévolue aux chefs d’établissements avec la nouvelle réforme de l’évaluation en méprisant les lois de la république , les statuts , les règlementations , les décisions rectorales…..

Plus globalement l’UDAS Réunion apporte tout son soutien à tous les enseignants et personnels qui subissent toutes sortes d’agressions (harcèlement….) de la part de leurs supérieurs hiérarchiques.

Didier Debals



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Gérard Jeanneau le 24/03/2012 03:48

Et le PDBS - le Parti Du Bon Sens - apporte tout son soutien au chef de cet établissement, victime des b[la dit la fait]b. On peut remarquer que le Rectorat reste silencieux sur une vétille montée en épingle à l'occasion des législatives et des présidentielles. On fait feu de tout bois. Huguette et Axel soufflent de concert sur les braises. Ceci explique cela, tout logiquement !

On rigole bien sous ce Tropique du Capricorne. On trouve de grands comédiens qui auraient pu apporter leur précieux concours à l'auteur de la Comédie Humaine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"