sak ifé nout jordu ék nout demin

Les sondeurs ne sont pas les payeurs


Dans la presse
Samedi 9 Juin 2012

Quelle crédibilité donner aux sondages qui viennent de nous être communiqués à quelques jours des élections ? La réponse est limpide : "aucune".


Les sondeurs ne sont pas les payeurs
La marge d'erreur est telle que ça en devient risible. Le dernier en date donne des marges d'erreur de 30 % : c'est en effet à ce niveau que s'établit la différence entre ceux qui disent qu'ils vont à coup sûr voter pour tel candidat et ceux qui disent qu'ils pourraient voter pour ce même candidat. Que certaines en profitent pour pavoiser : libre à elles.

Elles seront peut-être dimanche soir dans le même cas que la sorcière de Blanche Neige : bien déçues et bien en colère. Que certains commentateurs essaient de donner pour acquises la victoire ou la défaite : cela laisse à méditer sur la liberté de la presse et sa capacité à éclairer plutôt qu'à vouloir influencer l'opinion.

Quoi qu'il en soit, la réalité des urnes tranchera. Je me rappelle qu'il y a pas si longtemps, ces mêmes sondeurs prédisaient une déroute à un certain président sortant. Ils s'étaient bien trompés. Je me rappelle que ces mêmes sondeurs prédisaient un raz-de-marée Mélenchon.

Résultat : à peine une vaguelette. Leurs prévisions ou plutôt leurs prédictions n'ont donc aucune valeur : que chacun vote en son âme et conscience, et choisisse le ou la candidat(e) capable de faire entendre les attentes des Réunionnais à l'Assemblée nationale. Sur St Denis, le choix est facile dès lors qu'on prend les bons critères : évaluation du bilan, évaluation du programme, capacité à le mener à terme et à le faire entendre au plus haut niveau.

Le député sortant a fait la preuve de son incapacité. Ne reste plus que deux candidates. L'une seule a un bilan et la capacité à se faire entendre ; l'autre est sous tutelle de son beau-père et n'a jamais rien fait d'elle-même, même pas ses meetings de campagne. Ne laissez donc pas les sondages vous influencer, car ensuite, ce ne sont pas les sondeurs qui en paieront les pots cassés.

Joséphine Cadet



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Branco le 10/06/2012 23:10
Quel crédit à donner à Joséphine Cadet si tenté qu'elle s'appelle vraiment comme cela.... aucune.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?