sak ifé nout jordu ék nout demin

Les parents de Ste-Suzanne veulent rencontrer Penchard


Courrier des Lecteurs
Jeudi 19 Mai 2011


Les parents de Ste-Suzanne veulent rencontrer Penchard
 Madame la Ministre, 

Nous avons l’honneur de vous solliciter pour  une entrevue pour exposer les faits suivants : suppressions de 162 postes dans l'académie de La Réunion.  

Le comité des parents d'élèves de la commune de Sainte Suzanne et l'adjointe aux affaires scolaires et conseillère régionale  souhaiteraient obtenir un rendez-vous avec vous.

Nous avons appris de la part du rectorat  la suppression de trois classes dans notre commune pour la rentrée scolaire 2011- 2012. Ces trois suppressions font partie des 162 postes supprimés sur l'ensemble du département. Au total, c’est 37 suppressions nettes de classes qui seront supprimées dans une île durement touchée par l’illettrisme (plus de 120 000 illettrés). Le chômage (145 000) vient aggraver cette situation sociale et économique  bien difficile dans l'île.

Nous parents d'élèves résidant dans un quartier sensible qui a été par ailleurs repéré comme quartier prioritaire pour la politique de la ville, nous n'acceptons pas ces suppressions abusives et incompréhensibles.

Nous tenons aussi vous rappeler qu'en date du 3 mars 2011, suite à une question de la député Huguette Bello à l’Assemblée Nationale, à propos de ces 162 postes supprimés à la rentrée prochaine, le ministre de l'Education Nationale, Luc Châtel a répondu «… malgré cela, compte tenu des difficultés de l'île de la Réunion, nous n'allons fermer aucune classe, aucun collège, aucun lycée. Notre volonté est donc de prioriser les moyens. Nous allons même  faire plus, madame la députée. Parce qu'il y a des problèmes de lecture ou d’illettrisme à la Réunion, nous avons décidé de généraliser l’accompagnement éducatif dans toutes les écoles de l'île, c'est à dire l'accueil de tous les élèves après seize heurs pour du soutien scolaire, et des activités sportives et culturelles.»

Aussi  avons- nous l’honneur de vous demander un entretien pour bien éclaircir ces propos qui sont pour nous explicite, mais interprétés de façon opposée par monsieur le Recteur et ses Inspecteurs.
Nous avons bien conscience que vous avez un programme bien déterminé. Mais l'avenir des enfants, des adolescents réunionnais s’appuie sur l'école  républicaine. Cette école doit rester le premier ascenseur  social en apportant des  savoirs pour construire une culture comme  une éducation à la citoyenneté et à la formation en vue d'une l'insertion professionnelle et sociale.

Nous  restons  à votre entière disposition pour déterminer le lieu et l'heure  de cet entretien important pour l'avenir des enfants. Conscient de l’intérêt que vous porterez à notre démarche et à votre volonté de défendre les intérêts de l’Outre-mer et des réunionnais.  

Nous vous prions  d'agréer, Madame  la Ministre, l'expression de notre  très haute considération.


Florent Hurhungee
Comité des parents d’élèves de Sainte-Suzanne.




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"