sak ifé nout jordu ék nout demin

Les journées européennes du patrimoine : notre passé trace notre avenir


Culture - Kiltir
Vendredi 16 Septembre 2016

Quel avenir sans traces du passé ?
Comment se repérer dans le présent si mon fanal n'éclaire plus les traces des anciens ?


 Cette manifestation, journées européennes du patrimoine crée en 1984 nous permet  de visiter ou re-visiter nos musées, nos jardins et parcs, les monuments publics ou privés et de nombreux lieux historiques.

Un Week End riche qui  donne lieu à des manifestations culturelles qui mettent en lumière des savoir-faire, des traditions locales sans oublier le patrimoine immatériel qui renforce notre identité et notre cohésion.
 

L'appropriation du patrimoine, sa valorisation et sa sauvegarde maintiennent vivante notre histoire, une histoire qui dessine le présent et notre avenir.

J'ai surtout une pensée pour tous ces « petits métiers lontan » qui ont fait La Réunion.

Ces métiers ont correspondu aux besoins quotidiens des nombreuses familles et ils ont marqué les générations futures.

En passant par le « bazardié », le commerce de proximité, les fabricants de bardeaux, le ferblantier, la kouturièr débordée par ses commandes, le kwafer barbier, lieu de rencontres et des ladilafé et l'incontournable tayer de pilon et son kalou …ces artisans des métiers lontan portent les racines ( notre Lofaka) de la culture et l'histoire réunionnaise.

Cette tranche du patrimoine créole et ce savoir faire ancestral signent notre art de vivre à la créole, notre art réunionnais.
 

 

 


Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Mars 2021 - 07:50 Le Maloya d'Henri

Dimanche 20 Décembre 2020 - 07:15 FONNKÉR POU VINDÉSANM