sak ifé nout jordu ék nout demin

Les conflits sont prévisibles d’un bout à l’autre de l’île


Invité(e)
Vendredi 7 Juin 2013

L’actualité sociale et économique est marquée, en autre, par les mouvements de grève des travailleurs de la CILAM à Saint-Pierre, des salariés de l’entreprise « Renault », les décisions du gouvernement socialiste d’instaurer une nouvelle politique familiale et de supprimer le RSTA.


Sur ces sujets sensibles, le PCR, ses élus (es) et d’autres responsables politiques se sont exprimés. L’implication des uns ou des autres n’est bien évidemment pas la même, suivant qu’il s’agisse de soutenir les travailleurs, les producteurs de lait ou de dénoncer, par exemple, la suppression du RSTA.
 
Cependant, ce qui saute aux yeux c’est que les Réunionnais sont mécontents. Des conflits ou manifestations éclatent ou sont prévisibles d’un bout à l’autre de l’île. Au cœur de tout cela se trouve l’épineuse question de la politique des revenus à La Réunion.
 
Il s’agit en fait du pouvoir d’achat de tous les Réunionnais. Or, ce ne sont ni la « corbeille Lurel », ni les petites phrases généreuses du même ministre qui dit vouloir « s’attaquer aux monopoles »… quelle blague….et encore moins quelques contrats en plus qui permettront à La Réunion de sortir par le haut.
 
L’enjeu est tout autre. Il nous faut inventer une autre politique. Celle qui fasse faire à notre pays un véritable bond en avant avec une ambition claire, partagée, lisible qui s’appuie sur des outils de développement financiers nouveaux.
 
Le 8ème Congrès du PCR vise, en toute transparence, à répondre à ce défi ! 


Yvan Dejean



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger