sak ifé nout jordu ék nout demin

Les autruches et les "bons sentiments"


Dans la presse
Mercredi 21 Août 2013


Les autruches et les "bons sentiments"
Les aveugles d'aujourd'hui qui s'acharnent à nier la réalité, d'un islam politique offensif, religieusement dévoyé, ce sont les mêmes qui hier face à Hitler applaudissaient à la signature des accords de Munich, les mêmes qui jusqu'à la veille de la Libération chantaient les louanges de la collaboration, les mêmes qui hurlaient pendant la guerre froide « plutôt rouges que mort » quitte à s'agenouiller devant la barbarie stalinienne, les mêmes qui n'ont eu de cesse de plaider l'excuse pour la délinquance urbaine, ce sont les mêmes enfin qui vous expliquent que le voile n'est qu'un bout de tissus, alors qu'il est le porte-drapeau de l'islamisme politique.
Que n'invoque-t-on pas pour « laisser faire, laisser passer » l'offensive de l'islam politique en France. On fait même appel à la République, cette momie dénigrée, pour avancer la liberté de croyance, l'égalité devant les cultes, la nécessaire fraternité entre les hommes… même les femmes, en sont venues à approuver ou a absoudre un système rétrograde qui marginalise une moitié de la population. 
Après avoir cédé sur le voile et sur le reste, il faudra reculer aussi devant l'excision, sur les mêmes bases argumentaires, puis accepter que la charia s'applique aux musulmans de France, mais bien évidemment pour commencer qu’à eux…

Texte intégral  http://www.inforeunion.net/Ousanousava_a6949.html

Alain BENARD



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Marc Lewitt le 22/08/2013 07:32
Bonne analyse M. BENARD.

Hélas, comme vous le soulignez ce sont ces mêmes gens qui vous font ensuite la morale sur la nécessaire et indispensable tolérance. Ces mêmes gens qui pleureront demain sur le fait qu'ils n'aient pas agi à temps et qui prétendront ne pas avoir été suffisamment prévenu. Ils creusent avec notre indiscutable tolérance, notre sang et notre sueur, la tombe de leur peuple qui ne demandaient qu'à vivre libre en harmonie avec leur culture. Les valeurs de la République et de l'Occident en général, qu'ils prétendent soi-disant chaque jour, non négociables, reculent pourtant chaque jour davantage.
Ils confortent tous les communautarismes qui ont en commun la haine de l'occident et généralement des pays occidentaux qui ont tendu la main. Main sur laquelle, ils crachent allègrement. Ne pas avoir compris qu'il nous faut combattre cet islam politique préjudiciable à notre démocratie et nos libertés publiques est inconscient.
Une petite lueur d'espoir cependant dans ce dessein machiavélique hégémonique de domination mondiale, Certains musulmans "modernistes" ont compris que vivre sa religion de manière pacifique dans le strict respect des valeurs de la République, sans vouloir l'imposer aux autres, est un préalable indispensable pour être heureux ici-bas.
La conférence tenue la semaine dernière à Saint Denis par un philosophe-religieux musulman m'a redonné un peu d'espoir sur la fraternité. Mais attendons prudemment de voir, car il ne fait pas l'unanimité et le discours souvent masqué de l'islam radical est trompeur.
Souhaitons qu'une véritable prise de conscience soient opérée, non par nos responsables politiques, qui en sont incapables, mais par les musulmans eux-mêmes qui reconnaissent les limites entre la religion et la politique. Qu'il n'y aura pas d'autres alternatives ou d'autres solutions à l'intégration de l'islam aux critères républicains.
Nous ne lâcherons rien, il en va de notre liberté à tous.

Marc Lewitt
Nos dirigeants et une certaines gauche notamment idéaliste et internationaliste, aura un jour, à se justifier sur son laisser-aller, les décisions et les choix qu'elle n'a pas su faire pour protéger son peuple des dangers de l'islam politique.

Marc Lewitt

2.Posté par phobique le 22/08/2013 20:10
La laicité est de séparer l'état des religions et garantir le doit de toutes les religions de vivre sous la république. la peur de l'autre, le repli sur sois identitaire français, le communautarisme blanc, chretien sous la pression de l'extreme droite trahit l'idéal républicain de la laicité pour en faire une arme de d'ostarcisation, de discrimination contre une catégorie de population. C'est l'islamophobie qui postule un projet anti-francais aux musulmans. c'est du racisme parce qu'elle ostarcise tous les musulmans, leur donnat a tous un caractere unique.
Notre France et la reunion sont en de beaux draps avec des colporteurs de haine et de suspicion.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?