sak ifé nout jordu ék nout demin

Les Réunionnais seront-ils déchus de leur nationalité ?


Politique
Lundi 4 Janvier 2016

Les Réunionnais par définition sont franco-malgaches, franco-mozambicains, franco-indiens, franco-chinois et franco-comoriens. Ne risque-t-ils pas d'être déchus de leur nationalité en raison du projet de loi socialiste sur la déchéance de nationalité pour les binationaux ?


Les Réunionnais seront-ils déchus de leur nationalité ?
Nos ancêtres viennent de France  mais aussi d'autres pays européens, de Madagascar, d'Afrique, et en particulier du Mozambique, d'Inde, de Chine et des Comores. Nous sommes donc tous binationaux. Les Réunionnais ne risquent-ils pas d'être les victime collatérales de la loi sur la déchéance de nationalité pour les binationaux ?

La Vague Bleue



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Observer le 04/01/2016 20:56
Les parlementaires français s'apprêtent à faire inscrire dans la constitution "la déchéance de la nationalité". Une telle loi, que les révolutionnaires de 1789 auraient rejetée, fait honte à la France. Si demain les fascistes arrivent au pouvoir, nous, enfants de l'immigration, aurons du souci à nous faire: renvoi en Inde pour les malbars, et zarabes, en Afrique pour les cafres, en chine pour les chinois....

2.Posté par Bayoune le 05/01/2016 07:09
"Si demain les fascistes arrivent au pouvoir, nous, enfants de l'immigration, aurons du souci à nous faire: renvoi en Inde pour les malbars, et zarabes, en Afrique pour les cafres, en chine pour les chinois.... " poukwé ou wa sà konmsa, bin si toute so bann franco inpozé, i déside solman, anlève la France sa posésiyon kolonyiale, i yanlève ali son lak de propriété la Réniyon, nou artrouve anou solman RENIYONE dann noute péyi. En fait, i fo pa bliyé noute toute réniyoné nou lé la Réniyon, sa noute terre. La France ek son bann makropolitin la kole anou, konm dosi in boutèy, in létikète fransé - la pa domann noute famiye zot lakor. Nou sar pa kanminm lèss la France fé dé réniyoné dé Palestiniens de l'océan indien. Là mi krwa volkan va pété. An gro, mi panss ke la France sar pa osi kouyon fé in bétize parèy. Zot post ek zot komantèr sé inn provokasiyon konte lo pèp RENIYONE ASSERVI. Bin nou va artrouve noute vré nasiyonalité san alé dann péyi tranzé.

3.Posté par créole le 05/01/2016 14:06
té zot y comprend pas le français?
Y parle de binationalité! Depuis quand un Réunionnais lé par définition comme zot y dit, des binationaux?
Y parle pas de l'origine mais d'une double nationalité. Moin n'a des ançêtres malgaches, indo-portugais- écossais, français , moin nana qu'une seule nationalité: française.
Ouvre un dictionnaire et regarde la définition de binationalité.

4.Posté par Bayoune le 06/01/2016 14:46
Post 3 - Mi ginye pa biyin li lo fransé - aou sanb konèt in bonpé zafère, di amwi koman la fé pou ke bann réniyoné la été déporté an France dann lé zané 60 - mi di biyin déporté, parseke zot lété avèk lordonanss DEBRE suseptib troub lord pblik fransé la Réniyon. Eskize amwin ou la pa koni sète périyode petèt ou lété ankor an ti kilote kourte. la pa bezwin diksiyonère fransé pou konète listwar. Epi ou na osi zanfan la Creuse, pou sertin té déporté laba pou serve létalon konm soval pou arpèp in péyi de kokate!!!

5.Posté par créole le 07/01/2016 08:54
Bayoune nu parle pas de la même chose. Moin lé d'accord ec ou su le z'histoire la Creuse et z'histoir l'odonnance - périodes sombres de notre passé (Au fait, mi croit que nout deux n'a à peu près le même âge.)
Coça ça n'a à voir ec la binationalité? Mon post 3 té pas adressé à ou, puisque quand moin l'a écrit à li , le vôtre té pas encore paru.
Mi adresse à moin à l'auteur du courrier et au post 1.
Mi répète, mi fait pas de l'histoire, mi dit seulement allez regarde la définition de binationalité dans un dictionnaire. Ce que zot y raconte n'a rien à voir .
Fait comme ou veut, ou peut pas refaire l'histoire à out manière. La Réunion l'a toujours été française, nous c'est un peuple,mélangé, mais nous lé pas des binationaux. Ou peut pas dire à moin le contraire là-dessus à moins d'être de mauvaise foi. Mi rouvre pas un dictionnaire pou fait l'histoire, mi lire comme ou, certainement, des livres su notre histoire, mi lire un bon peu journaux, mi interesse à moin à notre actualité.
Bayoune si ou lé de bonne foi, explique à moin coça le z'histoire l'ordonnance et le z'histoire la Creuse n'a à voir ec la binationalité?

6.Posté par Bayoune le 08/01/2016 06:49
Mi voulé dire solman, avèk larbitraire koloniyal la pa bezwin lavé pa bzwin binasiyonalité pou zète lo réniyoné deor son péyi. Mwin na linprésiyon ke pou zète so bann zanfan zétranzé ke lo gouvernman fransé la fé rante an Franss pou fé travaye bann fransé té i vé pa fé dan lo temps. Zordi, èk zot krize, lo gouvernman va trouve toute prétèss, swa pou tiyé, swa pou foute an prizon ces enfants de l'émigration qui deviendront des apatrides dans le pays de leur naissance.

7.Posté par créole le 08/01/2016 08:41
Mi comprend à ou mieux même si moin lé pas d'accord avec out jugement. Mais mi suive à ou depuis assez longtemps pou connaître out façon de penser et mi respecte à ou Bayoune. Merci de out réponse. Bonne année.

8.Posté par Observer le 08/01/2016 16:19
A créole:
Une loi demeure une loi que l'on peut supprimer, adapter ou détourner, selon les évènements et le caractère du pouvoir en place. On croit que ce gouvernement qui donne des gages à la droite et l'extrême droite pense à notre sécurité. Mais non, il pense à 2017! Je ne mange pas de ce pain là.

9.Posté par créole le 08/01/2016 18:06
post 8: observer

Mais qu'est-ce que vous racontez?
Nous, Réunionnais, nous sommes Français, mais nous n'avons pas de binationalité. L'autre qui sort: " le Réunionnais est pas définition un binational!!!" Vous sortez une "couillonisse" et vous voulez vous rattraper en sortant une plus grosse connerie. Les Réunionnais sont Français depuis toujours. Dites-moi un peu comment va-t-on faire pour "renvoyer" les "enfants de l'immigration" comme vous le dites, à leur pays d'origine? Par exemple moi qui ai 5 ancêtres malgaches, autant d'Indo-portugaises,(et ce, dès les premières années du peuplement) un Ecossais, et une flopée de Français, on me renvoie dans quel pays? Et mon cas , c'est aussi le cas d'un très grand nombre de Réunionnais (Bayoune, dans le tas certainement)
Mes ancêtres ont été là depuis le début du peuplement, on me renvoie? Où?
Et mon neveu , n'a des ancêtres chinois, comment y fait? et deux trois autres, n'a des ancêtres malbars comment y fait? et encore l'autre neveu, le papa lé "zoreil" installé dans l'île depuis 42 ans, comment y démerde là?

Su quels critères y décide de renvoyer ces"enfants issus de l'immigration".

10.Posté par créole le 08/01/2016 18:16
à post 8: Observer
Je préfère encore la réflexion de Bayoune qui dit," en gros " : si on nous enlève notre nationalité française, finalement, nous restons Réunionnais dans notre pays. Là-dessus, il a grandement raison.

11.Posté par Observer le 10/01/2016 18:47
A créole:

Hitler voulait envoyer les juifs, résistants et communistes allemands à Madagascar. Il a ensuite décidé de les éliminer dans les camps de concentration.
Aujourd'hui; l'occident soutient Israel qui écrase les droits de l'Homme en Palestine. Les gouvernants n'ont pas besoin de modifier la constitution. Par la force, ils imposent leur politique.
L"introduction de la déchéance de la nationalité dans la constitution est un leurre électoral. Un pouvoir totalitaire s'en fout de la nationalité de ceux qui occupent son territoire: il cherche à soumettre les gens, quitte à les écraser!

12.Posté par créole le 11/01/2016 12:55
à observer
Bon je vois que vous ne répondez pas à mes questions, vous changez d'arguments, ou de sujet; vous parlez d'enfants de l'immigration qui risquent d'être renvoyés dans leur pays d'origine, puis comme vous ne pouvez pas argumenter, vous appelez Hitler à la rescousse! puis Israël! (Je suis au courant du projet de Hitler à propos de Madagascar) Je vous laisse dans votre délire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue