sak ifé nout jordu ék nout demin

Législatives 2012 : La Droite devra vite décider entre Cyrille Hamilcaro et Jean-Claude Lacouture


Édito
Mercredi 28 Septembre 2011

L'ivresse de la fête des Sénatoriales à peine dissipée, la Droite est déjà au travail. Objectif : les législatives. Lundi soir à Saint-Gilles, les composantes de La Réunion en confiance, ont choisi de poursuivre la stratégie d'union : "Ce sera un candidat et un seul par circonscription". Une position unanime. Mais quel candidat par circonscription ?


Législatives 2012 : La Droite devra vite décider entre Cyrille Hamilcaro et Jean-Claude Lacouture
Désigner un candidat unique, et le meilleur si possible, ne sera pas une sinécure. Hormis, la candidature de Stéphane Fouassin dans la "cinquième", toutes les hypothèses sont ouvertes dans les autres circonscriptions. Dans la "première", faut-il donner la prime au sortant, René-Paul Victoria ?

La "septième" est plus complexe. Cyrille Hamilcaro est le candidat quasi déclaré. Si sa légitimité politique ne fait aucun doute à Droite, sa liberté d'action est réduite à cause de ses affaires judiciaires et l'Appel qu'il a déposé suite à décision de justice (cinq ans d'inéligibilité). Si l'Appel est suspensif, la Droite ne croit pas vraiment au miracle.

C'est en ce sens que certaines voix s'élèvent et souhaitent une rapide clarification. "C'est une situation particulière. Nous voulons éviter une candidature de substitution de dernière minute, si jamais l'Appel n'est pas favorable à Cyrille Hamilcaro. Jean-Claude Lacouture est aujourd'hui beaucoup plus qu'un remplaçant. Lui aussi serait un bon candidat".

"Toutefois, nous savons qu'il n'ira pas contre Cyrille Hamilcaro, pour l'heure notre candidat légitime. C'est une question de respect et d'honnêteté à l'égard de Cyrille Hamilcaro".

Les candidats potentiels pour l'heure sont :

1re circonscription : René-Paul Victoria, député sortant ;
2e circonscription : Valérie Auber aimerait bien se retrouver face à Pierre Vergès, comme lors des Cantonales ;
3e circonscription : ?
4e circonscription : David Lorion, adjoint au maire de Saint-Pierre et vice-président du Conseil régional ;
5e circonscription : Stéphane Fouassin, maire de Salazie et président du Nouveau centre ;
6e circonscription : Jean-Louis Lagourgue, maire de Sainte-Marie et premier vice-président du Conseil régional ;
7e circonscription : Cyrille Hamilcaro, conseiller général et conseiller municipal de Saint-Louis, ou Jean-Claude Lacouture maire et conseiller général de  l'Etang-Salé.

Les circonscriptions de La Réunion
1re circonscription
Cantons de : Saint-Denis I, Saint-Denis II, Saint-Denis III, Saint-Denis IV, Saint- Denis V, Saint-Denis VI, Saint-Denis VIII.
2e circonscription Cantons de : Le Port I Nord, Le Port II Sud, La Possession, Saint-Paul I, Saint-Paul II, Saint-Paul III.
3e circonscription Cantons de : Cilaos, Entre-Deux, Saint- Louis II, Le Tampon I, Le Tampon II, Le Tampon III, Le Tampon IV.
4e circonscription Cantons de : Petite-Ile, Saint-Joseph I, Saint-Joseph II, Saint-Philippe, Saint- Pierre I, Saint-Pierre II, Saint-Pierre III, Saint-Pierre IV.
5e circonscription Cantons de : Bras-Panon, La Plaine-des- Palmistes, Saint-André II, Saint-André III, Saint-Benoît I, Saint-Benoît II, Sainte- Rose, Salazie.
6e circonscription Cantons de : Saint-André I, Saint-Denis VII, Saint-Denis IX, Sainte-Marie, Sainte- Suzanne.
7e circonscription Cantons de : Les Avirons, L’Etang-Salé, Saint-Leu I, Saint-Leu II, Saint-Louis I, Saint-Paul IV, Saint-Paul V, Les Trois- Bassins.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par lotus le 28/09/2011 11:41
aux leaders de l'Union de la Droite :
Je n'appartiens à aucun mouvement politique mais j'ai foi en ce que l'union de la droite pourrait apporter comme changement et piloter en terme de projet de développement à la Réunion, à condition qu'elle place sur l'échiquier politique ses meilleurs acteurs.
Vous avez autour de vous des membres actifs, compétents et efficaces, pourquoi focaliser sur des élus déjà en place, maire ou conseiller général ?
Attention à ne pas reproduire les erreurs du passé... Un candidat légitime sur un territoire ciblé ne l'est pas forcément sur un plus grand territoire. Les électeurs auront à juger des valeurs défendues, des convictions portées et de l'aptitude à proposer, défendre, dénoncer, au delà de la popularité.
Misez sur un candidat capable de démontrer ses potentialités à porter et défendre des projets devant l'assemblée nationale, un candidat qui ait le cran de proposer de vraies mesures de réforme et de les assumer...
La popularité cela se crée facilement avec les moyens de communication de nos jours et avec une vraie et une forte mobilisation de l'Union et de ses militants, mais les compétences et les capacités, il faut qu'elles soient acquises et maîtrisées, les enjeux pour notre île sont devenus trop important pour risquer l'erreur de casting...

2.Posté par TEGO le 28/09/2011 20:27
En lisant l' article écrit par M. Jismy Ramoudou n'engage que lui , je parle de ce que je sais à l'heure actuelle sur la 1ère circonscription , l'union passera par un grand dialogue entre Mme DINDAR , M. J. Jacques MOREL , M. Michel LAGOURGUE , le sortant chiraquien RP VICTORIA , et les Centristes canal historique de Droite . N'en déplaise à celles et ceux qui croient que tout se fera dans un coin de cuisine . Nous , les Centristes savent qu'une union se construit en allant vers l'autre , par le consensus , le respect , voilà qui est dit !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit