sak ifé nout jordu ék nout demin

Le vide sidéral de la candidate PS


Courrier des Lecteurs
Mardi 5 Juin 2012


Enfin ! Il était temps que l’on voit ce que valait Ericka Bareigts sans son mentor de Gilbert Annette. Radio Réunion Première, qui fait le tour des circonscriptions dans ses matinales, a permis de révéler la vacuité de cette candidate. Je cite, dans le texte : « je pense que  les choix de François Hollande sont choisis » et « je respecte ses choix avec respect ».

Dispose-t-elle de « gros bras » comme le laisse entendre un autre candidat et un commerçant anonyme de St Denis ? Non, répond-elle avec candeur, elle n’a « que des militants ».

Pauvre Ericka, quand Gilbert n’est plus là pour te souffler tes répliques, tu es comme une actrice sans texte ou plutôt un ballon sans air : plat et vide ! On ne sait plus s’il faut en rire ou en pleurer !

Nous en arrivons donc au triste constat suivant : voter pour Ericka Bareigts, c’est voter pour une députée dont on espère qu’une seule chose : qu’elle se taise plutôt que de débiter de telles platitudes ! Et c’est de toute façon le rôle que lui réservent les ténors socialistes à Paris.

Pour moi, je le dis clairement : ça sera non merci ! Je veux d’un(e) député(e) qui parle haut et fort pour faire avancer La Réunion, et le choix sera vite fait, une fois éliminés la marionnette et le pantin !

J. Hoarau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 05/06/2012 05:44
M. J. Hoarau que votre phrase " ça sera non merci ! Je veux d’un(e) député(e) qui parle haut et fort pour faire avancer La Réunion, et le choix sera vite fait, une fois éliminés la marionnette et le pantin ! " soit entendu ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"