sak ifé nout jordu ék nout demin

Le projet CAPREQUIN


Édito
Mardi 10 Décembre 2013

Dans le cadre de la gestion du risque requins, une conférence de presse sur la présentation du projet CAPrequins a été organisée le 06 décembre 2013 au Comité Régional des pêches maritimes et des élevages marins au Port. Cette conférence s’est déroulée en présence de la vice Présidente, Fabienne COUAPEL- SAURET, de la sous-préfète et d’un représentant de la commune de Saint-Paul.


Le Conseil Régional s’est engagé à participer au financement du projet CAPrequins à hauteur de 40 000 euros.
Le projet CAPrequins (Compréhension de la CAPturabilité des REQUINS côtiers pour une gestion du risque par la pêche professionnelle à Saint-Paul) est mis en place sur une année. Ce projet est porté par le Comité Régional des pêches maritimes et des élevages marins.
 
Dans un premier temps, six mois d’études ont été nécessaires. Le lancement officiel de ce projet est prévu pour la semaine prochaine.
 
Objectifs du projet
Dans le cadre de la gestion du risque « requins » et de l’exploitation durable de cette ressource potentielle, il s’agit d’expérimenter une pêche « de protection », ciblée sur les requins bouledogues et tigres dans la Baie de Saint-Paul.
 
Ce projet innovant vise d'une part, à procéder à un prélèvement de requins bouledogues et requins tigres (50 % de la totalité des requins pêchés) afin de réévaluer le risque « ciguatera » .
 
D'autre part, certains requins seront pêchés, marqués puis relâchés (50 % de la totalité des requins pêchés) afin d'étudier le comportement et les déplacements de ceux-ci.
 
Ces actions seront menées à bien par le test de deux techniques de pêche à l'hameçon : la palangre de fond et la drumline.
 
Enfin, de nouvelles stations d'écoute au large du Sec de Saint-gilles seront également mises en place. L'analyse de ces détections participera à l'évaluation des populations de requins bouledogue dans cette zone.




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit