sak ifé nout jordu ék nout demin

Le populisme du Front national est-il en terrain favorable à La Réunion ?


Édito
Mercredi 21 Décembre 2011

La réponse est oui. Sans aucune hésitation. Car, le Front national propose, la plupart du temps, tout ce que les Français dont les Réunionnais, ont envie d'entendre. Il est vrai que le parti de Marine Le Pen, est bien aidé par des décennies de gabegies, des élus auteurs de détournements de fonds et d'abus de biens sociaux, et une crise européenne et mondiale qui n'en finit pas…


Le populisme du Front national est-il en terrain favorable à La Réunion ?
La diabolisation du Front national n'aurait presque plus d'effet sur l'électorat. A tort ou à raison ? Sans doute à raison. Car, un électeur sur deux en moyenne, ne croit plus en la classe politique traditionnelle. "J'ai voté pour la Gauche, j'ai été déçu. J'ai cru que la Droite pouvait proposer des solutions concrètes, aujourd'hui mon entreprise est au bord du dépôt de bilan", argumente un garagiste de Sainte-Suzanne.

"Plus on travaille, plus il y a des charges sociales et fiscales à payer. Plus l'activité diminue, plus il faut quémander des échéanciers pour payer ces mêmes charges qui continuent d'augmenter. A chaque fois, c'est l'artisan qui se serre la ceinture, il y a des mois, nous n'avons même plus de quoi pour nous rémunérer", explique l'entrepreneur.

A cette situation économique et sociale catastrophique, s'est greffée depuis des années, l'image négative de la classe politique. Cette image n'a cessé de se dégrader : détournements de fonds, abus de bien sociaux, délit de favoritisme, clientélisme, familiocratie, népotisme, gabegie, train de vie surprenant de beaucoup d'élus et de leurs proches collaborateurs…

Les crises successives ont exacerbé les ressentiments. La destruction du tissu socio-économique qui conduit à un chômage en progression constante, et durable, le surendettement des ménages, et l'éducation et la formation des jeunes qui aboutissent à avenir incertain, ont également contribué à fabriquer le terreau dans lequel germe et pousse le populisme du Front national. Que ce soit en métropole ou à La Réunion.

Faut-il reprocher au Front national de dire ce que l'électorat a envie d'entendre ? Faut-il dénoncer les propositions du FN qui répondent aux attentes d'une grande partie des électeurs ? Faut-il déplorer que la population croit en des mesures "frontistes" que le FN même ne pourra mettre en application ?

Il y a un moment, il faut se rappeler que la démocratie signifie : c'est le citoyen qui choisit, sanctionne, élimine et élit. En son âme et conscience...




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit