sak ifé nout jordu ék nout demin

Le mouvement de Samuel Mouen se désolidarise de l'action des maires


Dans la presse
Jeudi 16 Août 2012

Pour avoir été trompé dans sa bonne foi en raison des chiffres erronés claironnés par les maires dans leurs interventions publiques et médiatiques sur le volume des contrats aidés , le Mouvement Citoyen pour l'emploi se désolidarise des maires et dénonce ce qu'il considère comme une manipulation et une instrumentalisation ...


Le mouvement de Samuel Mouen se désolidarise de l'action des maires
En effet , pour des raisons de sécurité et d'hygiène avancées par les maires en cause , le Mouvement s'était positionné fermement en soutien aux maires dans l'intérêt des élèves , soutenant également , les publics concernés...
 
Or , à sa grande stupéfaction , les chiffres révélés par le Ministre des Outre-Mer et la Préfecture de la Réunion viennent de manière frappante , démontrer que contrairement aux annonces et aux déclarations des Maires , ils ont bien les moyens d'assurer cette rentrée scolaire ! Et pour cause , les contrats aidés ne sont pas en baisse : ils sont même en légère augmentation souligne le Mouvement !
 
Leur volume passe de 8% à 9% du volume national  , soit 6659 pour la Réunion en 2012 au lieu de 6564 comme en 2011. (Sources Ministère des Outre Mer et de la Préfecture)...
 
D'autres chiffres publiés par ZINFOS  974 sur les dotations du 1er et second semestre 2011 confirment que le volume n'est aucunement en baisse contrairement à ce qui soutenu de manière grotesque par les maires. (Sources ZINFOS 974 ) ...
 
Pour toutes ces raisons , et pour bien d'autres , le Mouvement Citoyen pour l'emploi retire son soutien aux maires et dénonce rigoureusement , l'instrumentalisation éhontée de cette rentrée scolaire par les Maires en cause.
 
Le Mouvement demande également aux associations de parents d'élèves d'être particulièrement attentives,  dans ce dossier  , et de ne pas se laisser entraîner dans une instrumentalisation qui ne dit pas son nom poursuit le M.C.P.E !
 
Dans l'intérêt des élèves, les maires en cause, gagneraient à assurer la rentrée scolaire au plus vite : le mouvement les appelle à leur sens de responsabilité conclut le communiqué.

Le Mouvement Citoyen pour L'emploi 



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?