sak ifé nout jordu ék nout demin

Le PCR, le PS et le MDSR "verrouillent" la majorité


Politique
Mercredi 30 Mars 2011

La répartition de la présidence et des vice-présidences au sein de la nouvelle majorité, a été faite. C'est 5 vice-présidences pour le PCR et le PS, et 4 et la présidence pour le Mouvement des démocrates sociaux de La Réunion. Et ce quel que soit le nombre de conseillers généraux de chaque groupe de la majorité, à l'avenir.


Le PCR, le PS et le MDSR "verrouillent" la majorité
Le comité central du parti communiste réunionnais réuni hier soir à Boeuf mort à La Possession, a voulu anticiper tout mouvement toujours possible au sein des trois groupes de la nouvelle majorité. "Au nombre de conseillers généraux, c'est l'égalité parfaite entre le PCR, le PS et le Mouvement des démocrates sociaux".

"La répartition équitable de la présidence et des vice-présidence, était ainsi une simple formalité. Le PCR a cinq vice-présidence, le PS également et le MDSR a la présidence et quatre vice-présidence. Nous avons souhaité que cet équilibre dans la gouvernance ne soit pas remis en cause, et ce quelle que soit l'évolution numérique à l'intérieur de chaque groupe de la majorité", a indiqué Pierre Vergès, membre du comité central du PCR.

"Je m'explique : quel que soit le nombre de conseillers généraux en plus ou en moins dans chaque groupe, ce qui peut survenir à n'importe quel moment de la prochaine mandature, chaque groupe conserve ses cinq postes de président ou/et de vice-président(e)s. Ce dispositif va éviter toutes velléités inutiles entre les groupes, calmer d'éventuelles ambitions personnelles si jamais il y en avait ou des règlements de compte et conflits externes au bon fonctionnement de la majorité".

Le départ de la députée-maire Huguette Bello (qui ne veut pas Joseph Sinimalé dans la majorité), de Gilles Séraphin, de Pascaline Chéreau-Nemazine (nouvelle conseillère générale) avant la clôture de ce comité central, a fait dire à certains membres présents que leur décision "est sans doute avisée". Pierre Vergès n'a pas souhaité commenter ce fait. Le conseiller général du Port 1 préfère mettre en exergue l'efficacité de la méthodologie votée.

"Cette décision va ainsi nous permettre de travailler dans une grande confiance et sérénité". La confiance et la sérénité seront renforcées par la répartition équitables des prérogatives. Le règlement confère à la présidente un champ de compétences. Nassimah Dindar a décidé de partager ce pouvoir décisionnel avec le PCR et le PS. Nous allons gérer et travailler ensemble. Il y aura une responsabilité collégiale”.

"Toutefois, il est essentiel que chaque groupe, chaque conseiller général de la majorité respecte l'espace de décision de chacun", a conclu Pierre Vergès, pressenti à la première présidence du Conseil général.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par "oubli pa nou" de Métropole le 30/03/2011 08:57
La décision d'élire :La Présidente ou Le Président de cette assemblée Départementale appartient à chaque Conseillère Générale, à chaque Conseiller Général. Nous le savons.
Nous avons toujours dit, écrit: "NON.MILLE FOIS: NON", Madame Nassimah DINDAR est "disqualifiée" pour nous Réunionnaises et Réunionnais en Métropole. Elle n'a plus sa place parmi nous. Nous refuserons d'entendre ses discours remplis de promesses , jamais tenues. Nous refuserons son arrogance, ses actes repressifs et sa lourde responsabilité concernant les Femmes Réunionnaises et Hommes Réunionnais qui sont abandonnées, abandonnés par sa politique inhumaine.
Sa politique à l'encontre des associations:la preuve: 50% des Présidentes et Présidents de nos associations ne viennent plus aux rencontres organisées par Madame Nassimah DINDAR, dans les 3 ans. Lors de la dernière rencontre, où La Présidente était absente, il n'y avait à peine 20% des Présidentes présentes et Présidents présents qui ont participé à ces rencontres depuis 5 ans. C.Q.F.D. Les nouvelles Présidentes, les nouveaux Présidents se "font" endormir. Question: alors qu'il y avait plus de 100 Présidentes et Présidents qui ont "signe" la feuille de présence , il n'y a eu que 50 présentes, présents lors de la seule "réunion-débat" dans la même salle. Demandez et on vous l'écrira...
Nous la connaissons depuis 14 ans. Nous la pratiquons. Ce qu'elle a fait sous l'étiquette U.M.P.,sous l'étiquette" droite sociale' c'est du pareil au même. Nous ne voulons pas de cette politique inhumaine.
Que les Conseillères Générales et les Conseillers Généraux votent pour une femme ou un homme qui saura nous écouter, qui saura travailler avec nous dans le respect de l'un et de l'autre. Nous souhaitons une femme ou un homme qui reconstruira avec nous ce que nous avions avant 1996. La situation de nos compatriotes est "pire". Ce qui a été possible dans les années 1980 à 1996: c'est possible pour nous. Non à la poursuite de la "casse".Non à l'abandon de nos compatriotes ici en Métropole.
Nous l'avons dit, écrit et nous le confirmons ici" Nous avons décidé de "NE PLUS NOUS TAIRE". Nous avons décidé de dire "NON A LA DELEGATION". Il faudra "composer". Savoir composer...un dur apprentissage pour nous tous.
Nous voulons continuer à oeuvrer pour nos compatriotes qui souffrent. Nous refusons de "cautionner "ces pratiques inhumaines, méprisantes pratiquées par Nassimah DINDAR.
Construire pour une vie déscente , une vie normale pour nos compatriotes en Métropole: Oui. Nous, Présidentes et Présidents des associations Réunionnaises en Métropole, nous l'avons toujours montré, toujours démontré.
NON. NON. Pas avec Nassimah DINDAR qui nous a montré ce qu'elle a fait, ce qu'elle sait faire et ce qu'elle fera.
NON.NON. Nassimah DINDAR est "disqualifiée" pour nous, en Métropole.

C'est un signal fort que nous lançons. Ce n'est pas le premier...Les élues, les élus sont "informées"," informés". Nous, nous prendrons nos responsabilités comme nous l'avons fait tout au long de cette campagne cantonale.
Construire :OUI. Pas détruire. Le respect: OUI. Pas le mépris. La DIGNITE: OUI. Pas la répression.Les initiatives :OUI. Pas le fait de La Princesse.

Notre dévouement pour la "cause Réunionnaise" est permanent pour nous, Présidentes et Présidents des associations Réunionnaises en Métropole. Nous savons que nous ne sommes pas "toutes et tous"dans cette réprobation.. Il faut bien avoir sa "cour" , savoir remercier par une bonne subvention, "accorder" quelques marchés à ces Présidentes,à ces Présidents qui "ont une âme de valet". Beaumarchais.

Notre dévouement Réunionnais , un dévouement Humain : notre profession de foi.

Marie Paule, Mimose, Marie Noëlle, Juliane, Calixte, Jean Paul, Alexandre ,Aimé.
animatrices et animateurs du"oubli pa nou" de Métropole.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >