sak ifé nout jordu ék nout demin

Le Front national 974 "rend hommage au courage de Huguette Bello"


Dans la presse
Mercredi 17 Octobre 2012

Le traité budgétaire européen : ce fameux traité budgétaire européen a donc été voté mardi dernier, mardi 9 octobre 2012, ce fut le jour le plus sombre sans doute, que la France a connu depuis ces 50 dernières années. Ce traité a été voté par une assemblée illégitime, puisqu’elle ne représente pas tout à fait le poids réel des partis en présence (le FN qui pèse 18% de l’électorat n’a que deux sièges, ce qui reste un scandale démocratique).


Le Front national 974 "rend hommage au courage de Huguette Bello"
L’heure est par conséquent très grave, il nous fallait FNR parler aux Réunionnaises et Réunionnaises afin de leur dire la vérité.

L’UMPS a esquivé le débat dans cette affaire, ce qui prouve que ces deux partis préhistoriques, dits de l’alternance sont en parfaite collusion sur ce dossier.

Ce traité est l’enfant du couple Sarkozy/Merkel, déjà bien écrit à l’époque et aujourd’hui Monsieur Hollande l’approuve et reste contraint de l’appliquer,  les mains liées, il ne peut plus reculer, il est devenu à son tour la marionnette de la générale Merkel !

Ce traité demeure dans la continuité des traités précédents, traités auxquels le peuple français a dit NON à chaque consultation. Ce pacte de la mort aggravera encore les nuisances de cette Union Européenne.

Hollande en refusant le référendum, en n’entendant pas la voix du peuple, impose ce texte malgré le désaccord de la majorité populaire.

Non, il ne s’agit pas ici de s’opposer à la maitrise des déficits que réclame d’ailleurs Marine depuis des lustres, non, il s’agit ici de refuser un véritable hold-up institutionnel.

Alors, aujourd’hui, le FN exige ce référendum, rien n’est  perdu, il est encore temps de réagir : ce que le politique a fait, le peuple peut le défaire ! Trois  raisons essentielles de demander ce référendum !

La première est qu’il en va de notre souveraineté nationale et donc de la démocratie. Ce traité mettra sous tutelle budgétaire la France. Nos impôts seront aux mains des commissaires européens, nos dépenses de tout ordre passeront par l’aval de ces fonctionnaires non élus.

Alors que nous n’avons plus la main sur notre monnaie, perdre ainsi le contrôle de notre budget revient à se priver de tous les leviers utiles à la conduite d’une politique nationale. Les Français veulent être libres, dépendre de leurs élus et non pas de technocrates en costume cravate bien installés dans leurs bureaux climatisés payés par les contribuables.

Le deuxième motif à cette demande de référendum est capital. Nous devons casser ce mode de scrutin, contraire à toute démocratie où on donne le pouvoir aux peuples de décider de leur avenir. En effet, les votes des parlementaires et ceux des Français sont contraires !    
         
En 2005, rappelons-le, quand  93% des parlementaires votaient la Constitution, près de 55% des Français disaient NON, voilà la vérité !

Ce traité est un coup d’état européen, c’est un viol de notre démocratie, c’est la suppression totale de notre souveraineté nationale.

Troisième raison pour lancer la lutte : Disons-le  aux Réunionnais et aux Réunionnaises, ce traité aura un impact concret sur leur vie quotidienne : Nous allons tout droit vers l’austérité généralisée !

Après la Grèce, le Portugal, l’Espagne, c’est notre tour ! La rigueur que les socialistes ont tellement combattue sous Sarkozy, aujourd’hui, ils nous la servent sur un plateau, un plateau de plomb.

Le MES, Mécanisme Européen de Stabilité, noyau de ce traité, dans le cadre de la mutualisation des dettes des états-membres, prévoit que la France aura à sa charge 140 milliards d’euros dont 16 milliards payables le 31 octobre 2012. La France, nous tous, pauvres, riches, classe moyenne, devrons donc payer le prix fort, 20%, voilà la part de la France dans ce mécanisme à créer de la misère.

Et que dire du TSCG, Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire ! Ses principales dispositions sont cette fameuse règle d’or, l’austérité à vie et la possibilité pour les nations de payer des amendes, en cas de non respect des directives.

La France pourrait donc payer très vite, dès cette année 2012, 2 milliards d’euros à la Banque Centrale Européenne. Ce que l’UMPS a produit comme dette depuis 40 ans, hé bien, l’heure est venue de nous serrer la ceinture et les premiers à en souffrir seront nos pauvres et nos travailleurs moyens.

Mais ne soyons pas défaitistes, nous pouvons nous en sortir, il n’y a pas de fatalité, avec Marine, nous y arriverons. La France est une grande nation, capable du meilleur, capable de relever la tête.
Pour contrer ce gouvernement irresponsable et le contraindre à prendre la voie du peuple, les patriotes ont déjà entamé une grande campagne nationale pour exiger donc un référendum d’initiative populaire.

Une pétition en ligne existe, allez-y chers amis Réunionnais, signez-la, faites entendre votre voix.
De même, une affiche sera présentée très bientôt au peuple afin de l’éclairer au mieux sur les dangers qui courent. Tous les panneaux légaux, prévus à cet effet seront couverts sur tout le territoire national.
Enfin, des cartes postales pré-écrites adressées au président de la république seront distribuées. Sans avoir besoin de les affranchir, les Réunionnais et Réunionnaises pourront les signer et les envoyer à Mr Hollande, pour qu’enfin il respecte l’avis général de la rue. Sachez aussi chers amis que cette carte postale est téléchargeable sur le net et peut être librement envoyée en un clic à l’Elysée.

Un mot maintenant chers amis journalistes de nos collègues politiques.
Chez nous, seule Me Bello a eu le courage de voter contre ce traité budgétaire, bravo à vous madame, vous démontrez une fois de plus que vous êtes une femme indépendante, rusée, et non à la solde du PS. Vous luttez comme nous madame contre cette pauvreté qui touche la Réunion.

Notre île avec ses 40% de chômage n’a pas besoin de ce traité maléfique, le FNR demande que les Réunionnais qui sont dans la misère soient exclus de ces mesures draconiennes. Nous réclamons donc des spécificités en faveur de notre peuple insulaire. Et en ce qui concerne  nos chers députés locaux, Messieurs Vlody, Lebreton et autres, ils engagent  dans leur vote leur entière responsabilité !

Le peuple Réunionnais leur demandera des explications le jour venu !
Quant au Front De Gauche, quant à lui, comme le FNR, il se bat aussi contre ce traité, quelle surprise ! Monsieur Mélenchon a bien appelé à voter pour Hollande aux présidentielles. Quel manque de sincérité, quel manque de crédibilité de la part de ce parti radical. Mais bon, on n’est pas à la première aberration de Monsieur Mélenchon. Vous verrez, aux prochaines élections, il fera de nouveau alliance avec le PS. Ah, que voulez-vous, la chasse aux postes, c’est essentiel !

Et l’UMP là dedans ? Où plutôt ce qu’il en reste ?

A Paris, c’est la guéguerre des chefs ou alors  on prie pour le retour de Sarkozy, le sauveur ! Là-bas, à part quelques députés souverainistes, la plupart ont voté pour la loi organique, ce qui est d’une logique implacable ! Ce bébé budgétaire a pour papa Nicolas et pour maman Angela.

Chez nous, à 10.000 kms,  c’est silence radio, le traité budgétaire, c’est tabou, connais pas !

Pour finir chers amis, les jours maigres sont devant nous, après « le changement, c’est maintenant ! » et pour rester dans l’actualité, nous dirons : "Le grand raid social, c’est maintenant !"

Pascal Maillot, Un des vice-présidents du FNR



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Napoleon le 17/10/2012 08:44
Bravo à vous, membres du FNR! >Enfin, vous êtes de retour, la réunion a besoin du FNR pour apporter un vrai changement, le seul, la solution pour le peuple!
Non à ce traité budgétaire broyeur des peuples, créateur de pauvreté!
Merci et courage aux patriotes!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?