sak ifé nout jordu ék nout demin

Le Collectif 974 souhaite que toute la lumière soit faite sur les abus des Gendarmes


Politique
Jeudi 20 Novembre 2014


COLLECTIF 974 « Aux Côtés Des Réunionnais Chaque Jour » !

Monsieur Le Ministre de L’Intérieur

Monsieur Le Ministre de La Défense

Monsieur Le Général Denis FAVIER, Directeur de La Gendarmerie Nationale

Monsieur  Le Préfet de Région, Préfet de La Réunion

Monsieur Le Colonel Luc AUFFRET, Commandant de La Gendarmerie de La Réunion

 

 

Objet : VIOLENCES GRATUITES DES GENDARMES SUR DEUX RESPONSABLES ASSOCIATIFS BENEVOLES

 

Le mercredi 12 novembre 2014, des jeunes de La Plaine des Palmistes, Sainte Rose, Saint André, Bras Panon, Salazie, et de Saint Benoit s’étaient rassemblés au siège de la Direction de La Cirest, sous l’égide du Collectif 974, suite à « l’appel à La mobilisation », lancé par Monsieur Le Préfet de La Réunion, concernant « 10 000 contrats aidés non consommés » par La Réunion.

Lors de cette manifestation, des menaces et de la violence, ont été subies par deux responsables associatifs bénévoles, qui s’emploient sans compter, à pallier aux carences de l’Etat, et de certains politiques, dans la lutte pour l’Emploi, et contre la pauvreté.

Il s’agit de : 

MM-      Jean Yves ALIN, Président de L’Association des chômeurs et Précaires de La Réunion,

Samuel MOUEN, Délégué de La Réunion et de Mayotte, du Mouvement International des Indignés, et porte parole du Collectif 974.

La scène, d’une rare violence, s’est déroulée devant le portail d’entrée de La Cirest à Saint Benoit, mercredi 12 novembre dernier.

Les victimes, se défendaient de ne pas s’exposer à la violence d’un gendarme particulièrement énervé…

Les deux responsables associatifs  étaient en train chercher les clés, pour se délivrer des chaînes qui les attachaient au portail de l’entrée du parking de la Cirest, quand subitement, des gendarmes, sans ordre,( selon nos sources ), les ont énergiquement brutalisés, pour le faire à l’aide de grosses cisailles.

Les gestes étaient d’une telle violence  qu’ils ont entraîné la chute d’un gendarme au sol…

 

La scène a été filmée par plusieurs téléphones portables, des manifestants présents, et expose sans équivoque, la violence des gendarmes en cause.

Une violence pour laquelle, il n’y a aucune explication, et un comportement qui aurait pu très mal tourner.

Les gendarmes peuvent ils tout se permettre et n’importe comment au cours d’une simple intervention de routine ?

Ce n’est la première fois que Le Collectif 974 est victime des abus des Gendarmes sur Le Territoire de Saint Benoit : A l’occasion de la visite de Monsieur Le Président de La République  à La Réunion, ces derniers s’étaient déjà montrés particulièrement démonstratifs, et non sans un peu de zèle(…)

 

Le Rassemblement du Collectif 974 n’a pu se tenir, alors que la manifestation n’était pas interdite.

 

C’est pourquoi, le Collectif  souhaite  que toute la lumière soit faite dans cette affaire sans aucun parti pris, avant de mettre fin aux abus, ainsi constatés. « Prévenir vaut mieux que guérir » : Nous ne voulons pas demain, une autre « affaire Théo Hilarion ».

 

(Théo Hilarion, mutilé le 7 mars 1994 par deux Gendarmes)…


Mouvement International des Indignés – Délégation Réunion Mayotte

Délégué Réunion Mayotte

Porte parole du Collectif 974


Samuel MOUEN



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue