sak ifé nout jordu ék nout demin

Langues régionales : la ministre de la Culture a confirmé les engagements de François Hollande


Dans la presse
Vendredi 23 Novembre 2012


Langues régionales : la ministre de la Culture a confirmé les engagements de François Hollande
"La ministre de la Culture et de la Communication a expliqué jeudi dernier, en réponse à une question d’un sénateur socialiste, que "la France mettra en œuvre le processus de ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires".

C’est la confirmation de ce qu’avait dit et écrit François Hollande. C’est une bonne nouvelle. C’est aussi la mise en place de ce qui avait été promis par Jean Pierre Bel, le président du Sénat à Toulouse le 31 mars dernier alors que 30 000 personnes s’étaient rassemblées à Toulouse en faveur d’un statut pour l’occitan.

Ce 31 mars J.Pierre Bel était venu pour représenter le candidat François Hollande.

La Charte doit être ratifiée au plus vite et le ministère doit aussi se mettre à la rédaction d’un projet de loi qui donnera un statut légal aux langues leur permettant d’être reconnues et de se développer.

La France a un immense retard en ce domaine. Le gouvernement peut s’il le veut aller très vite.

Le Parti Occitan souhaite pour sa part que la compétence pour la mise en place d’une politique en faveur des langues soit donnée aux régions. Pour le territoire de la langue occitane un organisme commun aux régions et territoires où elle se parle sera à même de mener cette politique.

La réforme territoriale à venir doit prendre en compte cette question. Ce sera le cas si l’on en croit les dernières déclarations de Marylise Lebranchu qui porte le projet de loi sur le nouvel acte de décentralisation.

Nous appelons les parlementaires, les élus régionaux et locaux à intervenir auprès du ministère afin d’accélérer le processus de ratification de la Charte et aussi de l’accompagner du dépôt d’un projet de loi qui donnera un statut pour les langues régionales".

David Grosclaude, Partit Occitan



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Occitan et créole réunionnais le 23/11/2012 08:05
Occitan : 80 000 mots
Créole réunionnais : 3 000 mots et expressions dans mon Grand Lexique créole
Le créole réunionnais, une langue régionale ? Alors qu'il n'a même pas une écriture officiellement admise ???
Quelle blagounette !
On peut mettre tous ses oeufs dans un même panier à oeufs, mais in reconnaît facilement les oeufs de caille, les oeufs de poule et les oeufs d'autruche !
Armand GUNET

2.Posté par collectif Réunionnais en Métropole :"OUBLI PA NOU'''''''' le 24/11/2012 08:27
Une première remarque: il y a toujours des personnes qui vivent avec le passé et refuse que toute chose avance. J'invite toutes celles et ceux qui ne peuvent admettre que l'être humain doit et peut avancer de bien vouloir refuser la voiture, le réfrigérateur, l'internet et autres...
L'être humain a toujours" avancé "et c'est tant mieux. Je prends un exemple : l'esclavage. Il était impensable qu'au XVIIe siècle que l'on puisse imaginer une seconde que ces NOIRS soient des "hommes" et des "femmes" au sens défini par les Européens et les tenants des Eglises.. Que l'on m'autorise ici à écrire qu'il a fallu attendre le Concile de 30- soit l'an 1000- pour que les dignitaires de l' Eglise Catholique reconnaissent que les FEMMES ont elles aussi une âme.
Et notre langue maternelle le RÉUNIONNAIS ? Elle est comme la langue FRANÇAISE. Elle se construit avec des hauts et des bas , avec des oppositions et des constructions. La langue FRANÇAISE, langue de la diplomatie pendant des années et des années s'est construite sur des siècles . Qui parlait français au temps de Gargantua? Qui parlait Français au temps du siècle des LUMIÈRES ? Pas toutes les Françaises, pas tous les Français.
Un peu de vérité: il est reconnu par l' UNESCO que notre langue Réunionnaise est parlée par plus de 80% des habitants de LA RÉUNION.Alors? N'est-ce pas là une "gifle de vérité" à ces "retardataires"!
Regardons notre avenir et sachons rester RÉUNIONNAIS en gardant,en construisant notre belle langue que j'aime écrire , à prononcer . Une langue imaginaire ...et quand il m'est donné de prononcer soit une phrase soit quelques mots de notre langue lors des mes conférences , le public apprécie et je leur annonce cette vérité:"Nous avons toutes, tous, commencé à apprendre à lire par l'image". Alors, lorsqu'une langue garde en elle ce fondement de l'apprentissage de la lecture : nous devions être fières, fiers de NOTRE LANGUE.
La prochaine fois j'écrirai dans ma belle langue: le créole Réunionnais.
Je suis heureux de cette décision mentionnée dans l'article.
Vive notre belle langue Réunionnaise.
Je voudrai terminer par ce proverbe Réunionnais: "Tout marmit i trouv son kouvèrtir". Moi Réunionnais en Métropole depuis plus de 50 ans , chaque jour "Mi trouv' mon kouvèrtir". Ma langue maternelle : le créole Réunionnais. Et je suis heureux comme ça!

Aimé TECHER Réunionnais de souche et de KER.

3.Posté par Amoinsa le 25/11/2012 16:23
A chaque fois un boug y écrit su not causé lu écrit en français. Fait rire à moin!
créole de souche depuis 1665

4.Posté par collectif Réunionnais en Métropole :"OUBLI PA NOU'''''''''''''''''''''''''''''''' le 26/11/2012 05:30
Je répondais à un article écrit en français par un Occitan. La politesse exige que l'on s'adresse à l'autre dans la même langue afin qu'il comprenne . C'est la base de la communication.
J'invite celui qui ne sait pas écrire notre langue Réunionnaise à lire ce poème que j'ai écrit dans ma langue Réunionnaise , ce poème que je dédie à toutes nos Fanm Kréol. Poème paru dans INFO.REUNION, juste hier.

La politesse doit être de mise .

Aimé TECHER

5.Posté par Amoinsa le 27/11/2012 13:17
Mon post ne concernait pas cet article, mais, celui dans lequel vous dites exactement la même chose. "Vive notre belle langue créole" Quand j'ai voulu répondre, je me suis trompé d'article. (je n'ai pas répondu tout de suite)
Vous avez raison, il fallait répondre en français, c'est la moindre des politesses.Mais ce que je dis est valable pour l'autre article.

Et maintenant, une précision: vous n'êtes certainement pas la personne la plus qualifiée pour me dire que je ne sais pas écrire le créole. La lecture de votre "poème" ne laisse aucun doute là-dessus. La graphie que j'utilise vaut la vôtre et j'ai tendance à croire qu'elle est plus justifiée. Elle respecte l'étymologie. Si ce mot vous dit quelque chose. Aucune graphie n'est officielle. Maintenant si vous obéissez à Mr LOFIS , c'est votre choix...ce n’est pas le mien ; d'ailleurs vous mélangez vous-même les graphies. Soyez cohérent !
Je suis comme notre langage créole: plus de 90% d'origines européennes et le reste se partageant entre malgache et indo-portugaise, comme beaucoup de Réunionnais d'ailleurs. Le créole je le parle, l'écris, depuis ma tendre enfance; je mets même en scène des pièces en créole. Je n'ai pas attendu un âge avancé pour le découvrir. Et je n'ai pas eu besoin du "Professeur" Justin pour cela.

Pour finir, un p'tit moucatage" pour vous taquiner : Il n'y a jamais eu un concile de 30 mais un concile de Trente et pas en l'an mille. Se tromper de quelques siècles, il faut le faire !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?