sak ifé nout jordu ék nout demin

La révolte des noirs du 11 novembre 1811 à Saint-Leu


Culture - Kiltir
Mardi 11 Novembre 2014

​Une révolte d'esclaves a eu lieu du 5 au 11 novembre 1811 à Saint-Leu, sur l'île, alors appelée Bourbon. L’unique révolte d'esclaves connue dans l’histoire de l'île, rapportée notamment dans un bilan d’exploitation, du Marquis de Chateauvieux, découvert lors des festivités du bicentenaire de la ville de Saint-Leu.


Devoir de Mémoire

Depuis juillet 1809, l’île est sous l'autorité de Sir Robert Townsend Farquhar, premier Gouverneur général des Mascareignes.
Sous domination anglaise, l’île vit des moments incertains.
Profitant de la défaite des Français face aux Anglais…
Dans la nuit du 5 novembre 1811, les esclaves se réunirent vers la ravine du Trou sur le territoire sud de Saint-Leu.

Un groupe de plusieurs dizaines d’esclaves révoltés se mirent à marcher en direction des propriétés. 

Le groupe rencontra un premier blanc sur sa route, ils le laissèrent pour mort. Maricourt Adam réussit tout de même à donner l’alerte.
Alerte qui avait été aussi donnée par un certain Figaro, esclave affranchi qui était resté fidèle à sa maîtresse Mademoiselle Legrand de Saint-Louis. Un peu plus tard c'est Paulin qui avertira ses maîtres.

Élie, un des esclaves du propriétaire Célestin Hibon, devient le leader de la troupe grandissante.
Dans la nuit du 7 novembre ils sont plus de cent à marcher sur Saint-Leu.

Une embuscade est préparée par les propriétaires sur la route du Portail, avec comme appât un groupe d’esclaves faisant mine de rejoindre les révoltés.
A ce moment deux blancs ont déjà été tués.
Dans l’embuscade c’est l'hécatombe, une vingtaine d’esclaves perdront la vie.

Plus tard une trentaine d’entre-eux seront condamnés à mort et exécutés un peu partout dans l’île pour l’exemple.

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Mars 2021 - 07:50 Le Maloya d'Henri

Dimanche 20 Décembre 2020 - 07:15 FONNKÉR POU VINDÉSANM