sak ifé nout jordu ék nout demin

La nécessité de mettre en œuvre une véritable continuité territoriale


Politique
Mardi 28 Octobre 2014

Le débat organisé ce jour par le Conseil Régional a permis de mettre en évidence une quasi unanimité politique sur la nécessité de mettre en œuvre une véritable continuité territoriale entre La Réunion et l'Hexagone.


Mais le débat ne s'est pas attaqué à la cause principale qui rend aujourd'hui un tel dispositif improbable. 

Cette cause, c'est la politique de rigueur imposée par Bruxelles. 

C'est la volonté acharnée de l'Union européenne et de nos gouvernements UMP ou PS d'administrer à la France et à La Réunion la thérapie de la saignée, consistant à nous imposer une austérité absurde. 

Absurde, parce qu'elle demande au budget de la France de financer à crédit le développement économique des pays de l'Est. Et parce que, dans le même temps, elle impose à nos entreprises et à nos concitoyens des charges qui empêchent de créer de la richesse et des emplois en France et à La Réunion. 

Si nous voulons en sortir, il faudra une autre politique européenne de la France. 

Une autre politique européenne est également indispensable si nous voulons construire une vraie continuité territoriale. 

Une vraie continuité territoriale, c'est un dispositif construit autour d'une délégation de service public confiée à des compagnies aériennes qui garantissent un tarif aller-retour de moins de 500 euros entre La Réunion et l'Hexagone pour tous et pour tous les motifs de déplacement. 

Nous estimons le coût d'un tel dispositif à 650 millions d'euros par an. Pour le financer, il est nécessaire de rechercher une allocation plus équitable des fonds européens et une part des 8 Milliards d'euros que la France laisse s'échapper chaque année vers les pays de l'Est. 

C'est un projet ambitieux qui doit être porté par toutes les forces politiques françaises, au plus haut niveau. 

Pour ce qui concerne Debout La France, la continuité territoriale est depuis la création du mouvement en 2009 l'axe central des propositions de Nicolas Dupont Aignan pour l'Outre-mer. Nous appelons les autres forces politiques à en faire de même. 

Hugues MAILLOT
Secrétaire départemental 

Jean-Jack MOREL 
Conseiller national




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Du sud le 28/10/2014 17:58 (depuis mobile)
"... Financer à crédit le développement économique des pays de l''est ..." Quand on sait ce que ses crédits ont coûté et coûtent encore à la France ( le montant de son déficit!) il faut arrêter! La politique européenne et la BCE nous font très mal!

2.Posté par FRONT NATIONAL 974 le 29/10/2014 07:52
C'EST LE COMBAT DU FRONT NATIONAL DEPUIS PRES DE 40 ANS. Nous sommes heureux de constater qu'enfin certains se réveillent et comprennent d'où vient le mal qui gangrène notre société. Néanmoins il est regrettable que les Français ne sachent pas unir leurs forces, que par la volonté d'un " petit chef " comme NDA ( pion grassement payé par l'UMP ) ils appelleront encore à voter pour l'un des partis de gauche ( UMP, PS, VERTS, ECOLOS, UDI....ou autres ). JCOB

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter