sak ifé nout jordu ék nout demin

La mairie de Saint-Denis répond à Samuel Mouen


Invité(e)
Vendredi 26 Juillet 2013

Suite aux propos tenus dans la presse par M. Samuel Mouen, nous vous prions de trouver ci-dessous les éléments de réponse apportés par les services municipaux.


La mairie de Saint-Denis répond à Samuel Mouen
Tout d'abord, l'éclairage public du square Labourdonnais fonctionne normalement ainsi que le coffret électrique sur lequel est branché M. Mouen.

Concernant le robinet de puisage d'eau situé à proximité du campement de M. Mouen, il est effectivement hors service depuis plusieurs semaines en raison d'un réseau défectueux en amont. En revanche, un autre robinet est disponible de l'autre côté de la voie qui longe le square.

M. Mouen a également soulevé le problème des toilettes publiques qui, selon lui, auraient été fermées volontairement par la mairie pour qu'il ne puisse pas les utiliser. Nous tenons à préciser que les six toilettes automatiques installées dernièrement sont pourvues d'horloge et les portes se verrouillent entre 19h00 et 7h00 du matin pour des questions de sécurité.

Ces horaires, depuis le mois de mai, ont été mis en place à titre expérimental. Ceci étant, nous avons en effet observé que pour certains sites, dont le square Labourdonnais en raison de sa fréquentation, ces horaires n'étaient pas adaptés. Dès aujourd'hui, les toilettes publiques du square Labourdonnais et de la Poste du Centre-Ville seront fermées de minuit à 6h00 du matin. Celles du Parc de la Trinité seront elles fermées de 22h00 à 6h00 du matin.

 Enfin concernant l'arrosage de l'espace vert, il se met en route automatiquement la nuit de minuit à 3h00 d'un matin et il n'est coupé que lorsqu'il y a des manifestations nocturnes dans le square. Il concerne l'espace de l'autre coté de la voie et ne touche pas le site sur lequel est installé M. Mouen.

Nous confirmons donc qu'en aucun cas les désagréments signalés par M. Mouen ne sont le fait d'une volonté délibérée de la ville mais résultent d'un fonctionnement normal des installations techniques.

Nous espérons avoir apporté les réponses nécessaires et ainsi montrer à M. Mouen que la ville de Saint-Denis ne souhaite pas perturber l'action qu'il mène.

À ce titre, tous les éléments apportés ci-dessus lui ont été transmis par nos agents techniques.

Grève de la faim



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par R I P O S T E le 26/07/2013 10:05
Le ridicule ne tue point venant : " Une communication de la mairie de Saint-Denis " , alors attendons la prochaine communication et dans la continuité " le changement c’est maintenant "

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger