sak ifé nout jordu ék nout demin

La Région veut la « mort » des petites entreprises du BTP


Politique
Jeudi 10 Novembre 2016

« Le BTP fragilisé dans ses fondations » titrait il y a peu un média tant la situation dans le secteur a été fragilisé par la crise qui persiste, la faute à une commande publique insuffisante hors Nouvelle Route du Littoral.


Tribune libre de Thierry Robert

En Assemblée plénière ce jeudi, les Conseillers régionaux devront se prononcer sur une modification de budget qui n'arrange guère la situation déjà extrêmement préoccupante du BTP.

La Région en charge du développement économique propose de renoncer à 40 millions d’euros de travaux routiers. Au-delà de porter atteinte au BTP, c'est également un signal alarmant envoyé aux automobilistes bloqués comme jamais dans les embouteillages.

Le renoncement à ces investissements qui auraient permis de soutenir l'économie tout en améliorant le quotidien des Réunionnais s'ajoute aux autres erreurs stratégiques réalisées par la Région. Sur ce sujet comme sur les autres, les Réunionnais ont le droit de savoir : pourquoi la Région renonce à ces travaux ? Dans la situation actuelle, quels travaux la collectivité n'a-t-elle pas jugé utiles ou importants de réaliser au plus vite ?

Dans ses orientations budgétaires, la Région n'est guère plus rassurante.

Sur la Nouvelle Route du Littoral, j'en appelle à sa réalisation au plus vite. J'ai déjà eu l'occasion de le dire, il n'y a plus de problème d'approvisionnement en matériau mais une question subsiste : qu'est-ce qui empêche aujourd'hui la Région de donner l'ordre de service nécessaire à la réalisation de la digue Grande-Chaloupe / La Possession ? Là aussi, cette décision appartient à la Région,  elle est fortement attendue par les professionnels du BTP qui à mon sens, ne comprendraient pas un quelconque report. La Région serait-elle devenue la première opposante à son propre projet ?

Une nouvelle fois, le constat qui peut être dressé est celui du décalage entre les paroles et les actes illustré par deux cas très concrets.

Le premier est celui du logement. La Région s'était engagée à lancer un vaste plan de réhabilitation de 20 000 logements. Pour cela, il aurait fallu que la collectivité y consacre chaque année de son mandat 66 millions d'euros par an. Pour 2016, la Région a consacré au logement 1,5 millions d'euros ! A cette allure, il faudra à la Région plus de 40 ans pour réhabiliter 20 000 logements et je ne parle ici que des réhabilitations, sans évoquer la question tout aussi cruciale de la construction de nouveaux logements. La conséquence est directe : en 2016, 40% de promesses non réalisées !

Le deuxième exemple est celui du plan d'aides aux communes. Là encore, la Région avait promis de définir le nouveau cadre d'intervention et de lancer dès cette année le plan II d'aides aux communes. Rien de tout cela, pas de cadre, ni de plan II. Là aussi, les conséquences ne se font pas attendre et donnent des perspectives inquiétantes au secteur du BTP et aux autres collectivités : en 2017, la commande publique des communes et intercommunalités chute de 20% soit 64 millions d'euros en moins pour l'économie réunionnaise !

En l'absence de vision, de stratégie et d'engagement fort de la Région en faveur du développement économique au service de La Réunion, les incertitudes sur l'avenir sont de plus en plus présentes.

Combien de temps encore va durer ce spectacle régional insupportable où le gaspillage des énergies, du temps et de l'argent devient vraiment insoutenable ? 

Thierry ROBERT



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Dudule le 13/11/2016 00:46
Il me semble que pendant longtemps M.Thierry Robert était farouchement contre la NRL. Dans cet article il en appelle à la réalisation au plus vite.
Malgré tout il continue avec la critique systématique, alors qu'il n'est plus membre de ce conseil régional. Il a préféré garder les mandats de maire et de député.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue