sak ifé nout jordu ék nout demin

La Droite critique le gouvernement, G. Annette encourage Vlody et Leconstant à répondre


Édito
Jeudi 28 Mars 2013

"Nous respecterons nos engagements au sein de cette majorité plurielle. Ce ne sera pas simple surtout à l'approche des Municipales 2014". Gilbert Annette a surpris la presse. Alors que l'opposition départementale, à fleurets mouchetés, critique le gouvernement, l'ex-premier secrétaire fédéral sans rien dire, a pris son sac, puis la sortie…


La Droite critique le gouvernement, G. Annette encourage Vlody et Leconstant à répondre
Une première. Gilbert Annette ne répliquant pas aux "observations" des conseillers généraux d'Objectif Réunion et apparentés et du Nouveau centre. Alors que Cyrille Melchior, Daniel Gonthier et Stéphane Fouassin ont rappelé hier que l'Etat doit 500 millions d'euros au Conseil général de La Réunion, c'était 300 millions sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la "salle" et la presse s'attendaient à une réplique de Gilbert Annette, rodé à cet exercice.

Et soudain, l'ex-premier secrétaire du PS s'est levé, a pris son sac et s'est dirigé vers la sortie. Le conseiller général du Chaudron s'est arrêté près de Jean-Jacques Vlody, l'a confessé, lui a donné l'absolution puis a passé la porte. "Gilbert m'a dit de répondre aux critiques. Je ne comprends pas, le nouveau premier secrétaire fédéral du PS est dans l'hémicycle. La dernière, c'était nous. C'est à leur tour de le faire". Philippe Leconstant, puisque c'est de lui qu'il s'agit, avait déjà rejoint la presse entourant Gilbert Annette.

"Pourquoi n'avez-vous pas répondu à l'opposition départementale ?" "Ce rôle revient désormais à notre nouveau premier secrétaire fédéral, Philippe Leconstant. C'est un grand premier secrétaire fédéral. Il est posé, calme. Il fait ça bien. Je suis fier de l'avoir choisi". La presse qui croyait Gilbert Annette ironique, s'est retenu de rire. "Non, je suis sérieux. Philippe Leconstant a sans doute besoin de prendre ses marques, mais c'est un grand premier secrétaire fédéral du PS".

Philippe Leconstant a tenté de le montrer, mais à chaque fois que la presse posait une question au nouveau "grand" premier secrétaire fédéral, l'ancien "petit" secrétaire fédéral du PS lui coupait la parole et répondait à sa place. Le conseiller général de Saint-Benoît, "calme, posé et apaisé", passait son tour avec la maîtrise d'un grand secrétaire fédéral. Gilbert Annette aura sans doute du mal à se souvenir qu'il n'est plus le patron du PS local. "Premier secrétaire fédéral un jour, premier secrétaire fédéral toujours", a dit Philippe Leconstant. Et, il lui a offert un rose...






      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit