sak ifé nout jordu ék nout demin

LPLP : "Le système colonial perpétue les inégalités et les injustices, en humiliant les Réunionnais"


Édito
Lundi 30 Juillet 2012

Les évènements de ces derniers jours à La Réunion, sont révélateurs d'une situation coloniale, qui perdure et accentue les inégalités dans notre pays. Pendant 66 ans, les élus réunionnais de droite, comme de gauche, ont cautionné et accompagné toutes les politiques anti-sociale et anti-réunionnaise.


LPLP : "Le système colonial perpétue les inégalités et les injustices, en humiliant les Réunionnais"
Ils sont tous co- responsables et complices de la situation catastrophique et de l'impasse dans laquelle ils ont conduit notre pays. Ils se sont discrédités devant le peuple réunionnais.

Si l'on ne se pose pas les bonnes questions aujourd'hui, si l'on apporte pas les bonnes réponses aux problèmes posés, nous allons vers une explosion d'une ampleur insoupçonnable , dont l'issue est imprévisible. Notre pays est à la veille d'un réveil brutal et d'un changement d'une portée historique.

A ne pas respecter le peuple, à continuer à l'humilier et à utiliser la répression coloniale, comme seul moyen, pour étouffer la révolte populaire, le peuple finira par descendre en masse dans la rue, comme il a commencé à le faire depuis plus d’une semaine.

Le problème aujourd'hui, ce n'est pas l'octroi de mer, la solution ce n'est pas non plus d'aller réclamer les mêmes prix qu'en France, ou donner 200 € de plus, en attendant la prochaine vague d'augmentation. Dans quelques mois, après les élections, on seretrouvera au même point et on aura rien réglé.

La vraie solution aujourd'hui, pour ramener les marchandises à un juste prix, est de réclamer dès à présent la suppression de toutes les primes coloniales, qui a pour effet, de gonfler artificiellement les prix et peser lourdement sur la cherté de la vie. Supprimons la surrémunération, les prix deviendront plus accessibles aux plus démunis et aux réunionnais en général.

L'autre effet pervers de la surrémunération, est de priver les réunionnais qualifiés, diplômés et compétents d'un travail au pays et au service de leur pays. Leur seule perspective un exil sans retour.

Supprimons la surrémunération
- lo pri komision va bésé (Les prix des marchandises vont baisser) ;
- lo rénioné nora travay dans son péi (Le réunionnais aura du travail dans son pays) ;
- créole an Frans va gingn rantré (Les réunionnais en exil vont pouvoir rentrer) ;

Les indépendantistes et nationalistes réunionnais soutiennent le combat légitime des réunionnais contre la vie chère et dénoncent la répression coloniale.

LPLP



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit