sak ifé nout jordu ék nout demin

LE COUP DE POIGNARD AU PCR ET A PAUL VERGES


Politique
Jeudi 17 Décembre 2015

Lors du dernier congrès du PCR, Paul Vergès, ovationné par l’assistance, avait déclaré
«un militant qui renie l’histoire et les luttes du Parti est indigne d’être un communiste».


Ce qui m’amène à dire, au lendemain des élections régionales, que les militantes et militants avertis du PCR qui ont, à l’occasion du premier ou second tour, apporté leur soutien à la liste Bello font la honte de notre Parti, et sont indignes de se prévaloir encore communistes.

Ils et elles ne valent pas mieux que ces alimentaires, ces mendigots, et ces renégats patentés qui constituaient l’essentiel de la liste  Bello, et qui n’avaient qu’un seul but : leurs intérêts personnels. Sachant que l’obsession de Mme Bello, étant la disparition du Parti.


En agissant ainsi, c’est un coup de poignard qu’ils (elles) ont porté au PCR, et à Paul Vergès qui ne méritait pas çà. 

 

Militant PCR St-André


Paul Dennemont



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 18/12/2015 07:33
En observant bien la politique du pcr dirigée par P. Vergès, on pourrait dire qu'il est le seul responsable du suicide ou de l'assassinat du pcr. En faisant alliance avec la droite, en appelant à voter Legros, Virapoullé, Lagourgue, David Moreau, en constituant une liste aux Régionales avec les tonton makoute du Tampon, de St Paul, avec ouvertement avec C. Gaud avec sa carte UMP dans sa poche etc.. En appelant à voter Chirac, en faisant voter contre le candidat PCF aux présidentielles, en faisant voter socialistes, en faisant en dessous pour Sarkozy, Paul Vergès a tuer le pcr des vieux camarades qui l'ont constituer - tels léon Félicité, Bruny Payet, Alexis Pota, Hypolite Piot, Gervais Barret, Serge Sinamalé, Baptiste Ponama, dont Huguette… et bien d'autres vrais camarades qui se sont donnés corps et âme pour bâtir un véritable instrument de combat à coté des travailleurs, des sans défenses - pour lutter contre le colonialisme, Paul Dennemont, ton "camarade" Paul à trahit le sacrifice d'Eliard Laude, de Soudaronm, de François Coupou, de Savigny les assassinés et bien d'autres encore trouvés tuer dans les caniveaux. Paul Dennemont, je veux te croire sincère, mais il faudrait que tu jettes un coup d'oeil dans le rétroviseur de l'histoire pour en tirer les conséquences de ton engagement dans un parti moribond - Ce n'est pas Huguette qui a tué ton parti - un parti qui a voulu sa mort politique, malheureusement pour Paul, contrairement aux autres sacrifiés, Huguette est restée debout pour dénoncer le « timonier » d'un autre âge - d'autres vieux camarades se sont laissés mourir physiquement, d'autres, par désespoir se sont suicidés, encore d'autres sont devenus témoins de Jéhovah ou pentecôtiste. Je voudrais te rencontrer pour savoir ce que tu penses réellement ou tu fais seulement le martin ki kousu. Je suppose que tu dois sentir encore la jeunesse, et tu refuses la réalité et continue de verser dans la propagande des "dirigeants du pcr – qui ont perdu toute crédibilité dans les masses, ces dernières élections en sont des preuves irréfutables. Par hasard, as tu oublier les embrassades de Paul avec Debré, le fils de l'autre responsable des malheurs de la Réunion, de la déportation de nos enfants avec son BUMIDOM négrier, de la déportation de militants communistes? Comme d'autres camarades, que ton pcr a suicidé vivant, Je me revendique communiste, mais pas mangeur de merde des Vergès. J'ajouterai que tu portais encore des grenouillères, ou mieux des culotte courtes, quand Huguette à commencé à militer avec Serge Sinamalé. Alors un peu de respect s'il te plait pour une personne qui a sacrifié sa vie comme combattante et qui a fait les jours heureux de ce qui reste de ton parti.

2.Posté par Mémoire le 22/12/2015 10:21
Il faut se souvenir également...ne rien oublier de l'Histoire. C'est Paul VERGES en personne qui a donné le premier coup de poignard visible au PCR et surtout aux militants communistes. Son goût prononcé pour les affaires des grandes familles de La Réunion, son aménagement du territoire et des routes privilégiant les intérêts d'un grand lotisseur, son errance politique à mélanger la Gauche et la Droite, se sont concrétisés par le Rassemblement en 1998, lui sont montés à la tête en 2004 avec l'Alliance et, au lieu de la prétentieuse "ampleur de la victoire" attendue, ont amené l'ampleur de la défaite en 2010. C'est lui qui a trahi les militants communistes, largués en déshérence politique. Ceux qui ont voulu lever la tête se sont faits décapités, à l'image aujourd'hui de Claude et Fabrice. Le vieux staliniste n'en a fait que pour ses très proches qui ne le lui ont jamais rendu.
Je ne suis ni communiste (je les respecte), je ne suis pas PLR (mais je trouve Huguette BELLO courageuse), je ne suis plus socialiste (moi aussi, je suis fatigué de l'asservissement aux mélanges contre-nature), je ne suis pas non plus abstentionniste et j'ai choisi, même si ce n'est ma pas ligne de pensée profonde, le plus de stabilité politique pour mon île. Nous avons tous besoin, je crois, de rétablir des entités politiques franches dans lesquelles chacun d'entre nous puisse se retrouver selon qu'il soit de droite ou de gauche. Après, les choses étant posées, la gestion du pays pourra se faire selon la vraie représentation démocratique et l'opposition libre et non faussée s'exercera alors en toute transparence. Paul VERGES, arrivé en Région avec l'aide de Pierre LAGOURGUE, a "tuer" non seulement les communistes, mais l'ensemble des Réunionnais. Son maquillage théoricien consistant à rouler les gens en leur faisant faire le tour "visionnaire" de la planète pendant des heures, n'aura pas suffit, ne suffira plus, à faire oublier qu'en matière de crimes, chasser le naturel il revient au galop.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue