sak ifé nout jordu ék nout demin

"L'indécence en politique"


Courrier des Lecteurs
Lundi 21 Mai 2012


La campagne electorale n'excuse pas tout. Les petites phrases chocs à tout prix necessitent chez son auteur finesse et intelligence au risque de tomber dans l'erreur et pour le coup dans l'erreur politique et civique. J'ai pris connaissance de l'analyse "politique" de la Presidente du Conseil general, Nassimah Dindar, lors de l'investiture de François Hollande.

Plusieurs choses à dire. Mais d'abord le plus choquant a été sa comparaison de la situation des réunionnais aux malades du Sida qui subissent ...à vie un traitement lourd de trithérapie. Comment faire injure à ce point à des malades d'une part mais aussi aux Réunionnais?

C'est de la politique politicienne vulgaire, indécente.

D'ailleurs dans un tel traitement des maux de La Réunion (qui sont eux guérissables sinon cela revient à dire que nous sommes condamnés et devons subir un traitement qui prolonge la vie?) le conseil general a sa part à prendre. Qu'a telle fait durant 9 ans à la présidence ? la critique est tellement facile vis à vis d'un Président de la République qui vient à peine de prendre ses fonctions! d'un gouvernement tout juste nommé.


Jean Jacques Grondin



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mars 2014 - 09:48 "L’arrogant mépris de Gilbert Annette !"