sak ifé nout jordu ék nout demin

L'histoire de notre départementalisation en vidéo


Politique
Vendredi 18 Mars 2016

"Au mois de novembre, ils prennent l'avion à la Possession… Et oui, l'aéroport était à la Possession - Rivière des Galets" à cette époque… se rappelle Ary Yée Chong Tchi Kan…


"Le 19 mars est l'acte fondateur, l'acte d'égalité, c'est la fin du statut colonial.

Après cette date, c'est le combat du PCR en 1959… et qui continue."

"Le PCR continue à jouer notre rôle et vous aurez remarqué que nous sommes le seul parti politique qui parle du 19 mars 46 et de ses conséquences…"

Une vidéo remplie d'anecdotes d'Ary Yée Chong Tchi Kan, secrétaire du PCR.

INFO REUNION



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 19/03/2016 15:53
Ary, tu trafiques l'histoire, tu fais un conte pour infantiliser la population et l'abuser encore une fois. En octobre 45 les réunionnais, enfin ceux qui ont pu voter avec connaissance, (en 46 la majorité de la population est analphabète, lapwin un sièk labolisiyon ?) elle n’at jamais voté pour la départementalisation. Ils ont élu deux députés, dont un du CRADS? ami du gouverneur Aubert pétainiste notoire ('un zanbrokal un peu konm "l'Alliance" du Potpaul" avec Gaud et consort de droite), et l'autre de Lepervanche, un communiste version française sincère avec sa vision naïve et sa foi dans la France des droits de l’homme. On ne parle pas assez de Lepervanche, pour glorifier le Raymond. Nous sommes en 1946, avec une population quasi analphabète, illettrée, des élections sont organisées, le système la fait voté, deux députés du CRADS sont élus, communiste devenu après leur séjour dorée à l'Assemblée Constituante – Ils n’ont jamais eu de mandat pour légiférer et voter la scélérate loi du 19 mars 46. Leur mission d’élus de la république était de donner à la France dévastée après la guerre une Constitution, comme son nom l’indique "ASSEMBLEE CONSTITUANTE" N'y aurait-il pas eu de trafic, un abus de confiance vis à vis des électeurs réunionnais. Ary comment peux tu expliquer, que cette loi votée le 16 mars soit décrétée 3 jours après, disons dans la précipitation, alors qu’aucune autre loi n’a connu cet effet d’immédiateté. POURQUOI la vote sà konm volèr ? soit le 19 mars. Pourquoi cette précipitation ? Pour la connaissance, quand cette loi est votée, la France n'a pas de gouvernement, sinon qu'un gouvernement provisoire pour expédier les affaires courantes - il s'agissait d'une assemblée Constituante. Comment expliquerais-tu- que cette loi ait survécu à la dissolution de l’Assemblée Constituante ? et que nos larbins du colonialisme, aient été viré de leur mandat 88 jours seulement après leur vote à l’Assemblée en juin 46 ? Alors que le pcr nous raconte que c’était la volonté de la population. Dans la panique générale de la disparition de l’Empire colonial, suite aux recommandations de la SDN, agents dormants du colonialisme français, ils ont collaboré comme d’autre l’ont fait en France pour sauver leur peau du nazisme.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue