sak ifé nout jordu ék nout demin

L'analyse d'Eric Beeharry


Politique
Mardi 22 Mars 2011

Le résultat du scrutin du 20 mars 2011 est décevant. Mais il en est de même pour la plupart des candidats du 2ème canton de Saint-Denis, dont seulement 4 sur 13 dépassent les 5%. L'abstention a été si forte (62%) qu'on peut estimer que l'essentiel des suffrages exprimés vient des militants des différents partis. Il est donc logique que le candidat de la Mairie arrive en tête de ce 1er tour.


L'analyse d'Eric Beeharry
De plus, le scrutin s'est déroulé dans une ambiance tendue. Arrachage de mes affiches, agressivité de certains présidents de bureaux de vote (issus de la Mairie), réclamations pour faire annuler mes bulletins de vote, rien ne m'aura été épargné pour ma première candidature à une élection.

Je crois que la politique à la Réunion continue de se faire "à l'ancienne" et que les petits dictateurs ont encore de beaux jours devant eux. C'est d'ailleurs une des raisons de cette abstention record des électeurs qui sont lassés de toujours se voir proposer les mêmes hommes aux mêmes bilans minables. Par ailleurs déroutés par le nombre exceptionnel de candidatures (13), les Dionysiens du 2ème canton n'ont alors pas perçu le renouveau que j'incarnais.

A ce propos, je note que si la presse écrite a joué le jeu de l'équité entre les candidats, Réunion 1ère a diffusé un débat TV n'invitant que 3 représentants des partis traditionnels. Ce genre de pratique antidémocratique n'aide pas à se faire connaître et à présenter un programme innovant tel que "Ensemble pour la Réunion".

Quoiqu'il en soit, j'ai beaucoup appris ces dernières semaines et n'oublierai pas de sitôt cette aventure humaine que constitue une campagne électorale, avec notamment la rencontre du peuple.
Aussi, je remercie tous ceux qui m'ont soutenu et aidé.

Enfin, on me demande ce que j'envisage pour la suite. Je n'ai pas encore pris de décision. Certains m'incitent à créer mon propre parti et d'autres à rejoindre le leur. Ainsi des responsables politiques me font des avances pour certainement éviter d'autres scrutins avec pléthore de candidats et donc de faibles résultats pour tous. Je m'accorde le temps de la réflexion.

Car seuls le recul et la sage analyse de la situation politique permettront d'indiquer le sens à prendre pour l'avenir.

 Eric Beeharry, Ensemble pour la Réunion




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par collectif"oubli pa nou" le 22/03/2011 12:02
Monsieur BEEHARRY,

Il faut savoir accepter que l'on récolte ce que l'on a semé. Tant pis si vous n'avez pas su semer de longue date. Il faut analyser votre score en évitant de mettre toujours les autres en avant. C'est facile. Cela vous empêche de vous poser la question: "qu'avons nous fait ". Se regarder est un signe d'intelligence politique. Et puis éviter de dire qu'à La REUNION, c'est ...Nous qui sommes par ailleurs des citoyens nous observons que en Métropole on arrache volontiers les affiches..on fait pression...que des "éternels" sont candidats...la même chose que ce que vous avez décrit.
Se regarder mille fois est un conseil d'un homme trés sage: Nelson MANDELA. Un militant noir.

On récolte ce qu'on sème.Même en politique.

Aime TECHER
porte parole du "oubli pa nou"

2.Posté par Eric Beeharry le 22/03/2011 12:24
J'ai longtemps vécu en métropole. Vous ne m'apprenez donc rien M. TECHER. Vous passez votre temps à pleurer, mais au final vous ne faîtes pas grand-chose. Je vous ai proposé de nous rencontrer durant la campagne et vous avez préféré fricoter avec ceux qui ont participé à la pseudo-politique de mobilité qui a causé des dégâts chez ceux que vous prétendez défendre par votre collectif "oubli pa nou". Je n'ai donc pas de leçon à recevoir d'un homme sans éthique.

Pour revenir au résultat du scrutin, ce que j'ai vu durant la campagne et le jour de l'élection, je ne l'ai jamais vu nulle part ailleurs. Tout était organisé pour que le candidat de la Mairie gagne. On n'est donc pas loin de certains pays du Tiers-Monde où les dictateurs simulent des élections libres pour mieux se faire réélire.

Et je ne suis pas le seul à le dire. Plusieurs autres candidats, dont le conseiller général sortant, se sont plaints de pratiques scandaleuses et contraires à la démocratie.

Sur ce, je vous invite à l'autocritique avant de critiquer un jeune qui s'engage sans parti derrière lui, par principe d'honnêteté.

3.Posté par Collectif'oubli pa nou" le 23/03/2011 05:44
Monsieur,

Dans votre réponse à l'article du collectif"oubli pa nou" dont je suis le porte parole, rien que ça, vous informez les lectrices et les lecteurs que j'ai refusé de vous rencontrer. Pourriez-vous me dire quand et comment vous m'avez invité à vous rencontrer? Oui quand et comment!. Avec des preuves. Je n'ai jamais refusé de rencontrer quiconque souhaite me rencontrer. Je réponds à toutes les invitations qu'elles viennent de l'U.M.P. ou du P.S. ou de Madame La Présidente du Conseil Général. ou lors des assemblées ou colloques..;C'est une question de principe. Répondre à toute invitation. Nous sommes une association, rien d'autre.Pas de ficelles à la patte,ni de jardin secret...Alors des preuves. Courrier. Message électronique...Des preuves.
Je vous signale que je vis à MARLY le ROI dans les YVELINES. Que ce collectif"oubli pa nou" est une création de 14 Présidentes et Présidents d'associations Réunionnaises réunis le 21 décembre et qui ont décidé de créer ce collectif dont les objectifs sont: ne plus se taire et la délégation au rebus. Nous avons tenu parole. Nous sommes présents dans cette campagne cantonale et nous "parlons" . Elles, ils l'ont créé, ce collectif "oubli pa nou" le 13 janvier à PARIS .Tout ceci est publié.
Vos mots à notre égard montre.... Il n'y a que la vérité qui blesse...Vous avez été bléssé par nos propos. Nous le regrettons. Ce n'était pas le sens que nous souhaitions donner à nos mots. Nous voulions simplement vous dire ...on récolte ce qu'on sème..ce qui est vrai aussi pour nous les animateurs de ce collectif...nous, nous le savons. Si il y a échec nous nous regarderons d'abord.
Soyons respecteux dans nos expressions. Une invitation n'est pas un jugement ,ni une comdamnation.C'est une recommandation que nous nous faisons à nous même. D'abord à nous. Nous savons mesurer nos échecs et nos réussites...comme Nelson MANDELA nous l'enseigne.
Vouloir expliquer que c'est l'autre qui est ..Nous l'avons écrit lorsque le P.C.R. a fait l'analyse de l'échec de l' Alliance aux élections Régionales. Nous avons écrit: "plus de 70% des électrices et électeurs n'ont pas voté pour la liste de l' Alliance au premier tour. C'est la réalité". Dire que c'est le maintien du P.S. au second tour est...relève d'une analyse partisane. Texte publié dans le J.I.R et TEMOIGNAGES.
Je serai à la Réunion dés le 10 septembre jusqu'à fin octobre...voilà une occassion pour nous rencontrer...la colère passée. Je serai juste à côté de vous.
Si tel est aussi votre souhait, écrivez le dans INFOREUNION. Tout sera transparent...mais n'oubliez pas les preuves...question de transparence.
Il est vrai que nous dérangeons...des Réunionnaises, des Réunionnais qui sont en Métropole et qui s'invitent dans cette campagne cantonale à la REUNION... ça dérange .C'est la première fois de notre histoire .Et en plus elles, ils ont des dossiers ...

Vos mots sont exprimés à un moment de colère et de déception: je les lis comme tels. Sans rancune.

Soyez assuré, Monsieur, de notre dévouement Réunionnais.

Aimé TECHER
porte parole du "oubli pa nou" que porte parole. Rien d'autre.Vos mots ont peiné les animateurs de ce collectif.Mais la colère est dit-on mauvaise conseillère...alors rendez-vous à La REUNION à moins que si vous êtes de passage à PARIS avant le 10juin...;Bien volontiers.Nous échangerons. Nous dialoguerons. Nous trouverons des terrains communs....où il faudra ensemble se "battre"...tant de chantiers...

4.Posté par Michel le 23/03/2011 09:10
M BEEHARRY,
Ayant pris connaissance de votre tract publicitaire dans ma boite au lettre, est ce normal que ce dernier soit une simple photocopie de votre mur Facebook, est ce légale? Les personnes qui y figurent étaient consentante d'y paraitre?

5.Posté par collectif "oubli pa nou" le 24/03/2011 07:09
Monsieur BEEHARRY,
. Monsieur ,les animateurs du collectif"oubli pa nou" nous sommes en Métropole, oui nous sommes en Métropole,à 10 000 km et le bureau de ce collectif est dans la région parisienne. Nous confirmons que nous n'avons pas de représentants à La REUNION. Ce collectif est animé par des Réunionnaises et Réunionnais qui vivent en Métropole : à 10 000 km.
. Je crois que vous vous trompez de personne et de collectif.
Notre collectif s'apelle "oubli pa nou" et le porte -parole se nomme Aimé TECHER et non TECHER tout court.
Je remarque que vous n'avez pas répondu à notre invitation officielle d'une rencontre. Tiens. Bizarre. Vous , vous ne répondez pas à l'invitation publique d'une rencontre.

Nous sommes à 10 000 km. Pas à La REUNION.
Qui ne sait jamais tromper, ou.... Nous, les animateurs nous reconnaissons nos erreurs, nos....Nous avons reconnu il y a quelques jours que dans un article concernant les deux conseillers sortants TECHER et HAMILCARO nos écrits ont été ....Nous avons écrit à la direction d'INFOREUNION que nous acceptons leur remarque et les raisons du refus de publier notre article. La seule fois depuis le 1er janvier.Un moment de colère. Ils sont tous les deux mes cousins...Nous nous sommes dit"le linge sale se lave en famille".Les journalitses de INFOREUNION, nous ont dit":NON." Nous avons accepté et l'avons écrit. C'est le respect de celle ou de celui qui vous dit"pas trop loin.."souvent un sage conseil...Nous apprenons tous les jours.
Je vous renouvelle mon invitation de se rencontrer à La REUNION à compter du 10 septembre. Je suis convaincu que nous aurons des échanges fructueux et ensembles nous déterminerons des chantiers où vous, nous, nous construirons...Nous n'avons pas de jardin secret. Nous dialoguons avec celles et ceux qui sont comme nous soucieuses, soucieux de donner des réponses humaines à nos compatriotes qui vivent une vie de galère et de misère. Nous sommes des militants. Rien d'autres.
Je vous dis en septembre autour d'un pti punch de votre choix.
Je suis convaincu que les lectrices et lecteurs seront contents d'apprendre que par INFOREUNION, des rencontres se font avec pour objectif: donner un sens humain à la vie de ces petites gens. Ecrivez -le....

Aimé TECHER
porte parole du "oubli pa nou"

6.Posté par Eric Beeharry le 24/03/2011 11:24
Monsieur TECHER,

Je vous confirme vous avoir invité à une rencontre pendant la campagne électorale. Nous avions échangé par email et vous m'aviez alors informé de votre passage à la Réunion. N'ayant plus eu de nouvelles de votre part, j'ai donc laissé courir et me suis concentré sur ma campagne.

Dans la mesure où vous ne faîtes plus de remarques condescendantes et déplacées à mon égard, je serai heureux de vous rencontrer. Je crois qu'il faut savoir dépasser les malentendus pour le bien de ceux que nous voulons défendre. C'est-à-dire les Réunionnais et notamment, dans ce cas précis, ceux ayant "sauté la mer" et dont, je vous le rappelle, j'ai fait partie.

Je crois qu'un audit de la mobilité et de la formation s'impose pour en évaluer la qualité et les marges de progression. Plusieurs critères sont possibles: taux de réussite à l'examen, taux d'insertion professionnelle au bout de quelques mois, type de logement habité, niveau de revenus post-aide à la mobilité, etc.

Mais avec les multiples témoignages, on sait d'ores et déjà que beaucoup de travail reste à faire pour réformer notre système de formation et de mobilité. C'est pourquoi nous devons tous nous rassembler, associatifs, politiques et autres, pour que la réforme ait lieu et dans le bon sens: rendre possible un avenir serein et réussi pour chaque Réunionnais, qu'il reste sur son île ou s'exile ailleurs.

Cordialement, Eric Beeharry

7.Posté par Aimé TECHER le 25/03/2011 08:37
Monsieur,

Les menbres du bureau de "oubli pa nou", réunis hier, ont analysé la réponse que vous avez fait paraître dans INFOREUNION.

Notre porte-parole mis en cause par vous, vous a demandé de prouver que nous avons eu des échanges par courrier électronique.Nous travaillons en collectif.C'est l'un de nous qui est chargé de "lire"les messages. Il vous a demandé des preuves. C'est facile. Regarder vos messages. Les animateurs de ce collectif"choqués" ont visualisé tous les messages reçus depuis le début de la campagne cantonale....aucune trace de vos messages ni des réponses qui viendraient du porte -parole.
Vous êtes honnête...des preuves. ..
Tous les journalistes savent que notre porte-parole viendra en septembre. Son programme a été élaboré dès janvier suivant le programme de l' association A.O.M. et du "oubli pa nou". Les billets d'avions achetés ....Des preuves...Rien d'autres.
.Pour la clarté de nos relations et de nos débats.

Nous sommes des militantes et des militants .
Soyez assuré , Monsieur,de notre dévouement Réunionnais .

Pour le "oubli pa nou"
Mimose, Marie Noëlle, Alexandre, Jean Paul

8.Posté par Eric Beeharry le 25/03/2011 13:39
Je ne vois pas pourquoi vous faîtes tant de polémique pour un simple email. Vous n'avez que ça à faire ?

Si vous voulez qu'on se rencontre, on se rencontrera. Si vous ne voulez pas, tant pis. Je m'en remettrai...

Pour mémoire, j'avais écrit en février à la BAL personnelle d'Aimé TECHER suite à un de ses commentaires sur le site clicanoo. Donc je n'ai jamais échangé avec le collectif "oubli pa nou". Il est donc logique que les membres de ce collectif n'en aient jamais eu connaissance. Si M. TECHER a effacé mes messages de sa BAL, c'est son problème. De mon côté j'ai déjà effacé ses messages, dans la mesure où je n'avais plus de nouvelles depuis plusieurs semaines.

Maintenant à vous de voir si vous préférez polémiquer ou construire. Mais dans le 1er cas, je ne répondrai plus. C'est du temps et de l'énergie de perdus.

A bon entendeur...

Eric Beeharry

9.Posté par Eric Beeharry le 25/03/2011 13:57
"De: "Eric"
Objet: Re: Cantonales
À: "Aimé Techer"
Mercredi 26 janvier 2011, 10h50

Message bien reçu. J'attends de vos nouvelles.

Cordialement, Eric Beeharry

--- En date de : Mer 26.1.11, Aimé Techer a écrit :


De: "Aimé Techer"
Objet: Re: Cantonales
À: "Eric"
Date: Mercredi 26 janvier 2011, 5h10


Cher Compatriote,

Je suis pour une semaine dans le Berry où je suis à la rencontre de compatriotes qui sont dans la m...notamment Brigitte fille d'une cilaosienne qui a du porter plainte contre son chefallion pour attouchement sexuel. Je vais cet aprés midi rencontrer son avocat afin de lui décrire ce qu'est une réunionnaise : à partir de l'étude faire par le socilogue CATHALAT et des observations. Je suis en métropolde depuis 1961 et suis acteur dans la comunauté depuis le 1er juillet 1964. Oui 1964.
Je ne manquerai pas dés mon retour de vous adresser par courrier électronique les tableaux d"une étude que j'ai faite en 2005 sur : " qui est cette communauté forte de 236 000 âmes et pourtant oubliée."
Soyez assuré de notre dévouement Réunionnais
Pour le collectif

Aimé TECHER"

Peut-on parler de choses sérieuses maintenant ? A moins que vous préfériez réunir votre comité pour débattre sur la pluie et le beau temps.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Dimanche 19 Janvier 2020 - 10:32 Un candidat sérieux pour Saint-Pierre