sak ifé nout jordu ék nout demin

"L'agitation politique gagne La Possession"


Édito
Vendredi 1 Février 2013

"A en croire certains "spécialistes", le fin du pouvoir politique du maire actuel de La Possession serait proche : mars 2014. Certain(e)s se voient déjà assis(e)s dans le fauteuil moelleux occupé actuellement par le doyen des maires de notre département. Les prétendant(e)s sont indistinctement des élus de la majorité, ceux de l’opposition et aussi ceux qui aspirent à être élu(e)s en 2014. Du beau monde en somme !"


"L'agitation politique gagne La Possession"
"L’alternance est le point d’orgue de toute démocratie digne de ce nom. Elle représente le renouvellement de nos gouvernants et de leurs équipes dirigeantes. Aux Etats-Unis, un président n’a "droit" qu’à deux mandats de quatre années…

Ici, à La Possession, notre maire est à son septième mandat, démocratiquement élu et réélu par les Possessionnais à chaque élection. Et il serait partant pour un huitième mandat, si tel est le désir de nos concitoyens …

Et les Possessionnais, sont-ils prêts à accorder à M. Robert un nouveau chèque en blanc pour six années jusqu’en 2020 ?

Au vu des résultats des dernières élections, rien n’est moins sûr. Mais une élection chasse l’autre et je reste persuadé que ceux qui l’enterrent un peu trop vite ont tort. M. Robert a été un bon maire proche de ses mandants avant de devenir l’ombre de ce qu’il a été, entouré d’une bande d’affairistes notoires qui se sont enrichis souvent d’une façon indécente. M. Robert a souvent dit, avec raison d’ailleurs, que la richesse de la Possession était son foncier. Mais à qui a profité cette richesse ?

Affaibli par les défections de certain(e)s et pas des moindres, le maire actuel a cependant encore avec lui des élus de qualité tels M. Savigny, M. Lebon, M. Philippe Robert (pour ne citer qu’eux) et aussi et surtout son directeur des services, M. Carassou. En maire expérimenté et avisé, il serait encore capable de réunir une bonne brochette d’individus avides de démocratie et surtout dévoués à l’intérêt général pour constituer une redoutable équipe pour mars 2014. Et voilà ses adversaires avertis...
Et ses adversaires, ceux qui rêvent de devenir calife à la place du calife, qui sont-ils ?

A tout seigneur, tout honneur, saluons d’abord la gent féminine, en premier Vanessa Miranville. Mme. Miranville, c’est ce « petit » bout de femme qui avait placé M. Robert en garde à vue électorale lors des élections cantonales de 2011, l’obligeant à un second tour où il a frôlé la correctionnelle ! Certains disent même que les résultats ne seraient pas « la réalité », mais faute de preuve…

Vanessa Miranville doit cependant se méfier ; comme écrit plus haut, une élection chasse l’autre. En 2014, ce ne sera pas Miranville c Robert, mais leurs équipes respectives qui seront passées à la loupe. Si Mme. Miranville arrive à se débarrasser de certains bras cassés et s’entourer d’une équipe compétente, elle partira alors en « pole position ».  Son charme fera le reste, à mon humble avis.

En deuxième Sylvianne Rivière, ex-première adjointe répudiée depuis et qui déclare avoir "aimé" M. Robert jusqu’en mars 2012. Ah l’amour…… Mme. Rivière est celle qui a soutenu Mme. Bello aux dernières élections législatives avec les résultats que l’on connaît. Certes elle fait face à certains soucis judiciaires et elle a même déclaré que si elle était condamnée, elle ne conduirait pas de liste mais elle serait quand même présente.

Que ses adversaires ne se réjouissent pas trop vite. Souvenons-nous de M. Lilian Malet ; condamné pour prise illégale d’intérêt, il a été sur la liste de M. Robert en 2001 et a gardé son "poste" de premier adjoint et vice-président du TCO jusqu’en 2008, tout en étant absent ! Qui dit mieux ? Mme. Rivière a toujours été une élue proche de la population et contrairement à d’autres, je n’ai jamais eu l’impression qu’elle ait pris la grosse tête.

Si elle a vraiment changé au point de ne penser désormais qu’à l’intérêt général au sein du mouvement de Mme. Bello, elle serait capable de constituer, elle aussi, une redoutable équipe qui concurrencerait celles de M. Robert et de Mme. Miranville. Surtout qu’elle pourrait compter sur le stratège politique qu’a toujours été un certain… Gérard Rivière, l’homme qui a, selon lui, accepté d’aller en taule pour protéger l’autre !

Et les autres prétendants ? Je salue Mme. Sarah Rupert du P.S., suppléante de Rolland Lallemand lors des dernières cantonales et qui selon le même Lallemand, est une personne très dynamique. Tant mieux !

Quant à la droite et le centre (qui se situe anatomiquement entre la fesse gauche et la fesse droite), faute de place et faute d’envie, on en reparlera après !

Sans trahir de secret et sans vouloir décourager qui que ce soit, une personne qui se disait voyant(e) avait prédit que M. Robert resterait maire jusqu’à ses cents ans… Cette prédiction date de 2001".

Philippe Lew, La Possession



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 01/02/2013 09:35
Philippe Lew, La Possession , TEGO n'est pas possessionnais et n'a nullement envie se vautrer en donneur de leçon . Prenez votre bâton , allez à la rencontre de tous les leaders qui sont contre les idées du maire actuelle , mettez vous autour d'une table , parlez vous chacun d'entre vous veut être maire de la Possession le temps viendra où l'un de vous deviendra le sage . Le reste suivra et bon courage M. Philippe Lew !
" Sans trahir de secret et sans vouloir décourager qui que ce soit, une personne qui se disait voyant(e) avait prédit que M. Robert resterait maire jusqu’à ses cents ans… Cette prédiction date de 2001". TEGO vous rassure , c'est l' HOMME qui fait le calendrier et non le contraire . La bêtise de prédiction est pour les faibles !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit