sak ifé nout jordu ék nout demin

L'ARCP demande à la Région de faire appliquer la baisse du carburant à La Réunion


Invité(e)
Lundi 27 Août 2012

"L’ARCP souhaite réagir suite à l’annonce du ministre de l'économie Pierre Moscovici sur une baisse des prix des carburants, dès la semaine prochaine".


L'ARCP demande à la Région de faire appliquer la baisse du carburant à La Réunion
"La proposition faite par le gouvernement est de baisser les taxes et dans un deuxième temps, de  négocier avec les distributeurs et les compagnies pétrolières  pour une révision des profits.

L’ARCP veut rappeler que la structuration des coûts des carburants à La Réunion est différente et que les taxes sont décidées par les élus réunionnais.

Suite aux événements de février/mars 2012, le président de Région Didier Robert avait publiquement promis d’agir concrètement.  A ce jour, les automobilistes attendent en vain, bien que la voiture soit aussi un outil de travail.

Devant ce constat et pour faire suite à l’annonce du gouvernement, la Région Réunion doit impérativement créer toutes les conditions pour que la mesure gouvernementale trouve une application adaptée à notre département.

Le gel des prix des carburants doit impérativement avoir lieu et la hausse prévue pour le premier février ne doit pas être appliquée.

Nous réaffirmons que le gel de mars à juin n’a pas couté 16 millions à  la Région, car c’est le consommateur qui alimente les caisses par les taxes exorbitantes payées à la pompe.

La balle est dans le camp de la Région et c’est de sa responsabilité d’intervenir sur les taxes et si nécessaire, de demander une compensation à l’Etat.

La négociation avec les compagnies pétrolières et les distributeurs doit démarrer d’urgence afin de briser les marges abusives.

Il n’y a pas de temps à perdre !  Qu’attendent nos élus réunionnais pour agir en "bon politique", serviteurs des intérêts de la population ?"

ARCP



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger