sak ifé nout jordu ék nout demin

Joe Bédier : Le mépris de Jean-Paul Virapoullé pour les travailleurs sociaux et les jeunes


Politique
Samedi 11 Juillet 2015

La presse de ce jeudi 9 juillet relève que M. Virapoullé veut recruter des « parents exemplaires », des « tuteurs familiaux » plutôt que des médiateurs de rue , qui d’après ses dires sont des « fouteurs de désordre » : « On est passé d’une société du grand effort à celle de la petite monnaie et du petit contrat ».


Les travailleurs sociaux apprécieront le jugement ainsi porté sur leurs professions et leur travail de terrain par cet élu qui n’y va pas de main morte . Les incivilités, la délinquance et le développement du sentiment d’insécurité, les méfaits de l’alcool et du zamal, le  désoeuvrement voire le chômage, tout cela on ne le savait pas et on le sait maintenant grâce à JPV, c’est vous ! 
On a rarement atteint un tel niveau de mépris vis-à-vis de professions dont chacun sait les conditions difficiles d’exercice, le courage et le sérieux dont font preuve les intervenants. Je n’ai rien contre l’association de parents et « d’anciens » à la mise en œuvre du contrat de ville, pour des actions de « tutorat » notamment, bien au contraire ; mais de là à fustiger et à stigmatiser ainsi des professionnels il y a plus qu’un pas à ne pas  franchir.  Sans compter le risque de faire reposer la réussite d’un dispositif aussi lourd et complexe sur des non professionnels.

M. Virapoullé ne manque pas non plus de culot voire de cynisme quand il parle de passage d’une société du grand effort à celle de la petite monnaie et du petit contrat. Car s’il y a des pratiques  auxquelles  il a recouru abondamment c’est bien ces dernières, lui qui a érigé en système la distribution des bons d’aide sociale, qui a recruté 560 contrats aidés avant les élections départementales, dont la majorité n’a pas été renouvelée depuis…N’est-ce pas lui qui clamait haut et fort sur un plateau de télévision pendant la campagne des municipales qu’il allait rétablir la distribution des bons en dehors de tout examen de situation, que cette pratique soit légale ou non ? 

Alors M. Virapoullé, cessez de projeter sur les autres vos propres turpitudes !  Il y a une situation grave à Saint-André comme dans toute la Réunion qui demande un traitement plus sérieux que les méthodes que vous utilisez, qui finissent par inquiéter même si on commençait à s’y habituer. Et cessez de considérer les Réunionnais comme de purs assistés, dans le droit fil des déclarations de votre fils Jean-Marie au journal « Le Mauricien » en date du 13 juillet 2014 !


Conseiller municipal de Saint-André
Président de l'Union Démocratique pour Saint-André

Joé BEDIER



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jasmine le 11/07/2015 10:23
Mr Bédier merci, en effet quand j'ai vu ça dans la presse mon sang n'a fait qu'un tour. Ce monsieur Virapoullé a l'habitude de juger et d'insulter tout le monde, que grand bien lui fasse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue