sak ifé nout jordu ék nout demin

Jean-Yves Langenier : "Je vais à ces Législatives avec mes convictions et ma détermination"


Invité(e)
Jeudi 22 Mars 2012

Le maire du Port a officiellement lancé sa campagne dans la deuxième circonscription hier matin, dans un lieu hautement symbolique, le Foyer des dockers (Port Ouest). Il avait à ses côtés sa suppléante Thérèse Rica, Roland Robert, maire de La Possession, et Michel Séraphine, CGTR Ports et docks, suppléant d'Huguette Bello, lors des Législatives de 2007, et environ deux cents militants. Entre sérénité et envie. Interview.


Jean-Yves Langenier : "Je vais à ces Législatives avec mes convictions et ma détermination"
Cette décision a été difficile à prendre ?
J'ai longuement réfléchi avant de prendre ma décision. Certains ont eu l'impression que j'ai retardé ma réponse. Pas du tout. J'ai aussi consulté. Samedi dernier, j'ai réuni mon conseil municipal pour en discuter. Ma position est claire et précise. Je l'assume totalement.

Quels sont vos motivations pour ces Législatives ?
La lutte pour le développement de La Réunion, ne va pas nous tomber du ciel. Nous avons encore à définir le cadre et les moyens. L'emploi, le logement et tous les autres dossiers qui sont connus. C'est un combat qu'il faut poursuivre à différents niveaux, pour que La Réunion retrouve toutes ses capacités.

La refondation annoncée du PCR est aujourd'hui nécessaire ?
La refondation est une étape essentielle dans la vie d'un parti politique. Elle doit aussi se faire autour d'un certain nombre de règles et de valeurs. La discipline en est un aspect primordial. La réflexion commune doit amener les interrogations pratiques et efficaces : quelles doivent être nos orientations ? Quels doivent être nos actes ? Quelle organisation, voulons-nous ? Il nous faut jeter les bases de la reconstruction.

Comment doit se faire la transition ?
Ce n'est pas simple de passer le relais. Nous avons sans doute négliger la formation des jeunes. Et des femmes. Il ne s'agit pas d'être révolutionnaire en paroles. Nous devons enrichir notre démarche par la réflexion.

Votre relation avec Huguette Bello va nécessairement évoluer ?
Il y a deux aspects. Il y a d'abord l'aspect affectif. A ce niveau, il n'y a rien d'irrémédiable. Il y a aussi l'aspect politique. Là, il y a une rupture. Au vu de la configuration actuelle, c'est normal. Chacun défend ses idées. C'est de la démocratie. Je vais à ces Législatives avec mes convictions et ma détermination.

Jean-Yves Langenier : "Je vais à ces Législatives avec mes convictions et ma détermination"




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger