sak ifé nout jordu ék nout demin

Jean-Odel Oumana (FCPE) : Pour les familles, "les sens" brûlent et les prix flambent à la pompe


Invité(e)
Mardi 14 Février 2012

Dans un contexte social difficile où les moyens s’amenuisent sans compter la dégradation du pouvoir d’achat, les parents d’élèves et les familles ont du mal à joindre les deux bouts et se retrouvent de plus en plus souvent à découvert avant la fin de chaque mois.


Jean-Odel Oumana (FCPE) : Pour les familles, "les sens" brûlent et les prix flambent à la pompe
Des coupes sombres sont opérées à plusieurs niveaux, la FCPE s’inquiète sur les conséquences liées à cela :
qu’en sera t- il de la part du budget familial consacrée à l’alimentation ?
qu’en sera t-il de la part consacrée aux sorties et aux loisirs des familles ?
qu’en sera-t-il du budget d’investissement et de fonctionnement consacré à l’Education  dans les établissements scolaires?
qu’en sera-t-il du tarif en matière de transport scolaires de la part des communautés de communes ?

La FCPE constate que les familles sont doublement pénalisées, d’une part à la pompe et d’autre part au moment de payer les charges directes et indirectes.

La FCPE souhaite que l’intérêt général prime sur les accords illicites d’entente en matière de tarif  de carburant à la pompe. Comme la préfecture fixe les prix  des carburants à un niveau maximum, il devrait  se mettre en place une concurrence afin de permettre aux familles réunionnaises de choisir leur fournisseur. Car bien souvent des familles gardent, le week-end,  leurs enfants à la maison et leur voiture au garage, se privent ainsi de sorties et de loisirs. Quand à l’opposé, d’autres personnes  moins nécessiteuses roulent entièrement au frais du contribuable du lundi au dimanche.

La FCPE interpelle  les autorités et les pouvoirs publics pour qu’une solution  soit trouvée  avant toute paralysie  de l’axe routier, de l’économie réunionnaise. Il est impératif de soulager le budget des familles pour que leurs enfants  s’épanouissent et que le pouvoir d’achat augmente. Les parents d’élèves sont aussi des usagers, des salariés, des chefs d’entreprises et des professionnels de la route.

Pour la FCPE, la baisse des prix  des carburants doit profiter à  l’ensemble des familles réunionnaises. S’il s’avère d’aides financières  attribuées de la part des collectivités, il s’agit avant tout de l’argent des contribuables.

La FCPE s’associe au mouvement des transporteurs, des associations et souhaite qu’une solution soit trouvée dans les meilleurs délais dans l’intérêt des familles réunionnaises.

Jean Odel OUMANA
1er Vice-président
Chargé de communication
& des relations institutionnelles.

Communiqué



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger