sak ifé nout jordu ék nout demin

Jean Jacques VLODY dénonce le manquement à la parole donnée et la dérobade pour le Bato Fou


Édito
Jeudi 26 Décembre 2013

Le dépôt de bilan annoncé du Bato Fou :
un échec accablant pour la mandature 2008 !
une catastrophe supplémentaire pour les Tamponnais !


Photo AH - femme magazine
Photo AH - femme magazine
Jean Jacques VLODY et les élus socialistes du Tampon déplorent le dépôt de bilan annoncé de l'association BATO FOU. 
La perte de ce formidable outil de développement culturel est un véritable drame pour Le Tampon, pour les artistes réunionnais et de l'océan Indien, pour les amoureux de la musique, des concerts et de leur territoire. 
Cet échec imputable à la majorité municipale et régionale actuelle est d'autant plus triste que le projet était ambitieux et portait une réelle volonté de développement des Hauts de notre commune par la culture et la diffusion musicale.
 
Jean Jacques VLODY regrette que les partenaires financiers (Ville du Tampon, Région) de l'association ne réagissent pas dans l'urgence pour permettre à cette équipe de poursuivre les actions culturelles menées depuis 2010.
Il espère que ces collectivités vont se ressaisir pour ne pas aggraver leur bilan désastreux en matière culturelle. En effet si la diminution drastique des subventions de ces 2 collectivités est directement la cause de la liquidation judiciaire annoncée, l'incapacité de la municipalité à fournir l'outil de travail, la salle de concert dans le premier kiosque n°1, comme prévu dans le projet de partenariat initial, a freiné lourdement l'avancée des actions du BATO FOU.
 
Jean Jacques VLODY dénonce le manquement à la parole donnée et la dérobade à ses engagements du maire et de ses adjoints qui plongent une structure utile pour la commune et une équipe méritante aux compétences reconnues dans des difficultés financières qui menacent son existence.
 
Jean Jacques VLODY dénonce le gaspillage de fonds publics sans résultat concret. Avec plus de 11 millions d'euro dépensés durant cette mandature pour leur mise aux normes, ces Grands kiosques ne peuvent toujours pas accueillir le public en toute sécurité et sont en état de délabrement. Ce scandale financier des Grands Kiosques est le symbole de l'échec de la mandature. Dans ces conditions le sacrifice de BATO FOU est encore plus choquant et affligeant.
Jean Jacques VLODY dénonce le manque d'ambition et de vision pour le développement de sa commune du maire et de ses alliés,
Il condamne l'absence de cohérence dans la gestion financière et le mépris pour la culture et les artistes de la municipalité actuelle.
 
Jean Jacques VLODY et les élus socialistes du Tampon apportent tout leur soutien à l'équipe du BATO FOU.
Ils réclament que tout soit fait pour que le BATO FOU continue à poursuivre ses actions.

Conseillère municipale

isabelle Musso



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Papang le 26/12/2013 06:52 (depuis mobile)
Jean Jacques Vlody et les conseillers municipaux socialistes ce sont bien ceux qui provoquent l'absence de quorum?

2.Posté par Movélang le 26/12/2013 07:26
La Redetar, l'Arast ont été des erreurs de jeunesse,
aujourd'hui Monsieur s'inquiète de l'avenir d'une structure associative !
Le Conseil général ou généreux selon le nom de l'association, ne peut pas aider cette pauvre association dans le besoin ?
Puisque la Mairie et la Région sont défaillants dans ce dossier…
Monsieur le député qui veut être maire, montrez-nous que le PS national aime La Réunion et ses associations culturels, versez leur inn ti moné pour finir l'année…
Aller, les députés n'ont pas une cagnotte qui pourrait sauver cette association…
Jean-Jacques Vlody dénonce, dénonce et dénonce encore, mais que fait-il de constructif, n'oublions pas que son parti est responsable de la casse sociale et associative actuelle.
Et mi koz pa de l'augmentation des impôts…
Ne compte pas sur le fauteuil de Maire, en 2014 tu ne pourras pas l'avoir, le PS est trop mauvais pour nous.

3.Posté par Zanguille le 26/12/2013 08:20 (depuis mobile)
Monsieur VLODY donneur de leçon....grand koseur et petit fezeur....qu'à t'il fait de sa réserve parlementaire...!!!!!! A oui ...des voyages en première et des bocaux de gel !!!!!

4.Posté par Adrien 97430 le 26/12/2013 12:47 (depuis mobile)
Le mise en examen pour discrimination à l''embauche, celui qui a quitté son mandat de conseiller municipale pour conserver son poste au conseil général et son poste de député donne des leçons ! C''est ridicule.

5.Posté par mon cose le 26/12/2013 13:02 (depuis mobile)
Monsieur vlody y aime chauffe les sièges de responsabilité ki done à y, attend pas quant mangé fini brûler pr ouvre ote zieux su les tamponnais

6.Posté par peter le 26/12/2013 13:42
koi pour nous augmenter les impôts l'année prochaine, si il y a un depot de bilan c kil y a une mauvaise gestion. c pas a la la mairie de sauver les assos en difficultés. pk se serait anous contribuable a payer pour les autre. non une chose est sur le maire actuelle est un bon gestionnaire, et on ne pourra pas lui rapprocher ca.et vous mr voldy vous etes koi?

7.Posté par lansiv le 26/12/2013 15:09
Encore une offre culturelle en moins !!!!
Nous apprenons dans la presse le dépôt de bilan de « Bato Fou » après deux courtes années dans un des trop fameux grands kiosques.
Au-delà des risques inhérents à la pérennisation d’outils culturels dans des quartiers périphériques, il est permis de penser que les équipes successives à la municipalité du Tampon n’ont, et c’est le moins que l’on puisse affirmer, apporté aucune solidarité avec les calendriers programmatiques de spectacles de cette structure.
Conforter voir pré-orienter la production de manifestations vers le public scolaire, demander à la structure des signes forts d’engagement pour « Miel Vert », journée du cheval, et autres jeux des plaines font sans doute partie des liens de solidarité qui ont été noués avec elle.
On en revient à la terrible loi du destin qui fait dire à certains que sur du bricolage dans de l’illégal, peu de chose pérenne ne peut se concevoir. Cette fatalité conforte l’idée ambiante que trop de soit disant responsables contribuent à graver dans le cerveau des populations que peu de grandes réalisations ne seraient possibles sur cette ville.
Bien sûr on en revient au nerf de la guerre qui a tant fait défaut, après les folies communicantes, les fêtes et cérémonies dispendieuses, les flottes automobiles louées sans ménagement et sans contrôle aucun !!! Que dire des ces gestionnaires de fonds publics qui n’ont pas réservé une poire pour la soif, et qui se croient contraints de vendre les derniers éléments de patrimoine public aux amis et autres affiliés du camp d’en face…
La culture attendra, les gens intéressés par ces « Mangé pou le cœur » pourront toujours ou se payer des cours privés ou aller sur St Pierre et laisser les bonnes gens dans leur paisibilité !!!
Ces comportements affirmés ou induits ne sont plus acceptables pour notre ville. Après la fermeture du cinéma Eden, le Tampon s’appauvrit encore un peu plus et il importe de donner à sa population tous les outils nécessaires à son épanouissement, son affirmation pour que 2014 soit un nouveau départ de la politique culturelle dans cette ville.

8.Posté par pauvcultur le 26/12/2013 15:13
La municipalité maire et élus de la majorité confondent malheureusement évènementiels et politique culturelle - quelle offre fait-elle à nos jeunes pour qu'ils aient accès à la culture ? pas d'école de musique, de danse..., pas de projet éducatif territorial qui aurait pu apporter des orientations intéressantes dans tous les quartiers avec l'ensemble des enfants. Le service culturel de la mairie se résume à 2 personnes et le budget hors médiathèque est inconnu

9.Posté par Papang le 26/12/2013 22:51 (depuis mobile)
Hier un homme à enfoncé le portail de l'Elysee pour protester contre le manque de subventions de l'Etat dédiées à la... Culture!! En résume Mr le député: nettoye devant ton baro avant de critique ton camarade!!!

10.Posté par letchiflamboyant le 27/12/2013 13:51
Bato fou, mille fois remis à l'eau, mille fois en perdition.....

11.Posté par lilimay le 28/12/2013 19:42
Comme d'habitude Paulet et Cie, ne sont pour rien dans ce qui arrive. Pourtant la CRC, c'est bien leur gestion (TAK, ROBERT, PAULET) à la petite semaine qui a était pointée du doigt. On en subit aujourd'hui encore les conséquences. Oui à une nouvelle équipe, oui aux élus socialistes qui ont fait et qui font un travail remarquable.

12.Posté par peter le 29/12/2013 09:19
poste 11. si vous y croyait a votre histoire. on parle dune association, les tamponnais en on assez de payer des impôts pour les assos. les 6% d'augmentations etait pour pour tennir les tissus associatif debut. cela a été fait. la en 2014 une association géré par pentin, crie au secours, blblbla, faut arrêter, on va pas augmenter les impôts pour le bato fou.

cest sur ke mr vlody aura une solution. viré tt le monde mettre des incompetants en place et ponctionné de subvention pour faire croire ke tt va bien. oups

syndicalistes dégoûté par la gauche.
je voterez payet au premier tour c le moin pire de tous et il a un bilan positif.

13.Posté par patrice du tampon le 03/02/2014 15:55
Mr Vlody qui dénonce le manquement à la parole donnée , dites moi quand je dois rire....!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit