sak ifé nout jordu ék nout demin

Jean Bénard reçoit Didier Robert à Maniron


Dans la presse
Vendredi 30 Novembre 2012

Dans les hauts de l'Etang-Salé, à Maniron, dans l'atelier de Jean Bénard l'échange est simple et profond. Ils parlent de peinture, de peintres, d'artistes, de rêves, de culture…


Le Président dans l'atelier de l'artiste
Le Président dans l'atelier de l'artiste
Didier Robert s'est déplacé dans les hauts de l'Etang-Salé. Il est dans un monde de culture et d'art qu'il apprécie et qu'il connaît.
Colette Pounia, la directrice du Frac et  Wilhiam Zitte, le commissaire de l'exposition  "Jean Bénard - Frac Réunion" entourent l'artiste qui apprécie la venue du Président de la Région dans son atelier et c'est d'ailleurs avec une émotion non contenue qu'il dédicace une de ses œuvres à "Monsieur le Président".
 
Le  président de la Région Réunion figure en effet sur le carton d'invitation de cette exposition du Frac Réunion qui démarre ce soir au Conservatoire Jules Joron à Saint-Pierre.
 
Cette manifestation exceptionnelle présente une tranche de la création artistique prolixe de cet artiste réunionnais hors du commun.
 
Le Frac Réunion a acquis trois œuvres de Jean Bénard. Voici le point de vue de Colette Pounia, directrice du Frac Réunion qui affirme là ses choix artistiques :
 

Une dimension symbolique
Cette rencontre inattendue qui a eu lieu hier dans l’atelier d’un artiste-peintre, dans les hauts de l’Etang-Salé, entre Jean Bénard, le peintre, Didier Robert, Wilhiam Zitte et moi-même  est symbolique : elle  est le signe d’un lien qui s’est créé de manière immédiate dans  la venue même du Président de Région, son déplacement vers les Hauts de l’île, vers un atelier hors du commun, vers un artiste hors du commun qui appartient aux fondateurs de l’art à la Réunion.  
 
 
De reconnaissance donc
Une invitation à l’artiste  réputé marginal d’entrer dans la cité avec le politique qui a pour mission première de gérer cette cité.
C’est la prise en compte par le politique d’une production de cultures (l’art), le point de rencontre pouvant être entre l’artiste et le politique la  proposition d’une vision du monde ou d’un projet au monde.
Créer un lien entre l’artiste, le politique et l’institutionnel artistique.
Je dirai en sorte que Didier Robert nous as ouvert la porte.
 
 
Pour un rayonnement
La coopération régionale implique de voir l’île dans son rayonnement et non dans cet isolement inlassablement répété depuis de nombreuses années. Cette volonté du Président de Région de développer cette coopération, est en phase avec un des objectifs majeurs de la création des Frac en 1982 qui devait prendre en compte les spécificités de la Région dans laquelle il était implanté.


François Orré



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Nicole Morin le 26/03/2018 09:33
Bonjour Monsieur

J'ai plaisir à vous faire part à nouveau du dossier Art Book spécial Réunion complété en réponse aux différentes questions qui m'ont été posées et avec les pages déjà montées. A ce jour, le 26 mars, il y a 13 pages artistes montées ( voir fichier joint), 5 pages en cours de montage, 5 en attente des documents.

La date limite a été repoussée au 30 avril. ( voir fichier joint si vous me communiquez votre adresse email).

Je vous serais extrêmement reconnaissante de le transférer à toute personne susceptible d'être intéressée.

Une page ( ou une demi page ou une page double) peut être prise au nom d'un artiste, d'un groupe d'artistes, d'une association en lien avec l'art, d'une artothèque, d'un atelier, d'un agent d'artiste, d'un encadreur, d'une galerie ou autre lieu d'exposition, d'un musée, d'un magasin d’œuvres d'artisans créateurs ou de fournitures de matériels pour artistes, d'un amateur d'art, d'un auteur, de gens de théâtre, marionnettistes, vidéo, plasticien, design, photographe etc.

Je réside à Entre Deux , je suis actuellement en résidence d'artiste au lycée Roland Garros au Tampon.

Merci de me tenir au courant de votre décision.

Très grand merci d'avance.

Nicole 0693115084
et à partir du 30 avril 0670998885 ( je serai à La Rochelle)

**********************************************************************




Pourquoi un ArtBook spécial Réunion?

Nous souhaitons offrir aux artistes une ouverture vers la métropole et au-delà, proposer aux amateurs d’art de rencontrer aisément les créateurs locaux.



Artiste plasticienne, auteure, je me suis attachée à cette île depuis des années, mon fils y vit. J’y réside 6 mois par an, le reste de l’année je suis à La Rochelle ou de part le monde. Je figure depuis 2011 dans ces éditions qui m’ont apporté de nombreuses opportunités d’expositions et de rencontres.



Sa fondatrice, alors correspondante de presse sur l’île de Ré, recevait beaucoup de demandes d’artistes locaux lui demandant de leur offrir une "tribune".

Ne pouvant le faire à travers ce journal, elle décida en 2009 de créer un support spécifique pour l’ensemble des "domaines" artistiques.

Le 1er livret ArtBook Edition naissait en 2010. Son format carré inchangé 14 x 14 cm reste facile à emporter, à garder sur soi, à offrir.



Depuis, des partenariats se sont créés. Offices de tourisme, hébergeurs (hôtels, chambres d’hôtes, …), lieux culturels, fournisseurs de matériaux, etc afin d’étendre le réseau de distribution et contribuer ainsi à une plus large visibilité.



Internet est venu en soutien de cette visibilité par les réseaux sociaux, les sites, puis les salons d’art où ArtBook Edition présente et défend ses artistes auprès d’un plus grand nombre de gens. C’est ainsi qu’ils rencontrent leur public ou des galeristes en recherche de nouveaux talents.

Cela a permis à nombre d’entre eux de gagner en notoriété, d’être exposés en galerie, de vendre par ce biais ou directement.



ArtBook Edition c’est avant tout une philosophie : mettre l’humain (les artistes) au centre de l’art. Ces livrets représentent un "lieu" de visibilité, permettent de nombreux partages, des rencontres, des échanges, de la collaboration entre artistes.



Je suis ravie de partager cela avec vous aujourd’hui et je serais enchantée de pouvoir vous compter parmi nos partenaires.

Vous pouvez le faire en figurant sur une page dans ce livret et/ou en le diffusant dans votre réseau.

Quelle que soit la façon de participer, pour une belle visibilité, le nombre fait la force. Offrir des opportunités supplémentaires aux artistes, montrer que l’art est accessible à tous - achat d’œuvres - est pour tous un message à transmettre.



J’aurai plaisir à vous rencontrer pour plus de précisions parce qu’il y a diverses possibilités (1 page, ½ page, 2 pages …) avec de grandes facilités de paiement afférentes.

Bien que la sortie du livret papier soit prévue pour septembre 2018 votre page peut être visible sur internet dès maintenant, dès que nous aurons reçu les informations à y faire figurer : vos coordonnées, un petit texte de présentation, 1 à 4 photos. L’équipe d’ArtBook vous fait une proposition de montage. Dès que vous l’avez validée, la page est visible.

Cette année, pour la première fois, le texte sera en français et en anglais. ArtBook fait la traduction. Si vous souhaitez une version en créole vous pouvez nous la fournir.

Chaque artiste ou partenaire qui réserve une page reçoit 200 exemplaires gratuits. Le reste des exemplaires sera distribué à La Réunion et en métropole. Le tirage minimum, 10 000 exemplaires, sera augmenté en fonction du nombre de pages.

La réservation d’une page donne également droit à diverses possibilités de monstration (voir sur l’ordre d’insertion joint)



Fichiers joints :

Un dossier de présentation générale des différents livrets. ( vous en avez déjà une version papier)

L’ordre d’insertion avec tarifs (d’autres possibilités existent, on peut en discuter).

Quelques pages du livret déjà montées et en cours de montage.

J’espère que nous nous rencontrerons à nouveau bientôt.

Artisticalement Nicole

Nicole Morin

20 impasse des cerises

97414 Entre Deux

www.nicole-morin.fr

nicolemiemorin@gmail.com

06 93 11 50 84


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?