sak ifé nout jordu ék nout demin

JEAN-FRANÇOIS COPÉ ENVOIE DU LOURD


BLOG INFOREUNION•NET
Lundi 1 Octobre 2012

Le boxeur-humoriste Copé a lancé une bien bonne. Et je constate que l'humour noir, euh l'humour blanc, n'est pas apprécié en France. C'est vrai. J'en suis encore tout retourné. Mais nom de diu, comment peut-on rire d'un sujet aussi grave ? "Les zorèy de France" sont déjà si accablée par les injures les plus acerbes. Et comprenez-vous, c'est - à en croire la formule - un racisme au quotidien, invivable. Quelle rigolade ! Copé, avec humour, voulait tout juste communiquer sur son prochain spectacle en France, prévue en 2017. Mais ne croyez-pas pour autant le boxeur-humoriste entièrement penché sur l'écriture humoristique. Il se montre sur le ring, placé à l'extrême droite du salon UMP. Jean-François Copé boxera donc quand il le faut dans les cordes du Front National. Et à voir les critiques du jour, tout le monde s'est pris UNE droite fortement décomplexée. Faut dire qu'il a pris du muscle, depuis que le petit poids lourd est passé poids plume. Et sur le ring, ça envoie du lourd. Comme cette bonne blague. J'avais ri aux éclats.


JEAN-FRANÇOIS COPÉ ENVOIE DU LOURD
Mais voyons ! Si Copé envoie du lourd, c'est pour "frapper" les esprits. Il a changé de métier. Avant, il jouait avec nos porte-monnaies. Aujourd'hui, il joue avec les mots. J'ai vu un jour l'humour d'un politique envoyer bien des rigolos au vert. Une petite phrase et zou ... dans les pommes. Un jeu de mots si usiné, si subtile, que ça roule pour nous faire entrevoir, de manière si légère, nos sociétés. Allez ! que Bigard rentre au plumard, hein ! ça lui soulagera les c....  
 
Copé, humoriste-boxeur, est arrivé. Le racisme anti-blanc. Quelle trouvaille. Un sujet si joliment présenté. Vous n'y croyez pas ? Oui, cela existe. Certainement. Oui, il y a peut-être des gens qui font "beuh ! un blanc." C'est parce qu'ils n'aiment pas la couleur.  Il a voulu nous faire rire Copé, j'insiste. D'ailleurs, c'est triste la leucophobie. Parce que l'on peut avoir peur du blanc. Allez comprendre. Cela dit, il y a bien des français victimes de l'indigophobie. Ils ont peur du bleu, ce n'est pas du racisme. Il y a même des chromophobes. Ceux-là ont peur de toutes les couleurs. C'est plus grave. 
 
Le racisme, pour moi, c'est plutôt avoir peur de l'autre, blanc ou pas. Il y a de la xénophobie un peu partout. On a bien peur de l'étranger. On en fait tout un plat ? Le Français n'est vraiment pas étranger chez lui. Je vois aussi qu'il existe - je n'en savais rien - des blemmophobes. Entendez, ils ont peur du regard des autres. Dans certaines situations, je peux comprendre. J'ai été blemmophobe, souvent alors. Allons donc, tout ce vacarme pour une bonne blague sur les blancophobes, pour reprendre le néologisme du FN. Ce serait marrant quand même de mettre la main sur quelqu'un qui aurait peur des zorèy à La Réunion. Non, non, encore plus poilant : un phobique des Yab. Il en aurait peur comme on serait arachnophobe . La Yabophobie, tiens, faudrait voir ça. Quelqu'un dirait  "Oh ! un yab ! j'ai peur. je suis Yabophone" et on se fendrait la poire. 

Lire la suite de l'article sur LES CARNETS DE BABOU

Babou B'Jalah



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 6 Juillet 2016 - 04:50 Bonne fête de l’Aïd al-Fitr