sak ifé nout jordu ék nout demin

Ibrahim Dindar (La Droite sociale) : "Répondre à Manon Sandrine est un exercice dangereux et inutile"


Édito
Dimanche 6 Novembre 2011

"Dangereux car on laisse croire que la Droite Sociale ,parti politique réunionnais crée en 1986, aurait un lien avec le club de réflexion politique Droite Sociale de Laurent Wauquiez créé il y a 2 ans environ à Paris. Nous demander de nous positionner sur ses propos qui n'engagent que leur auteur, c'est faire croire que nous serions une représentation locale, un satellite, une filiale …"


Ibrahim Dindar (La Droite sociale) : "Répondre à Manon Sandrine est un exercice dangereux et inutile"
"Alors une fois de plus, nous n'avons rien à voir avec Laurent Wauquiez et ne créons pas d'amalgame (les lecteurs auront compris que c'est le but recherché). Inutile car pour qu'il y ait débat , dialogue ... il faut un minimum d'ouverture d'esprit et de respect . Je dirai même d'honnêteté intellectuelle".

"Rien que le titre : "La Droite sociale attribuera des logements sociaux seulement aux travailleurs " est un bel exemple de désinformation. Un club de réflexion propose, ouvre un débat ... mais ne décide pas. Dans le style employé on fait comme si cela était un fait acquis et surtout comme si cela relève du pouvoir de quelques membres d'un club".

Par ailleurs , on est dans le manichéisme de bas étage et on s'amuse à parler d'oxymore. Encore une construction intellectuelle désuéte, basée sur de vieilles rengaines doctrinaires des années de guerre froide et de stalinisme. Ainsi, si on est de Droite on est automatiquement anti social et accoler l'adjectif social devient un oxymore !"

"On est dans des clichés , on place des gens dans des cases , on est dans l'exclusion , on prive des individus qui auraient des convictions conservatrices d'avoir un coeur social , de prôner la justice sociale".

"Une fois de plus on est dans l'appropriation des thèmes , cette appropriation arbitraire ne m'étonne pas . Elle est l'apanage d'une gauche sectaire et refoulée .
Donc à quoi cela servirait de vous répondre : votre religion est faite ( oups quel vilain mot ai-je employé!)."

"Il y a les méchants : le reste du monde et les gentils : vous . Vous ,les donneurs de leçon ; les généreux avec l'argent des autres et la misère du peuple."

"Puisque vous semblez lettrée je vous renvoie à des lectures de l'histoire de la pensée libérale française . Vous y découvrirez que  étaient libéraux les parlementaires de la monarchie de juillet qui votèrent notre première "loi ouvrière" : celle du 28 mars 1841 interdisant le travail des enfants.

"Vous apprendrez que les libéraux furent des promoteurs quasi héroïques de l'obligation scolaire. Vous saurez que les socialistes considéraient le salariat comme une opprobre, tandis que les libéraux contribuèrent à la réhabilitation morale du salariat."

"Vous saurez que l'école libérale a toujours souhaité la diffusion la plus large possible de la propriété. Que en 1864, certains libéraux iront jusqu'à fonder une "caisse d'escompte des associations populaires" pour aider les sociétés ouvrières à réunir leurs premiers fonds".

"Que le libéral Gustave de Molinari a l'idée de créer les bourses de travail, premières agences nationales pour l'emploi. Que en 1901, Waldeck Rousseau tente d'étendre le droit de propriété des syndicats auquel s'opposent farouchement les socialistes et les révolutionnaires.."

"J'en aurai beaucoup à vous dite encore mais à quoi bon ? Vous détenez la vérité".

"Plus récemment, il me semble que c'est quand même Jacques Chirac qui finalisa l'égalité sociale en Outre Mer".

"Pour le reste, bien sur que les gars à Sarko envoient des sondes pour voir comment réagit la population. Bien sûr qu'ils courent derrière les voix du Front National".

"Mais, ne nions pas pour autant les interrogations profondes de la classe ouvrière : celle qui se lève tôt , très tôt pour aller trimer pour un SMIC alors que son voisin se lève à 10h00 et a un meilleur train de vie que lui".

"La question de la confrontation des revenus du travail par rapport à ceux de la solidarité est une question trop importante pour l'enfermer dans un débat philosophico-doctrinaire. Pas question ici de stigmatiser ceux qui n'ont pas grand chose et qui bénéficient, fort heureusement ,de la solidarité nationale mais entendons aussi nos classes ouvrières et nos classes moyennes qui n'en peuvent plus - comme ils disent -de payer pour les autres".

"Et permettez moi de revendiquer avec mon appellation Droite Sociale la recherche d'une synthèse intelligente entre la nécessité de respecter les créateurs de richesses et d'emplois que sont nos artisans, nos agriculteurs, nos commerçants .. et l'ardente nécessité d'avoir plus de cohésion sociale étant entendu que pour distribuer des richesses ( par le biais de l'impôt et de la solidarité ) il faille d'abord les créer".

Ibrahim Dindar
Droite Sociale (la vraie celle de la Réunion).

Commentaire



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit