sak ifé nout jordu ék nout demin

Humour : Une lessive 100 % Politik (Lave plus blanc que blanc)


Dans la presse
Lundi 5 Septembre 2011

Marie-Claude Barbin a proposé à Inforeunion.net l'analyse politique qu'elle a mis sur son blog.


Humour : Une lessive 100 % Politik (Lave plus blanc que blanc)
Savez-vous qu'il existe une marque de lessive Spécial Politik? Non, vous ne savez pas ? Nous allons tenter de décrypter ensemble l'énigme, qui comme toute énigme relève du mystère infini, de la profondeur abyssale.

Prenons le cas du citoyen Lambda (vous, moi! Non pas vous!) qui a commis une faute, une entourloupe, "in lérère" version créole, bref un délit, pour appeler un chat un chat. Il est puni comme il se doit par la loi. En clair, la justice i coupe son "boyo" (ses fesses, si vous préférez!) pour lui apprendre à filer droit.

Quand il s'agit d'un Politik, c'est pas pareil. Non, pas pareil du tout ! Rien à voir avec le commun des mortels. On pourrait presque dire : "C'est un beau roman, une belle histoire..." Le voilà se présentant avec une charrette - que dis-je ? - un "cachalot" rempli à ras bord, non pas de cannes à sucre mais de grosses "commissions". Au final, d'appel en appel, d'écho en écho, il est la plupart du temps blanchi par une marque de lessive, dont ni vous ni moi ne soupçonnions l'existence. Normal, faut faire de hautes et brillantes études pour saisir. Une lessive qui lave plus blanc que blanc, après rinçage et essorage ; c'est vous dire la complexité de la chose! Le résultat est surprenant et vous laisse bouche-bée. Citons au hasard.

"Non-lieu" (il ne s'est rien passé. Tu peux continuer mon fils!).

"Sursis" (Fais attention la prochaine fois, tout de même!).

Rares sont les cas d'inéligibilité. Faut vraiment que la personne soit prise, pas seulement la main dans le sac, mais les deux jambes coincées dans le "gonis" (sac de jute) lors d'une course un jour de kermesse ; ce, malgré un chapelet ou un rosaire de chefs d'accusation, tout aussi impressionnants les uns que les autres, tels que :

"Délit d'initié" ou petits arrangements entre amis, réservés uniquement à un cercle d'amis restreint, comme sur Face-bouc ou Face-cabri. Surtout pas de profil public. A éviter absolument !

"Prise illégale d'intérêt". N'y voyez aucune allusion au miteux Livret A - Vous n'y êtes pas! - mais plutôt un rapport avec une pile de gros livres qui pèsent bien lourds sur l'étagère.

"Détournement de fonds public" ou confusion de porte-monnaie. Ca peut arriver quand on est tête en l'air ou un peu gâteux ou atteint de la maladie d'Alzheimer.

"Trafic d'influence". Là on est sur un boulevard: l'autoroute A6, les Champs Elysées, la route des tamarins, en plein embouteillage.

"Abus de confiance". C'est normal d'abuser du plus faible, il n'avait qu'à pas se laisser faire !

"Abus de biens sociaux". Quand on est à l'étroit chez soi, mieux vaut s'installer là où il y a plus de place, chez les autres en l'occurrence. Avec la crise du logement, ça peut se comprendre.

Nous allons en rester là pour aujourd'hui, des fois que vous avez une machine à laver à faire tourner. Que celui ou celle qui connaît le nom de cette marque de lessive secrète, dépose un brevet.  

Son avenir est assuré ... en politik évidemment ! Nous nous contenterons de lui décerner un merle blanc, en toute modestie.

A bon entendeur ...

Le blog de Marie-Claude Barbin

Sur le blog



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par morel le 06/09/2011 05:03
pas mal pas mal ,-Marie claude.
Au lycée ,je ne te connaissais pas aussi douée.

2.Posté par MCB le 07/09/2011 07:32
Merci Post 1. "On ne nous dit pas tout!". Anne Roumanoff.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?