sak ifé nout jordu ék nout demin

Huguette Bello porte plainte contre Témoignages pour diffamation


Dans la presse
Jeudi 14 Juin 2012


Huguette Bello porte plainte contre Témoignages pour diffamation
"Je tiens à protester vivement contre les propos indignes parus dans la rubrique "Alon filozofé" ( page 11) du journal "Témoignages" du vendredi 8 juin 2012.  

Dans cet article intitulé "On lâche rien" signé Roger Orlu, sont tenus les propos révoltants qui suivent  :
 "Cette personne est Mme Bello, députée-maire de Saint-Paul. (…) Voilà ce qui est devenu la priorité pour cette politicienne égocentrique, qui trahit son peuple. Cela me fait penser aux collaborateurs des nazis qui, dans la France occupée de 1940 à 1945, dénonçaient les résistants et les juifs".

Du point de vue strictement juridique, ce sont là des éléments constitutifs du délit d'injure publique. Plainte sera donc déposée.

Cette ignoble comparaison validée et publiée par Témoignages révèle le fond de l’âme de ceux qui la profèrent et de ceux qui la publient. Que le recours à de tels procédés se fasse sous l’égide de la philosophie témoigne de l’ignorance et de la bassesse de ses auteurs.   

La publication de ces propos atteste d’une dérive très grave et montre à quel point l’organe officiel du PCR s’affranchit des règles déontologiques qui, dans toutes les démocraties, interdisent la calomnie et la diffamation, en sorte que le métier de journaliste ne soit jamais confondu avec l’activité des propagandistes.

Cette transgression de la loi, ce mépris radical du respect le plus élémentaire constituent un péril pour la société réunionnaise. Ces dérives doivent être dénoncées et condamnées. Elles seront combattues sans faiblesse".

Communiqué



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Ne vous vengez pas d'une femme, le temps s'en charge pour vous… le 14/06/2012 03:27
Les élections se suivent et la technique Bello reste la même. Après une élection, faire taire une opposition qui pourrait dire et faire comprendre certaines choses en mettant le doigt où ça fait mal. Elle connaît très bien le poids des mots et le choc des images dans la presse pour en user. Rappelez-vous au lendemain de son élection à la Mairie de Saint-Paul, elle portait plainte en faisant grands bruits dans tous les médias de l'île, contre "dan.lakoljak.net" un humble blog qui donnait la parole aux Saint-Paulois, qui entre autres lui reprochaient de ne pas se désolidariser (l'histoire n'est pas nouvelle) du maire des Trois-bassins pour des propos peux élogieux concernant les utilisateurs d'une plage de cette même commune et d'autres faits de gestion communale qui déplaisaient à Bello. Elle demandait bien sûr réparations financières et publication de la condamnation dans tous les journaux dont Témoignages… L'histoire a montré que rien n'est paru dans les journaux et qu'en fait elle a perdu son procès… Cette technique est pire que la diffamation elle même !

2.Posté par Bayoune le 14/06/2012 05:00
Mi trouve la, la pouss lo bouson inpé lwin. Kan navé la kolaborasiyon la Réniyon, Mme Bellot té pa né. Mé lo viyé Raymond Vergès wi, li té koté lo gouvernèr Pétainiste Aubert, sa minm sate té vié fé pousslimon dann vante kréole, bann viyé i rapèle sète période là. Paulpot, lété né, li la minm donn in kou de main involontaire, lé vré, pou fé bate son papa le 16 juin 1946 - apré zévinman mai 46 -soit 88 jours apré lo granmouné la fé vote la scélérate loi de départementalizasiyon, la aminm anou là ousa noulé zordi, èk lé konsékanss ke noute zeunèss i subi, kan lé pa déporté dann péi la fré. Mina post 20, la pa solman Ponama, Narassiguin lété vanzé, mé na osi bonpé dote. Rapèle anou limiliasiyon lé zinsilté la fé subir noute viyé kamrade Pota, Léon Félicité, Serge Sinamalé,gramoune Piot, G. Barret, Hary Payet, la ekzile ali Sinterose pou sèye lèss la plass pou in dofin la finn parti èk in boutèy larak. Mi vé krware Mme Bellot la antamé in neuve de salubrité publike. I fo toute bann kominis i rozwin à èl, é yabandonn lo pcr = parti capitaliste réniyoné. J. Yves i dovré fé in konm bak, rotrouve lo somin la liberté, kass son sinn, lapi lavenir pou la Réniyon koté Vergès é sa clike d'Orlu é konpani. Bon kouraze Mme Bellot, vanze bann kamarade la finn tonbé, vanze oute kamarade Serge Sinamalé té i yinme biyin, té yadmire aou...


3.Posté par le temps le 15/06/2012 04:07
Merci Bayoune,
Ou prouve, si lavé bezoin ke Bello ke ou apél "Bellot" (ou lé sur sé pa in "a" ke ou ve mét a la plas le "e") i fé parti du pasé, sé in moune de viéy zistoir, Larényon la pi bezoin zafér konmsa, nou la bezoin avansé… regard Sinpol, le sél zafér li ginye fé, sé fé lafét pou amiz do moune. dévlopman = zéro…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?