sak ifé nout jordu ék nout demin

Huguette Bello interroge la ministre sur les violences faites aux femmes


Édito
Samedi 12 Octobre 2013


Huguette Bello interroge la ministre sur les violences faites aux femmes
"Au cours de ces derniers mois, plusieurs drames sont venus, une fois de plus, rappeler combien les violences faites aux femmes restent une réalité douloureuse. A la Réunion, cette année, cinq femmes sont mortes sous les coups portés par un proche, d’autres ont été grièvement blessées par leur conjoint.

En même temps qu’ils provoquent d’immenses détresses familiales et suscitent l’indignation générale, ces drames confirment l’urgence d’une réponse politique globale.

L’adoption d’une loi-cadre permettrait de donner une visibilité et une cohérence plus fortes aux dispositifs existants et à ceux qui devront être créés. Je pense notamment à l’hébergement d’urgence.

Une telle loi serait aussi un signal important adressé à l’ensemble de la société.

L’action publique doit être à la hauteur du courage des victimes qui, comme le révèlent les statistiques, osent de plus en plus sortir du huis clos familial et dénoncer les violences qu’elles subissent.

Il est également primordial que tous les territoires bénéficient simultanément de l’ensemble des initiatives visant à lutter contre ces violences.

Ainsi nous soutenons pleinement la nouvelle enquête nationale qui doit permettre de disposer de nouvelles données statistiques et une vision approfondie de ce phénomène dans ses multiples dimensions. Par contre, nous regrettons que cette enquête intitulée Virage subisse, comme celle qui l’a précédée, un retard dans les régions d’Outre-mer et ne sera menée que d’ici trois à quatre ans, une fois l’enquête nationale terminée.

Les associations, les collectivités, les femmes, les hommes, tout le monde est prêt à la Réunion pour participer dès maintenant à cette enquête. Peut-être même pourrions-nous formuler quelques idées et participer à l’élaboration du questionnaire général.

Pouvons-nous compter, Madame la ministre des Droits de la femme, sur votre soutien pour un calendrier identique ?"

Assemblée nationale



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 10/10/2013 07:55
va done a él lokazyon fér innot kominiké kan él va giny la répons de lot donzél…

Madame Bello, vous avez toutes les manettes en main pour faire changer se genre de chose… Ce n'est pas de questionnaire qu'il nous faut madame la députée ! C'est des actions concrètes qu'il est de votre devoir de mettre en œuvre… Avant vous étiez dans l'opposition, l'action n'était pas possible… Aujourd'hui vous faites partie de la majorité qui gouverne, peut-être mal, et vous vous préparez à lancer de nouvelles promesses pour organiser les prochaines élections…

komunis lé for pou tarj la gél kréol é viv si le malér se bann la…

2.Posté par circonscription n°2 le 10/10/2013 11:29
C'est votre 3ième mandat et que du blabla. vous utilisez les drames pour bien vous faire voir. C'est seulement la que vous préconisez une loi cadre. Faire croire c'est un métier. L' hébergement d'urgence c'est l'affaire de toute les communes et pourquoi pas du TCO.

3.Posté par certitude le 10/10/2013 20:10
Que dit Elle des violences verbales (RPS) faites aux employés communaux?

4.Posté par certitude le 10/10/2013 20:19
Madame Bello,
Que répondez vous à Monsieur Sinimalé quand il déclare :
"Des bruits me reviennent, certains m'en parlent directement, Je sais que les employés communaux travaillent dans la crainte, la peur au ventre"

5.Posté par TEGO le 12/10/2013 17:21
Aidez , Huguette BELLO à partir ...

6.Posté par interrogation le 12/10/2013 22:46
Messieurs les journalistes enquêtez et aidez nous à avoir les réponses sur les violences faites aux employés ?
à se poser toutes les bonnes questions !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit