sak ifé nout jordu ék nout demin

Huguette Bello : "Nicolas Sarkozy face au bilan de sa politique Outre-mer"


Édito
Vendredi 6 Avril 2012

"Le bref passage de Nicolas Sarkozy dans notre île a eu un mérite : Il a permis de constater que le Président-candidat n'assume pas la politique qu'il a menée dans les Outre-mer au cours des cinq dernières années".


Huguette Bello : "Nicolas Sarkozy face au bilan de sa politique Outre-mer"
"Il prétend ainsi lutter contre le chômage des jeunes. C'est oublier qu'il a passé son temps à supprimer tous les dispositifs existants et qui avaient fait leur preuve comme le congé-solidarité. C'est oublier aussi que l'exonération des charges sociales qu'il présente comme la solution-maîtresse n'est marquée ni du sceau de le nouveauté ni, comme il voudrait le faire croire, de celui de la performance.

La lutte contre l'échec scolaire figure en bonne place parmi ses promesses. Ce combat doit être mené avec rigueur et constance et non par foucades et improvisation. Ni les parents, ni les enseignants n'ont oublié les suppressions constantes de postes.

L'ultimatum qu'il lance à la grande distribution doit nous rappeler que c'est sous ce quinquennat que la disposition limitant, dans les départements d'Outre-mer, la concentration dans le commerce de détail à prédominance alimentaire a été supprimée. Le groupe de travail sur cette question qui avait été, plusieurs fois promis, n'a jamais vu le jour.

La lutte contre la vie chère est grave et ne tolère pas les approximations. Aussi, il faut rappeler à ce gouvernement sortant les performances de l'agriculture réunionnaise. Sait-il que la filière des fruits et légumes couvre déjà près des trois-quarts de la consommation locale?

De nouvelles propositions sur les monopoles dans le secteur pétrolier sont annoncées avec force? Ces annonces prennent-elles en compte l'impact sur la santé et sur l'environnement ? On aimerait, à coup sûr, la même fermeté pour que la transparence soit établie sur la formation des prix dans ce secteur.

On le sait, malgré les gigantesques mouvements sociaux, les préconisations des Etats généraux ou encore les demandes renouvelées des parlementaires de l'opposition, le gouvernement n'a jamais souhaité s'attaquer pour de bon aux situations de monopole et d'oligopole dans les Outre-mer. La campagne électorale semble bien être la raison principale de ce brutal revirement.

Ce bref séjour à La Réunion a été marqué par le grand retour de la défiscalisation. Le Président-candidat regretterait-il subitement que ce dispositif prévu initialement pour 15 ans par la loi Girardin ait été, sans cesse, raboté dès le début du quinquennat ? A-t-il pris conscience des dégâts considérables que la suppression pure et simple de la défiscalisation dans le secteur du photovoltaïque ?

Et que dire encore de la dernière annonce dans laquelle Nicolas transforme en une promesse électorale une mesure qui aurait déjà dû être appliquée depuis plusieurs mois. En effet, il vient de déclarer que, s'il est réélu, les retraites seraient versées le 1er du mois à partir de juillet. Faut-il rappeler que lors de la réforme des retraites, en septembre 2010, Huguette Bello avait fait adopter à l'unanimité un amendement visant à avancer la date de versement des retraites ?"

Huguette Bello



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par La leçon Réunionnaise le 06/04/2012 03:35
C'est vrai que question bilan, elle en connaît un rayon…
Les membres de la famille directe d'une élue étaient dans le bus en direction du meeting de Sarkozy à Saint-Pierre avec tee-shirts et slogans de circonstance…
Là c'est vraiment l'hôpital qui se moque de la charité…
Sûrement que son bilan Saint-Paulois doit être le meilleur du monde pour en arriver à là !
Nous attendrons l'heure des promesses de cette dame qui se trouvera dans une position délicate aux prochaines élections où même de l'aveu d'une ses proches, "cette fois c'est pas gagné"…
Alors elle joue les médias…

2.Posté par femme devant, cavalier derriere le 06/04/2012 05:21
Jouez encore aux médias, mais on vous attend sur le sujet femme devant cavalier derrière
utilisez ce combat pour colorer votre image et la soigner oui, mais parlez ouvertement de la place des femmes en politique, montrez pattes blanches et votre envie de propulser les femmes.
Dans ce domaine madame la député votre bilan est maigre

3.Posté par TEGO le 06/04/2012 05:57
Quand cette élue communiste s'exprime avec le verbe haut , ce n'est que pour s'écouter , le reste c'est du cinéma de quartier de mauvaise qualité !

4.Posté par Personne le 06/04/2012 07:33
Un seul mot : Décevant !!!

Vous êtes décevante sur cette séquence madame...

Bien sûr que je n'attendais pas que vous vous transformiez pour l'occasion en une pro-sarko ; mais j'attendais de vous une analyse et une posture à la hauteur des contraintes qu'impose cette crise qui est réelle et qui est sans précédente...

Cette attitude est irresponsable car elle trop engageante ...

5.Posté par Yvon le 06/04/2012 18:08
J'ai trouve Madame Bello , brillante et déterminée comme la réunion l'aime bien.

Nous sommes avec vous , madame Bello.


Ce candidat a eté avec une élue franhe et courageuse, j'espère qu'Hollande nous a vu aussi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit