sak ifé nout jordu ék nout demin

Huguette Bello : "Je n’ai rien contre la présidente sortante”


Politique
Lundi 28 Mars 2011

"Nous sommes très satisfaits des résultats de Saint-Paul puisque Gérald Incana, Pascaline Chéreau-Némazine et Jean-Claude Mélin sont élus. Nous tenons d’emblée à remercier tous les électeurs et toutes les électrices du premier, du troisième et du cinquième canton qui ont permis de réaliser ce beau score.


Huguette Bello : "Je n’ai rien contre la présidente sortante”
Nous remercions aussi nos collègues du Parti socialiste et d’Europe Ecologie-les Verts qui, à l’issue du premier tour, ont appelé au report des voix. La gauche saint-pauloise, qui n’avait aucun élu au Conseil général, en comptera désormais trois.

Et permettez-moi de préciser que parmi eux, Pascaline Chéreau, qui a fait une très belle campagne dans le troisième canton, est l’une des deux femmes élues de ces cantonales 2011. Elle est aussi la première Saint-Pauloise à faire son entrée au Conseil général. Bravo Pascaline !

Dans le quatrième canton, les résultats obtenus ne sont pas ceux que nous escomptions. Nous remercions les électrices et les électeurs de ce canton qui ont voté pour Christian Félicité. Des procédés d’une époque que l’on croyait révolue semblent avoir été utilisés. Nous étudions ce dossier avec responsabilité et nous envisagerons, s’il y a lieu, d’y donner suite.

Notre victoire à Saint-Paul s’inscrit dans le succès incontestable des forces de gauche à La Réunion. Après ces élections, elles renforcent leur présence dans la collectivité départementale. Les Réunionnais ont voulu non seulement sanctionner la politique du gouvernement de Nicolas Sarkozy, mais aussi exprimer la nécessité d’une politique résolument tournée à gauche. C’est le sens de leur vote.

Les électeurs ont donné une feuille de route claire aux élus. Le troisième tour peut maintenant commencer. La lourde responsabilité revient à présent aux élus de donner une traduction, tout aussi limpide, de l’expression politique sortie des urnes.

Tout est ouvert. Aucune question n’est taboue, même pas celle qui concerne la présidence du Conseil général. Il ne s’agit évidemment pas d’une question de personne. Je n’ai rien contre la présidente sortante- que j’avais d’ailleurs chaleureusement félicitée lors de sa première élection en 2004.

Mais il est impossible de passer sous silence les innombrables remarques, interpellations, interrogations que nous avons entendues à ce propos durant cette campagne. De porte à porte en porte à porte, de rencontre en rencontre, cette question est toujours la même, et peut ainsi être formulée : « Pourquoi une majorité de gauche doit-elle obligatoirement avoir une présidence de droite ? »

La question est posée. Elle mérite une vraie réponse. Nos concitoyens, nos électeurs l’attendent. Pour l’heure, l’incompréhension a surtout alimenté l’abstention.

Ce sont les trois nouveaux élus de Saint-Paul qui renforcent la majorité de gauche. Ils participeront pleinement à ce 3ème tour et, bien sûr, ils seront porteurs de propositions.

Je vous remercie".

Communiqué



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue