sak ifé nout jordu ék nout demin

Hommage aux ancêtres


Culture - Kiltir
Mardi 25 Décembre 2018

Le Festival FE VIV NOUT TRADITION 2018 a réussi une grande première, celle de marier le Maloya et le Krump…


Lorenjo GADO avec son association ANTANT MALOYA est continuellement sur le terrain de la recherche-action dans le monde du Maloya.

Lorenjo profite du festival international de Jean-Max CAZANOVE à la Possession pour mettre sur scène ce nouveau mixage d'une danse venue des Etats Unis et des sons qui viennent du fond des âges réunionnais.

Le résultat est étonnant et détonnant…

À découvrir en vidéo, il s'agit du début de leur prestation qui est un hommage aux ancêtres… Une boucle des peuples autour du monde…

 

"Le mot Krump signifie "Kingdom Radically Uplifted Mighty Praise"
ce qui pourrait se traduire par "élévation du royaume par le puissant éloge"

Marqué par les guerres de gangs, le trafic de drogue, les interpellations musclées de la police et les émeutes raciales de 1992, Thomas Johnson décide de créer le personnage de Tommy le Clown pour animer des goûters d'anniversaires dans les ghettos. Le clowning est appelé ainsi parce que chaque danseur se maquillait le visage

Le Krump tout comme le clowning permettait aux jeunes de canaliser leur colère, leur agressivité, leur haine, leur rage... Toute cette colère qui est canalisée pourra donc ressortir sous une forme plus positive (même si elle paraît agressive) qui est le Krump...

Pour les deux créateurs de cette danse, Tight Eyez et Big Mijo, cette danse est un don de Dieu et sa pratique est synonyme de louange."
sources Wikipédia

À partir de là, ce n'est pas étonnant de voir cette pratique artistique proche du cultuel atterrir dans la sphère du Maloya de la famille GADO.

 

François ORRÉ



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Janvier 2019 - 07:22 Les vœux d'Henri

Mercredi 2 Janvier 2019 - 07:13 Les vœux de Karl