sak ifé nout jordu ék nout demin

Guito Ramoune : "Un peu d'humanité au sein des baisses du budget"


Invité(e)
Jeudi 4 Août 2011

C'est tout de même insensé de voir que le gouvernement diminue les crédits allouées à l'urgence sociale.


Guito Ramoune : "Un peu d'humanité au sein des baisses du budget"
Cela se traduit notamment par la baisse des financements pour les nuitées hôtelières : -25%. Pour celui-ci, cette baisse sera compensée par la construction de nouveaux logements. Or les professionnels dénoncent le fait que ces nouveaux n'existent pas à l'heure actuelle. La conséquence ?

Elle est claire : les personnes en détresse vont vers les urgences des hôpitaux afin de trouver un abri pour passer la nuit. Par ailleurs, Xavier Emmanuelli, le fondateur du Samu social a démissionné de sa fonction de président pour protester contre la mesure gouvernementale !

Où va-t-on ?

Est-ce sur ce type de dépenses qu'il faut faire des économies ?

Je rappelle seulement que plus de 60% du déficit public de l'Etat est expliqué par la politique notamment fiscale du gouvernement, le tiers restant seulement a pour origine la crise financière et économique. Et c'est la Cour des comptes qui le dit ! Il ne pourrait pas y avoir un peu d'humanité au sein de la RGPP ( révision générale des politiques publiques) ?

Sur son blog



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger